L'Oréal, une entreprise éco-responsable

Contrôle qualité.jpg

Le groupe L’Oréal est installé à Libramont depuis déjà 40 ans. L’occasion de faire le point sur tous les efforts de l’entreprise en matière de développement durable qui ont notamment permis de réduire de moitié la consommation en eau. L’usine belge est d’ailleurs régulièrement citée par le Groupe pour ses réalisations.

Installée depuis 1975 à Libramont, l’usine belge de L’Oréal est un site de référence du groupe en matière de développement durable. Elle est spécialisée dans la production de produits de coloration pour le marché européen de la grande consommation. Elle emploie actuellement 400 personnes et produit plus de 200 millions de kits de coloration par an.

« Depuis plus de 20 ans, cette grande entreprise de la province du Luxembourg
prend des initiatives pour limiter son impact sur l’environnement. Elle est devenue, au fil du temps, un modèle pour le groupe en matière de nouvelles technologies, d’organisation et de formation. C’est pourquoi elle illustre parfaitement le projet « Sharing Beauty With All », programme ambitieux et formel, développé par L’Oréal en matière de développement durable à l’horizon 2020 », explique Etienne Genin, directeur de L’Oréal Libramont. 

Recyclage des eaux de lavage.jpg

En se donnant comme ambition d’atteindre encore 1 milliard de consommateurs à l’avenir, le défi de L’Oréal est de produire plus, avec moins d’impact.

100% énergie verte

Depuis 2009, l’usine de Libramont est la première usine 100% énergie verte du groupe. Elle a aussi multiplié les initiatives pour réduire la consommation d’eau, utiliser l’énergie de manière rationnelle, réduire les déchets, promouvoir le recyclage et limiter les transports.

Cette année, l’usine tire donc un bilan plus que positif de ses efforts. Premier chiffre-clé, une réduction de 180% des émissions de CO2 (par rapport à 2005), grâce à la mise en route d’une unité de biométhanisation ouverte en 2009.  La consommation d’eau a, elle, baissé de près de 53% grâce à l’optimisation des lavages, aux boucles de refroidissement de l’eau et à la réutilisation des eaux de lavage. Les déchets ont été réduits de 25% et, depuis 2000, il n’y a plus aucun déchet qui part en décharge. Comment ? Grâce, par exemple, à l’utilisation de caisses-navettes entre les fournisseurs et l’usine au lieu d’emballages carton jetables. Ces caisses navettes  sont réutilisées jusqu’à 30 fois. Les caisses d’emballage sont aussi remplacées par du film plastique.

Unité de biométhanisation.jpg

Par ailleurs, l’usine a diminué de 10% le nombre de camions sur les routes grâce à la fabrication intra-muros de ses flocons et au séchage des boues de la station d’épuration dans la serre solaire. Ce qui représente environ 1.500 camions de moins sur les routes.

Et l’usine n’entend pas s’arrêter en si bon chemin…

 

                                                               Laurence BRIQUET (Crédit-photos : L'Oréal Groupe). 

 

 

Pin it! Catégories : Les cheveux, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.