Irina Shayk : "Mes copains de classe se moquaient de moi"

 

2015_036_C_033 - copie.jpg

Irina Shayk, le top russe, ex du footballeur Cristiano Ronaldo, devient le nouveau visage de L’Oréal Paris. L’occasion de l’interroger sur sa carrière mais aussi sur ses secrets de beauté et de voir que sa vie n’a pas toujours été facile. Entre manque d’argent, méconnaissance du milieu de la beauté et moqueries de ses camarades, le top n’a pas toujours connu la gloire et les paillettes…

Irina, vous rejoignez le prestigieux casting de L’Oréal Paris, quels sont vos premiers souvenirs avec cette marque ?

Cela remonte à l’époque où j’étais adolescente. L’Oréal me donnait une vraie impression de luxe et je me souviens comme je rêvais de m’offrir un rouge à lèvres de cette marque. Sur le plan professionnel, mon premier contact a été un shooting pour la marque Elsève, à Prague.

Ça vous fait quoi d’intégrer une équipe où on trouve déjà Eva Longoria, Jane Fonda ou Ines de la Fressange ?

C’est un grand honneur d’être ambassadrice L’Oréal Paris et de me retrouver dans un groupe de femmes aussi extraordinaire. Cela me donne envie d’être meilleure. Elles sont la raison pour laquelle j’ai toujours admiré la marque, la force, la beauté et la diversité qu’elle représente.

Quels sont vos chouchous chez L’Oréal Paris ?

Un des problèmes de mon job, c’est que mes cheveux s’abîment à cause des shootings. Utiliser de nombreux produits et faire des tas de coiffures les abîment. J’aime bien l’Huile Extraordinaire d’Elsève. Avant ou après le shampooing, cette huile magique nourrit, protège et rend à mes cheveux leur beauté naturelle. Elle les protège aussi du soleil, en été. C’est pour moi un « must have ». La belle apprécie les produits de la gamme Huile Extraordinaire d'Elsève.jpg

Que signifie pour vous le slogan « Parce que je le vaux bien » ?

Pour moi, cela signifie être indépendante. La femme L’Oréal Paris le vaut bien parce qu’elle le veut. Elle est responsable de sa beauté et de tous les autres aspects de sa vie. Elle est fière d’elle-même, confiante, bien dans sa peau et elle aspire toujours à être une meilleure personne que ce qu’elle est déjà.

En grandissant, pensez-vous avoir été traitée différemment à cause de votre beauté ?

Adolescente, j’étais tellement grande et tellement maigre ! J’étais si différente des autres élèves de ma classe que les autres se moquaient souvent de moi. Mais, j’ai toujours suivi mon chemin et ma famille était derrière moi pour me soutenir. Toutes les femmes de ma famille sont belles et avec de fortes personnalités. J’ai donc beaucoup appris de leur part. Je pense que la beauté, c’est plus qu’un joli visage et un beau corps. C’est un tout : de la confiance, de la personnalité et la manière dont vous traitez les autres.

Vous avez déjà commis des faux pas beauté ?

Quand j’étais ado, j’ai testé une foule de couleurs de cheveux et le résultat était juste affreux.

Quelles sont vos armes de séduction ?

Des lèvres voluptueuses. Pour elles, le rouge est le « must have ». Chez L’Oréal Paris, j’aime bien la teinte 335 Carmin Saint-Germain dans la gamme Color Riche. Pour tous les jours, j’aime bien le rose nude 640 Erotique.

Vous avez des rituels beauté ?

Je commence toujours ma journée en nettoyant et hydratant ma peau. Parfois, j’utilise des glaçons pour réveiller ma peau. Ma maman fait toujours ça et elle a une peau magnifique. Si je travaille, je protège toujours ma peau en mettant un primer (une base) avant de me maquiller. 

Qui est votre icône beauté ?

J’aime les femmes actives qui font tout ce qu’elles peuvent pour les autres. J’admire Angelina Jolie, par exemple. C’est une des femmes les plus extraordinaires de notre époque, pas juste incroyablement forte et belle mais aussi avec un grand cœur. Elizabeth Taylor est une autre de mes icônes, une grande femme, très inspirante. Mais, par dessus tout, mon modèle, c’est ma grand-mère dont la vie n’a pas été facile et qui, à 19 ans, s’est porté volontaire pour aller combattre au front. Elle a perdu presque toute sa famille au début de la deuxième Guerre Mondiale. Même après la guerre, la vie n’a pas été facile pour elle. Elle a dû travailler dur, a perdu son mari et son fils. Mais elle prenait toujours soin des autres, est restée forte et a été une des plus belles femmes que j’ai jamais vues.

Quel est le produit dont vous ne pourriez pas vous passer ?

Je ne pourrais pas me passer d’un hydratant. 2015_036_D_040_CMYK - copie.jpg

Votre plus grand secret de beauté ?

Prendre soin de moi de l’intérieur est tellement important. Je suis mannequin mais j’aime manger. Quand j’étais enfant, en Russie, ma grand-mère me cuisinait les meilleures crêpes du monde, les meilleures boulettes de viande aussi. Du coup, j’aime vraiment la nourriture. Je mange de tout mais je fais aussi beaucoup de sport : de la boxe et du jiu jitsu. Il faut trouver le bon équilibre entre manger et faire du sport.

Qu’est-ce que, selon vous, rend une femme belle et unique ?

Son humour, sa gentillesse et son intelligence.

 

                                                                      Laurence BRIQUET (Crédit-photos : L'Oréal Paris)

 

« Ma mère a cumulé deux jobs pour nous nourrir »

 Comment avez-vous démarré votre carrière de top ?

 J’ai été découverte après avoir gagné un concours de beauté local, en Russie. Paris a été la première ville où je suis allée en tant que mannequin. J’avais 19 ans et c’était déjà tard pour être mannequin. Je n’étais jamais allée nulle part. Cela a été une période difficile pour moi. Je ne parlais pas français, je n’avais pas d’argent, pas d’expérience et je devais tout apprendre très vite. C’est un job difficile, avec beaucoup de concurrence.

Aujourd’hui, quel regard portez-vous sur votre succès ?

J’ai eu de la chance dans ma carrière et je suis tellement chanceuse d’être là où je suis. Je suis très reconnaissante de pouvoir faire chaque jour un job que j’aime. J’ai l’opportunité de travailler avec les gens parmi les plus talentueux et créatifs du secteur dans lequel je travaille mais aussi avec ceux de l’industrie de la musique ou du cinéma. Je voyage beaucoup, ce qui me permet de découvrir une foule d’autres cultures.

Quel conseil auriez-vous envie de donner à une sœur, une amie ou une lectrice ?

D’être positive et de ne jamais abandonner.

Parlez-nous de votre vie en Russie, avant d’être connue…

Je suis née au milieu de nulle part, à Yemanzhelinsk, un petit village minier. Il n’y a rien là-bas, à part des mines. C’est tellement petit qu’on ne le trouve pas sur une carte. Mon papa était mineur, ma maman était professeur de musique. Quand j’étais enfant, c’était l’époque de la Perestroïka. Pour survivre, nous devions faire pousser nos légumes dans notre petit jardin. Après l’école, je devais en prendre soin et aider ma maman. Quand j’ai eu 14 ans, mon papa est décédé et ma maman a dû prendre deux jobs pour subvenir aux besoins de la famille. On s’est serré les coudes et je suis fière d’avoir la meilleure famille du monde.

Que trouve-t-on dans votre sac à main ?

Un baume pour les lèvres, des lunettes de soleil, mon gsm et un rouge à lèvres rose nude.

Où aimez-vous passer vos vacances ?

Avec ma famille, près de la mer.

Vous vous voyez où dans 10 ans ?

Dans une grosse maison, avec une famille heureuse et mes enfants.

Vous êtes impliquée dans des actions caritatives ?

C’est devenu une partie importante de ma vie. Je pense que c’est important, pour chacun d’entre nous, de partager et d’aider ceux qui sont dans le besoin. Je travaille avec une organisation caritative russe, Pomogi.org, qui récolte de l’argent pour des enfants qui ont besoin d’opérations et qui ne peuvent pas se les offrir.  

Irina Shayk, en bref Collection Extravaganza pour Noël, L'Oréal Paris, de 6,49 à 16,99 euros.jpg

 Son vrai nom est Irina Chaïkhlislamova.

  • Elle a 29 ans.
  • Plus jeune, elle a appris à jouer du piano et était, paraît-il, très douée.
  • Sa peau mate, elle la doit probablement à son papa qui était Tatar.
  • Elle a posé pour des marques comme Martini, Triumph, Guess ou Replay.
  • Elle a fait la une de nombreux prestigieux magazines dont Vogue, Elle ou Vanity Fair.
  • Elle a défilé pour Marc Jacobs ou encore Riccardo Tisci.
  • Elle a vécu une histoire d’amour avec le footballeur Cristiano Ronaldo, entre 2010 et 2015. Ils s’étaient rencontrés durant une séance-photos pour la marque Giorgio Armani.
  • Depuis quelques mois, elle est la compagne de l’acteur Bradley Cooper.
  • On l’a vue dans le clip « Power » de Kanye West et dans le blockbuster hollywoodien « Hercule », en 2014.

 

 

Pin it! Catégories : Les égéries, Les soins, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.