Miss Belgique : la future médecin la plus sexy du pays

Bed © Kevin Swijsen (1).jpg

Il y a 15 jours, Lenty Frans, Miss Anvers, 21 ans, de Sint-Lenaarts (province d’Anvers), est devenue la nouvelle Miss Belgique. Etudiante en médecine, la jeune femme n’a pas caché sa surprise d’avoir été élue, face à 29 autres candidates. Après avoir séché ses larmes de joie, elle nous reçoit pour parler de sa vie, sa famille, ses projets.(Crédit-photos : Kevin Swijsen).

 

 

Lenty, pouvez-vous revenir sur cette soirée de couronnement ?

Je n’ai pas compris ce qui m’arrivait. Je suis trop contente et curieuse de voir ce qui m’attend. En tout cas, c’est un rêve qui est devenu réalité. La soirée s’est bien passée même si j’étais un peu stressée mais je me suis lâchée. Honnêtement, je ne sais pas ce qui a fait la différence. Peut-être le fait que je suis souriante, sympa et toujours à l’heure. Mais je n’ai jamais pensé que ça allait être moi. Les autres filles étaient aussi belles et sympas. La soirée est passée trop vite. J’ai essayé d’en profiter mais ça a été difficile, tant ça a été rapide. C’était toujours la course entre deux chorégraphies pour se changer. C’était drôle à voir.

Quels ont été les autres bons moments des mois qui ont précédé votre couronnement ?

J’ai adoré le voyage préparatoire, avec les autres finalistes, en Egypte, notamment quand on était ensemble à la piscine. Lors de la finale, j’ai apprécié la dernière danse avant le couronnement, quand nous nous tenions par la main. C’était très émouvant. Evidemment, le moment où on a dit mon nom a été aussi très émouvant, j’ai pleuré. Puis, j’ai vu mes parents. Ils pleuraient. Ils étaient trop contents, trop fiers. La soirée a été superbe pour eux aussi.

Annelies Törös, qui vous a cédé la couronne de Miss Belgique, vous a-t-elle déjà donné des conseils ?

Elle ne l’a pas encore fait mais je suis certaine qu’elle le fera, de Miss Anvers à Miss Anvers.

Annelies a eu une très belle année. Elle était très appréciée de Darline Devos, la présidente du comité Miss Belgique, des sponsors… et elle a terminé dans le top 20 de Miss Univers. C’est un fameux challenge pour vous de lui succéder, non ?

Ce sera effectivement difficile de faire aussi bien qu’elle mais je ferai de mon mieux pour bien représenter mon pays.

Vous parlez bien français, où l’avez-vous appris ?

A l’école et, étant plus jeune, j’allais souvent en France avec mes parents. Et puis, j’ai beaucoup de copines qui parlent français.

Vous faisiez quoi dans la vie avant d’être Miss Belgique ?

Je suis étudiante en médecine, en 3e année, à la KUL. J’aimerais devenir médecin généraliste ou ophtalmologue.

Comment envisagez-vous votre année de règne ?

Je vais saisir les opportunités qui se présentent à moi, faire de mon mieux et tout faire pour montrer que je méritais de gagner. 

Lenty Frans© Kevin Swijsen.jpg

De quoi vous réjouissez-vous le plus ?

De faire des shooting-photos. C’est très chouette, tout le monde est très gentil avec moi et très professionnel.

Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

Avec un diplôme de médecine et avec une famille, je l’espère. J’aimerais aussi continuer à faire des shooting-photos. Beaucoup de filles combinent études et photo-shoots.

Avez-vous un modèle de Miss Belgique ?

Oui, Ellen Petri (NDLR : une ancienne Miss Anvers, élue Miss Belgique 2004), Annelien Coorevits (Miss 2007) et Justine de Jonckheere (2011). Annelien, j’aime bien son caractère.

Beaucoup d’anciennes Miss font, aujourd’hui, carrière à la télé. C’est quelque chose qui vous tente ?

Je ne sais pas, je n’en ai jamais fait mais pourquoi pas…

 

                                     Propos recueillis par Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Kevin Swijsen). 

A peine élue, déjà au cœur de la polémique…

Comme chaque année, au lendemain de l’élection de Miss Belgique, il y a des candidates qui se lâchent et qui ne sont pas contentes d’avoir été évincées. Mais cette année, les choses prennent une tournure différente, disons plus… communautaire. Cette année, personne ne critique la Miss. Lenty Frans est clairement à sa place et les autres finalistes sont généralement ravies de ce choix. Ceux qui ont fait le voyage préparatoire des candidates en Egypte, en novembre dernier, avaient déjà repéré la jolie Lenty. « Lenty était ma favorite », explique Bo Praet, première dauphine. « Je suis certaine que tu vas faire de grandes choses durant ton année de Miss et je te souhaite tout le meilleur du monde », lui a souhaité la Verviétoise Floriane Cavillot. Bref, la critique porte plus sur ses dauphines qui sont toutes… néerlandophones. Les six premières places du concours sont donc trustées par des Flamandes et on est en droit de s’en étonner. La Miss, elle, ne souhaite pas entrer dans la polémique. « Cette année, beaucoup de filles flamandes étaient super bien. Il y avait des francophones aussi qui étaient bien mais le jury a choisi. Celles qui sont dans le top 6 le méritent », nous confie-t-elle. Déjà le sens du compromis, la jolie Lenty. Pas étonnant, elle a déjà été briefée par la présidente du comité, Darline Devos. Quand on demande à Darline si elle a déjà donné quelques conseils à sa nouvelle protégée, elle réfléchit. « Quelques petits conseils mais je ne sais plus vraiment lesquels. Peut-être sur la manière de répondre à certaines questions des journalistes. Notamment quand on va lui demander si ce n’est pas grave de devoir interrompre durant un an ses études de médecine. Je lui ai dit que « non » car elle est heureuse d’être là où elle est ».

 

                                                                                                                                    L.B.

 

Bed © Kevin Swijsen (4).jpg

 

Son profil :

 

Naissance : Lenty Frans est née le 8 février 1994, à Malle, dans la province d’Anvers. Elle aura donc bientôt 22 ans.

 

Famille : Son papa s’appelle Dany et vend des voitures. Sa maman, Sylvia, est une ancienne coiffeuse. Elle a arrêté de travailler quand la petite sœur de Lenty est née. Lenty a deux sœurs : Kirsty, 20 ans, et Kailly, 11 ans, qui sont toujours à l’école.

 

Etat civil : célibataire

 

Etudes : en 3e année de médecine à la KUL (Lenven)

 

Animaux : elle aime les chats mais n’en a jamais eu. Elle n’a pas d’animaux.

 

 

En bref :

 

Sa maison : Une maison 4 façades, à deux étages, à la campagne. La maison, où elle vit avec sa famille, a un jardin et est décorée dans le style cottage.

 

Sa voiture : elle n’avait pas de voiture avant l’élection et vient de recevoir la nouvelle Peugeot 208.

 

Son parfum : Black Opium d’Yves Saint Laurent.

 

Son rituel beauté : toujours mettre une crème de jour.

 

Son sport : de la danse classique et jazz mais elle a arrêté en entrant à l’université.

 

 

Ses dernières fois :

 

  • La dernière fois qu’elle a eu un fou rire ? « En faisant une photo pour un magazine. Je devais faire semblant d’envoyer un bisou et je n’y arrivais pas »

 

  • La dernière fois qu’elle a dit « je t’aime » ? « Hier, à ma maman ».

 

  • La dernière fois qu’elle a pleuré ? « Le soir de mon élection ».

 

  • Le dernier film qu’elle a vu ? « Le dernier James Bond, « Spectre » »

 

  • La dernière chanson qu’elle a chantée ? « Des chansons sur lesquelles on a dansé lors de la finale ».

 

  • Le dernier livre qu’elle a lu ? « Il y a longtemps que je n’en ai plus lu. Mes derniers livres étaient des livres pour mes études de médecine ».

 

 

 

Pin it! Catégories : Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.