Le make-up - Page 7

  • Doutzen Kroes : "La beauté est dans les choses de la vie"

    Loreal Paris 2.jpg

    Le mannequin hollandais Doutzen Kroes, qui prête sa plastique de rêve aux défilés de Victoria’s Secret, est également égérie de L’Oréal Paris. A l’approche de l’été, elle incarne notamment la gamme de produits solaires. L’occasion de l’interroger sur son rôle d’égérie et sur sa conception de la beauté.

    Le sublime top blond est actuellement l’image de plusieurs gammes chez L’Oréal Paris. On la voit notamment promouvoir la nouvelle gamme de produits solaires (Sublime Sun) mais aussi les rouges à lèvres Color Riche et le soin capillaire Sunkiss Jelly. 

    Loreal Paris 12.jpg

    Doutzen, ça vous fait quoi d’être égérie d’une marque comme L’Oréal Paris?

    C’est un grand honneur et ça me permet de toucher tant de gens de par le monde.

    Qu’est-ce qui vous donne confiance en vous?

    Quand je me retrouve face à une foule de personnes, ça aide d’avoir à vos côtés une équipe de professionnels qui font tout pour que vous soyez la plus belle. Mais le plus important, je pense, c’est de croire en son énergie et en sa force. 

    Loreal Paris 6 - copie.jpg

    Que représente pour vous le slogan de la marque, “Parce que je le vaux bien”?

    Cela veut dire que chaque femme doit être fière de qui elle est. C’est une célébration de notre force.

    Etre beau, ça signifie quoi pour vous?

    C’est peut-être très cliché ce que je vais dire mais, pour moi, la beauté vient de l’intérieur. Je n’ai pas d’exemple de standard de la beauté. En général, je trouve que les personnes qui ont confiance en elles et qui sont fortes sont belles et attirantes. 

    Elle prend soin de sa peau avec Sublime Sun - copie.jpg

    Quelle vision de la beauté votre carrière vous a-t-elle donnée ?

    J’ai toujours été très ouverte et je pense que la beauté est dans toutes les choses de la vie.

     

     

    Elle travaille pour les plus grands

     

    Doutzen Kroes, 29 ans, est un mannequin d’origine hollandaise. Elle a démarré sa carrière de top à 18 ans. Depuis, elle a defilé pour les plus grands : Jean Paul Gaultier, Alexander Mc Queen, Viktor & Rolf, Paco Rabanne, Christian Dior, ou Louis Vuitton, Stella Mc Cartney, Valentino, YSL, Donna Karan, Ralph Lauren, Michael Kors et Fendi. Sa beauté a également été sublimée par les plus grands photographes : de Mario Testino à Patrick Demarchelier en passant par Inez & Vinodh.

    Pour l’heure, la belle est égérie de L’Oréal Paris mais aussi de  la marque de lingerie Victoria’s Secret pour laquelle elle défile régulièrement.

    Doutzen partage son temps entre New York, Paris et la Hollande où elle aime retrouver sa famille et surtout sa jeune soeur qui a deux ans de moins qu’elle. Le top apprécie les sports d’eau et la course à pied.

    (Crédit-photos : L'Oréal Paris).

    Egerie de la gamme Sunkiss Jelly pour les cheveux.jpg

    La gamme Sublime Sun de L'Oréal Paris.jpg

     

    Pin it! Catégories : Au soleil, Le make-up, Les cheveux, Les égéries
  • La beauté à l'heure brésilienne

    Les couleurs du Brésil chez Clarins.jpg

    Alors que la Coupe du Monde de foot au Brésil approche à grands pas, les cosmétiques se mettent à l’heure brésilienne. Packagings, égéries et soins : tout est là pour nous rappeler que le Brésil, c’est pour bientôt…

    Le Brésil, c’est le pays de la couleur, du soleil, de la sensualité et des corps bronzés. Facile donc pour les grandes marques de cosmétiques de se mettre à la mode brésilienne pour nous faire rêver et nous donner envie de nous transporter au bord d’une plage paradisiaque. Cette année, on veut du « Feito no Brasil » (fabriqué au Brésil) ou du moins quelque chose qui nous donne l’impression que c’est le cas…

     

    Lancaster Sol Da Bahia - copie.jpg

    Lancaster, par exemple, a fait appel au duo de designers Suzanne Clements et Inacio Ribeiro pour qu’il dessine un imprimé aux accents brésiliens qu’on retrouve sur l’édition limitée de produits solaires de la marque. L’Occitane en Provence a, elle, décidé que des lignes de parfums et de soins visage et corps seraient associées à un trio : une région, un ingrédient et un artiste plasticien. C’est ainsi que Joana Lira, une illustratrice brésilienne, a pu illustrer la gamme à base de Vitoria Regia, une fleur d’Amazonie. La décoration rappelle le carnaval de Recife. 

    L'Occitane en Provence 1.jpg

     

     

    Autre exemple, la marque américaine de vernis OPI lance « Brazil by OPI » qui nous apporte ses couleurs tropicales, ses pluies torrentielles ainsi que son sable chaud sur nos ongles et orteils pour cet été. « Avec ses rives orientées vers le soleil, ses fruits tropicaux, sa flore et sa faune luxuriante, le Brésil est réellement un endroit inspirant » explique Suzi Weiss-Fischmann, OPI Co-Founder & VP Executive. « Je voulais que les femmes, de partout dans le monde, embrassent cette énergie et cet enjouement pour lesquels les femmes brésiliennes sont connues. Au travers de la collection Brazil, grâce à ses teintes colorées et chargées de clarté, les femmes peuvent s’exprimer, montrer leur nature sexy, mystérieuse, fun et passionnante». 

    OPI.jpg

     Ajoutons à cela les marques qui surfent sur la vague Coupe du Monde comme Nivea qui vient de recruter un nouvel ambassadeur de charme en la personne d’Eden Hazard, joueur de notre équipe nationale, pour incarner sa gamme Nivea Men.

    Nivea.jpg

    Idem chez ICI Paris XL où la gamme maison « Only You » se met aux couleurs de la Belgique pour célébrer notre équipe nationale. 

    Only You.jpg

     Mesdames, vous voilà prévenues : l’été sera brésilien ou ne sera pas… 

    Une palette en édition limitée chez Clarins.jpg

     

     

     (Crédit-photo pour la photo en tête de page de l'article et en fin d'article : Clarins). 

    Pin it! Catégories : Au soleil, Le make-up, Les ongles, Les soins, Tout nouveau tout chaud
  • Laetitita Casta : "Les femmes ont confiance en elles quand elles sont aimées"

    Loreal 2.jpg

    Le top français est le visage de deux nouveaux lancements beauté chez L’Oréal Paris. L’occasion pour nous de l’interroger sur ses rituels beauté et sur son rôle d’ambassadrice de la beauté.

    Que signifie pour vous le slogan de L’Oréal Paris « Parce que je le vaux bien » ?

    C’est une ode à la confiance en soi et à l’estime de soi ! Cela signifie que les femmes peuvent s’affirmer, s’accepter telles qu’elles sont et se permettre d’être ce qu’elles sont vraiment. C’est aussi, pour moi, une source de fierté de travailler pour eux depuis 13 ans.

    Qu’est-ce que ça vous fait d’être égérie de cette marque ?

    C’est une grande chance de travailler avec les meilleurs maquilleurs et coiffeurs. C’est aussi un grand plaisir de travailler avec une équipe créative qui procure un look frais et moderne à la beauté et aux femmes.

    D’après vous, comment la beauté change-t-elle la vie des femmes ?

    Les femmes ont davantage confiance en elles quand elles se sentent belles, aimées et désirées. La beauté, ce n’est pas un artifice. C’est plutôt s’affirmer soi-même. Se sentir belle est essentiel pour une artiste. 

    Loreal 5.jpg

    Personnellement, qu’est-ce qui vous donne confiance en vous ?

    La confiance en soi se développe avec le temps et avec l’expérience. Etre entourée de gens que j’aime et de ma famille me pousse à aller de l’avant et à accepter toute une série de projets, même les plus fous.

    Quel message voudriez-vous faire passer aux jeunes filles ?

    Profitez de votre féminité, restez vous-même et fière de ce que vous êtes.

     

                                                                                     E.D. (Crédit-photos : L'Oréal Paris).

     

     Mannequin, actrice et maman comblée 

    Elle incarne aussi la gamme Fibralogy d'Elsève.jpg

     

    Actrice et mannequin de 35 ans, Laetitia commence à défiler à l’âge de 15 ans pour Jean-Paul Gaultier. Depuis, sa carrière a été jalonnée de nombreux succès tant personnels (3 beaux enfants) que professionnels (muse de nombreux couturiers dont Yves Saint Laurent et les Italiens Dolce&Gabbana, elle fit aussi une foule de covers de magazines prestigieux dont Rolling Stone). Mannequin pour Victoria’s Secret, elle est également actrice. On l’a vue au cinéma, à la télé et au théâtre. Plus récemment, on l’a même vue en meneuse de revue pour l’ouverture du festival de San Remo. Chez L’Oréal Paris, elle représente actuellement le mascara « So Couture » et la gamme de soins capillaires Fibralogy pour Elsève. 

    Loreal 7.jpg

     

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Les cheveux, Les égéries
  • Les confidences beauté de Lily Collins

    LANC‚ME_Lily_Collins_PR_Portraits_10 Copyright Alexi Lubomirski for Lancìme ∏ 2014 - copie.jpg

    La jeune actrice Lily Collins, la fille du chanteur Phil Collins, est la nouvelle égérie de Lancôme. Elle sera sous peu le visage du maquillage printemps de la marque, French Ballerine. L’occasion de la questioner sur ses ambitions, sa famille mais aussi ses rituels beauté et son actualité cinema.

    Qu’est-ce qui vous a fait accepter de devenir ambassadrice Lancôme et de vous lier pour la première fois à une marque de cosmétiques ?

    Comment aurais-je pu refuser ? Je n’aurais jamais cru qu’une marque comme Lancôme me proposerait de devenir son égérie ! J’en ai rêvé pendant si longtemps sans y croire vraiment, et ça s’est passé si rapidement et naturellement que je vais devoir me pincer quand je verrai mon visage dans les aéroports…

    Qu’est-ce qui, selon vous, a séduit Lancôme ?

    Même si mon style change, je crois que je reste toujours fidèle à ce que je ressens, à ce que je suis… J’aime la vie, j’aime ce que je fais, et quand je souris, que ce soit sous les projecteurs ou dans ma vie personnelle, c’est toujours sincère et vrai. J’aime me dire qu’ils ont vu en moi cette joie intérieure, et les constantes de mon allure : cette idée d’un chic classique, quoi que je porte et où que je sois.

    Qu’est-ce que cette marque représente pour vous ?

    La classe, l’élégance. Et la grâce, bien sûr. Mais aussi une beauté qui vient de l’intérieur. Les yeux de Julia Roberts dans le film « La Vie est Belle », son sourire… On sent que ça vient de loin. Pour moi, c’est ce qu’encourage Lancôme chez chaque femme : faire jaillir la beauté intérieure en y ajoutant un petit éclat supplémentaire. 

    LANC‚ME_Lily_Collins_PR_Portraits_22 Copyright Alexi Lubomirski for Lancìme ∏ 2014 - copie.jpg

    Comment voyez-vous la femme Lancôme ?

    Les femmes qui représentent Lancôme, Julia Roberts, Kate Winslet, Penelope Cruz…, sont toutes gracieuses, élégantes et classiques. J’ai eu la chance de travailler avec Julia, qui est avant tout une femme et une mère fabuleuse, en plus d’être une actrice incroyable. Être associée à ces personnalités, pour moi, c’est le bonheur absolu.  

    Vous avez commencé à jouer très jeune. Cela a-t-il aiguisé votre rapport à la beauté ?

    En fait, j’ai joué dans une série en Angleterre quand j’avais deux ans, mais ensuite j’ai arrêté la comédie pendant très longtemps. Je faisais des pièces de théâtre et des comédies musicales à Los Angeles, à l’école, mais ma connaissance et mon amour de la mode et de la beauté me viennent de ma mère. Je me souviens très précisément de certaines senteurs, de certains produits qu’elle utilisait. Je me faufilais dans sa salle de bains, je la regardais se maquiller… Le monde de la beauté et de la mode ont fait partie de ma vie très tôt ; j’adorais lire des magazines, ça m’a toujours fascinée. Je voulais être créatrice de mode à un moment, et je caresse d’ailleurs encore l’idée de dessiner des vêtements un jour. J’aime chaque aspect du processus : la publicité, les couleurs, les coupes…

     

    Lancome_Dazzling_DO114_Topaze_Dore.jpg

                                                                                            L.B.

    “Ce sont les petites étrangetés qui te rendent différentes”

    Souvent comparée à Audrey Hepburn qu’elle dit beaucoup admirer, la jolie Lily a plusieurs rituels beauté qu’elle tient notamment de sa maman.

    Quels sont vos gestes beauté au quotidien ?

    Au réveil, je me passe le visage à l’eau fraiche pour me donner un coup de fouet. Et puis je vais à la gym. Pour mon dernier film, j’ai travaillé tous les jours avec un entraîneur pendant plusieurs mois, et aujourd’hui, je fais une heure de vélo, de natation ou de tapis de course chaque matin. Ensuite, après la douche, je me lave le visage avec un savon exfoliant doux, et j’applique une crème hydratante Hydra Zen car j’ai la peau plutôt sèche. Pour ce qui est du maquillage, je reste très simple : un peu de correcteur sur les rougeurs, une poudre compacte translucide très légère, du mascara Hypnôse, un petit peu de blush sur les joues, que j’applique au pinceau, un tout petit peu d’enlumineur sous les sourcils, et du gel à sourcils… Mes lèvres sont très rouges naturellement, donc en général, j’applique au doigt un rouge à lèvres nude de la gamme Rouge in Love, simplement pour atténuer un peu leur couleur naturelle.

    Au cours de la journée, je mets du baume à lèvres sans arrêt, et je remets un peu de poudre si ma peau brille. Et le soir, je me démaquille avec des lingettes, je me rince le visage avec le même gel exfoliant que le matin. Et puis j’applique généreusement de la crème !

    Vous avez beaucoup de produits de beauté ?

    J’ai beaucoup de parfums car j’en change régulièrement. Je suis aussi une grande connaisseuse de crèmes pour les mains, j’en ai des tonnes. Mais globalement, j’ai plus de maquillage que de produits de beauté. Une fois trouvés une crème hydratante et un gel nettoyant qui me conviennent, j’y suis fidèle. 

    Lancome_French_Ballerine_Vernis_in_Love_02 - copie.jpg

    Vos sourcils sont devenus votre marque de fabrique… Les avez-vous toujours eus ainsi ?

    Oh oui ! Quand j’étais plus jeune, ils me complexaient un peu, et j’ai tenté de les affiner moi-même à la pince une ou deux fois. Je me souviens d’un soir, je venais de passer deux heures dans la salle de bains à les dessiner à la pince à épiler. Au dîner, ma mère m’a dit : « Mais qu’est-ce qui cloche avec ton visage ? Tu ressembles à Groucho Marx ! » Heureusement, ils ont repoussé ! Ensuite, à l’adolescence, j’ai appris à les aimer.

    Quel est le meilleur conseil beauté que l’on vous ait jamais donné ?

    Ma mère m’a toujours dit que ce sont les petites étrangetés qui te rendent différentes et te permettent de te distinguer. C’est la base, je crois. Garder ça en tête, ça permet vraiment d’être plus tranquille.

    Qu’avez-vous toujours dans votre sac à main ?

    J’adore les grands sacs, mais le problème, c’est qu’on met plein de trucs dedans ! Pour résumer, j’ai toujours mon téléphone, des écouteurs, mon portefeuille, du baume à lèvres, un tube de crème pour les mains, un désinfectant pour les mains, un flacon de stevia (un édulcorant naturel) pour mon thé, des petits bonbons à la menthe, un bloc et un crayon (mes habitudes de journaliste), ma poudre compacte et un petit stick correcteur de teint.

    Vous voyagez beaucoup pour la promotion de vos films… Prenez-vous particulièrement soin de votre peau en avion ?

    Je bois beaucoup d’eau. Et je mets de la crème pour les mains et du baume à lèvres. En revanche, je ne me démaquille pas, et je fais l’impasse sur l’hydratant visage.

    l’éclat naturel de ma peau ! J’utilise également UV Expert pour protéger ma peau des agressions extérieures : pollution, soleil…

    Quel est votre look préféré sur le tapis rouge ?

    Je garde toujours une peau naturelle. L’autobronzant, ça n’est pas pour moi. On applique parfois un peu de blanc à l’intérieur de l’œil pour le faire ressortir, ou un peu de vaseline sur les paupières pour les rendre plus éclatantes… Je mets toujours beaucoup de mascara. Et ensuite, on met l’accent soit sur les lèvres, soit sur les yeux. Ce sont les vêtements qui décident du maquillage.

    Votre ressemblance avec Audrey Hepburn est frappante ! Est-ce quelque chose que vous cultivez ? Est-elle un modèle pour vous ?

    Je l’ai toujours adorée ! En fait, j’ai toujours été plutôt fascinée par sa personnalité, son personnage. Bien sûr, elle est sublime et iconique et je suis très honorée que l’on me compare à elle, mais je n’essaye pas du tout d’être la prochaine Audrey Hepburn. De toute façon, personne ne peut être la prochaine Audrey Hepburn !

     

    LANC‚ME_Lily_Collins_PR_Portraits_15 Copyright Alexi Lubomirski for Lancìme ∏ 2014 - copie.jpg

     

    “J’ai toujours été ma critique la plus sévère”

    Comment était-ce de grandir à Los Angeles ?

    Je suis née en Angleterre et j’ai déménagé à Los Angeles avec ma mère quand j’avais six ans. Nous avions gardé notre maison en Angleterre, donc je faisais beaucoup d’aller/retours. Aujourd’hui, je vis à L.A., mais je me sens très européenne. Je viens de finir le tournage d’un film pour lequel j’ai dû retrouver mon accent anglais, et ça m’est revenu si naturellement, c’était comme d’être à la maison. J’adore la vie là-bas, la nourriture, la campagne anglaise… Quand j’y retourne, dans notre maison de campagne du West Sussex, je passe mes journées à lire au bord du lac et à boire du thé, sans maquillage. Il y a quelque chose de très réel là-bas.

    Vous avez été journaliste un temps…

    Quand j’ai déménagé à L.A. à six ans, je faisais du théâtre et des comédies musicales à l’école, mais pas professionnellement. J’étais très concentrée sur les cours et mes amis. Et puis au lycée, vers 16 ans, j’ai commencé le mannequinat et à écrire pour des magazines, tout en passant des auditions. Je voulais attendre d’être assez mûre, assez sûre de moi pour accepter que l’on me dise non. Mon premier film, « The Blind Side », est arrivé quand j’avais 20 ans. C’était le timing parfait.

    Vos parents vous ont-ils beaucoup encouragée ?

    Ils avaient beaucoup d’ambition pour moi, mais j’ai toujours été passionnée. Ils ne m’ont jamais forcée à rien, je gérais bien mon temps et j’arrivais à tout faire en même temps. J’ai toujours eu de très bonnes notes, et j’ai toujours été ma critique la plus sévère ; j’étais très exigeante avec moi-même. Mon père est musicien, ma mère est passionnée d’architecture et de design, nous sommes une famille d’artistes, et moi, j’ai toujours aimé jouer. Quand j’étais petite, mon père me lisait des histoires en prenant toutes sortes de drôles de voix. Je rêvais de faire pareil un jour. De construire mon histoire.

    Votre père vous a-t-il donné des conseils de carrière ?

    Principalement des trucs pour gérer ce qui se passe au moment de la sortie d’un film : ne pas lire les critiques, ne pas se concentrer sur le négatif, parce que pour une bonne critique, il y en aura trois mauvaises. « Tu fais ça pour l’amour de l’art, et tout ce qui compte, c’est de s’amuser en le faisant ». Pour ce qui est de la vie privée, on choisit ce que l’on rend public.

    Vous avez étudié le journalisme à l’University of Southern California ?

    Oui, j’ai étudié le journalisme et la communication mais je n’ai pas encore obtenu mon diplôme. Au bout de deux ans, j’ai commencé à travailler plus au cinéma et j’ai du faire une pause. J’ai envie d’y retourner pour terminer le cursus, mais je crois que je me tournerai plutôt vers l’histoire de l’art ou la littérature anglaise.

     

    LANC‚ME_Lily_Collins_PR_Portraits_27 Copyright Alexi Lubomirski for Lancìme ∏ 2014  - copie.jpg

     

    Bientôt dans “The Mortal Instruments 2”

     

    La fille de Phil Collins et de Jill Tavekman, sa seconde épouse, a 24 ans. On l’a vue dans plusieurs films ces dernières années dont “Blanche Neige”, aux côtés de Julia Roberts, “Stuck in Love”, “The English Teacher” ou encore “The Mortal Instruments” dont le deuxième volet (“La cité des cendres”) sort cette année tout comme “Love, Rosie” de Christian Ditter.  “Ce projet est très important pour moi. Je me suis même fait un tatouage à cause de ce film ! C’est une rose, avec une phrase du film : « The nature of a flower is to bloom » (« La nature d’une fleur est de fleurir »). Je joue une jeune femme Anglaise, je vieillis de dix ans au cours du film, et j’ai même un enfant. Si je devais le décrire, je dirais que c’est un mélange entre « Coup de foudre à Notting Hill », « Love Actually » et « Juno ». C’est très British, on a tourné à Dublin, c’était une équipe super jeune, une expérience genial”, explique la jeune actrice.

    Lily Collins avait débuté sa carrière à l’âge de 2 ans dans la série “Quoi de neuf docteur?”, sur BBC Series.

     (Crédit-photos : Lancôme). 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Les égéries, Tout nouveau tout chaud
  • Le Gloss Volupté signé YSL

    GLOSS VOLUPTE N19 - copie.jpg

    Yves Saint Laurent lance un tout nouveau gloss,
dernier né de la famille Volupté. Pour l’occasion, les lèvres s’habillent d’irrésistibles couleurs glossy aux éclats dorés, iridescents ou purs.

    Fini le gloss « sticky » qui ne tient pas. Impalpable et pourtant intensément brillante, la texture « slim » ultra fine du nouveau Gloss Volupté, non grasse et non collante, colore et galbe
les lèvres d’un film haute fidélité à l’éclat « wet ».

    On adore ? L’applicateur en forme de bouche, hyper précis et très ergonomique en plus d’être design.

    On a le choix entre 
10 teintes opulentes aux reflets dorés, 54 teintes scintillantes et 9 teintes translucides à la brillance miroir.


    Nouveautés à découvrir dès le mois de mars au prix conseillé de 30,50 euros.  

    Crédit-photo : Yves Saint Laurent. 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Tout nouveau tout chaud
  • Envie de faire le plein de bonne humeur ?

    hydraquench_tinted_moisturizer_model - copie.jpg

    Hydrater en continu, raviver l'éclat et donner illico un effet bonne mine, voilà ce que nous promet la dernière nouveauté Clarins pour le teint : la crème de soins teintée désaltérante SPF 15. Elle promet plus d'hydratation (pour un aspect de peau plus pulpeux), une triple protection (contre les UV, la pollution et les radicaux libres) et une action sur l'éclat de la peau. Résultats? Un visage rayonnant et une humeur au beau fixe. En plein hiver, on dit oui!

    Disponible dès la mi-février en 6 teintes (3 pour peaux claires et 3 pour peaux plus foncées), au prix conseillé de 36 euros. 

    hydraquench_tinted_moisturizer_3_tubes_still_life - copie.jpg

    (Crédit-photos : Clarins). 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Tout nouveau tout chaud
  • Démaquillage : et si on passait à la crème ?

    nature_morte_pack_creme_dou - copie.jpg

    On avait les lotions, les lingettes ou encore les eaux démaquillantes. Voici aujourd'hui la crème douce démaquillante anti-pollution lancée par Clarins. Dépolluante, détoxifiante et démaquillante, on apprécie ses ingrédients qui rappellent l'été : mangue, karité et jojoba. Elle sera disponible dès la mi-février au prix conseillé de 33,50 euros. (Crédit-photo : Clarins). 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Tout nouveau tout chaud
  • Vous préférez un teint de rose ou d'abricot ?

    Une.jpg

    Pour les inconditionnelles du maquillage minéral, la marque Une Natural Beauty élargit sa gamme en lançant Light Minerals Face Powder, une poudre minérale hyper légère disponible en 2 teintes. La marque promet une texture ultra légère, un produit 100% naturel et un effet matifiant instantané. Autre nouveauté, un embellisseur abricot ou rose qui donne une touche d’éclat au visage. Résultat ? Un effet bonne mine en un coup de pinceau. (Crédit-photos : Une). 

     

    APRICOT_LIGHT_MINERALS_ENHANCER_A04_O - copie.jpg

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Tout nouveau tout chaud
  • Dior, créateur de peau parfaite

    Dreamskin - copie.jpg

    Saviez-vous que 75% de la beauté et de la jeunesse du visage dépendent avant tout de la qualité de la peau et de l'uniformité du teint? Partant de ce constat, Dior lance Dream Skin, le premier soin anti-âge global, créateur de peau parfaite, qui agit sur la correction des rides, des pores, des taches, des rougeurs et du teint terne. Comme ça, vous ne devrez plus choisir entre soin anti-âge global, soin anti-taches ou soin affinant-lissant ! La marque propose ici un soin qui agit en surface (pour une peau plus belle au naturel) et en profondeur (pour embellir la peau de jour en jour grâce aux actifs floraux). Prix conseillé? 110 euros pour 30 ml. 

    Le début d'année nous offre également chez Dior une innovation écologique : Capture Totale crème muli-perfection visage et cou (prix conseillé : 147 euros pour 60 ml) est désormais disponible dans un écrin rechargeable. On recharge en effet en un clic rapide le précieux pot écrin. Voilà qui va alléger l'empreinte environnementale de Capture Totale! (Crédit-photos : Dior). 

    Creme Capture Totale multi-perfection - copie.jpg

    la recharge de la Creme Capture Totale multi-perfection - copie.jpg

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Tout nouveau tout chaud
  • La plus belle jusqu'au 12 coups de minuit

    Lancôme crédit Alexi Lubomirski.jpgComment rayonner jusqu’au petit matin la nuit de Noël ? Avec un petit peu de préparation et quelques astuces, c’est tout à fait possible…

    Pas facile de rester au top le soir du réveillon quand on s’est activé toute la journée pour préparer la fête ou pour terminer ses derniers achats de cadeaux. Pourtant, on a envie de rayonner à Noël et de s’offrir un joli teint qui tiendra au-delà des 12 coups de minuit.

    Si c’est possible, on s’offre un jour ou deux avant le jour J une petite cure de détox. A nous les soupes, fruits et légumes vapeur qui nous iront mieux au teint que les plats gras et en sauce qui, trop souvent, amènent leur lot de boutons. Du côté du teint, on mise sur l’éclat grâce à des textures ultra légères. On dit non au fond de teint et on lui préfère une BB crème qui unifiera le teint sans alourdir. On lui ajoute un petit soin à effet « blur » qui efface les zones d’ombre et masque les petites imperfections. Sur les yeux, on craquera pour un beau mascara noir (idéalement waterproof qui n’a pas peur de l’humidité et de la sueur) que l’on terminera avec une version pailletée de fêtes. Cette dernière déposera juste ce qu’il faut de lumière sur les cils. Côté ombres à paupières, comme elle risque d’être très sollicitée ce soir, on privilégiera une version waterproof également ou du moins un gros crayon Jumbo plus gras. L'Oréal Paris.jpgLe plus ? On pose avant une base perfectrice de teint qui accrochera la matière.

    Sur les lèvres, privilégiez le rouge qui, lui aussi, tiendra jusqu’au bout de la nuit. On le prend donc bien chargé en pigments et on oublie, provisoirement, le gloss.

    Enfin, côté coiffure, on cherche celle qui résistera à toutes les épreuves. Cheveux courts ? On aime la coque sur le haut du crâne et les côtés bien fixés avec du gel. Cheveux plus longs ? Pourquoi pas une tresse. Les plus audacieuses pourront se laisser tenter par du maquillage de cheveux avec quelques mèches bien colorées. (Crédit-photos : Photo du mannequin par Alexi Lubomirski pour Lancôme, L'Oréal Paris et Filorga). 

     

                                                                                                                                        L.B. Filorga - copie.jpg

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les soins