Liz Hurley lutte contre le cancer du sein

William P. Lauder et Elizabeth Hurley Iont illuminé l'Empire State Building - crédit Estée Lauder copie.jpg

Elizabeth Hurley est actrice, mannequin, créatrice de maillots de bain, agricultrice et maman. Depuis ses débuts en tant qu’ambassadrice d’Estée Lauder en 1995, l’égérie à la beauté intemporelle a fait sien l’objectif qui animait Evelyn H. Lauder, à savoir sensibiliser le public à l’importance de la santé du sein et lever des fonds dans le monde entier afin de financer la recherche et de trouver un remède au cancer du sein. Elle est ambassadrice mondiale de la campagne BCA, Breath Cancer Awareness Campaign, la campagne de sensibilisation du cancer du sein du groupe américain qui démarre en octobre.

Liz, qu’est-ce qui vous a poussée à vous associer à la campagne BCA ?

J’étais très proche de ma grand-mère, une femme merveilleuse, débordante d’énergie et qui aimait s’amuser. Lorsqu’elle a découvert une grosseur au niveau de son sein, elle a eu trop peur pour en parler. En fait, elle a attendu deux ans avant de dire à quelqu’un qu’elle avait un cancer du sein. Cette histoire m’a terriblement marquée, et lorsqu’Evelyn Lauder m’a demandé de l’aider en participant à la campagne BCA peu après mes débuts en tant que mannequin pour Estée Lauder, je me suis tout de suite sentie concernée par cette cause. Ma grand-mère venait de décéder des suites de sa maladie, et je voulais lui rendre hommage, aider à diffuser le message sur l’importance de la santé du sein et contribuer ainsi à sauver des vies. 

Liz Hurley crédit Estée Lauder.jpg

Quelles actions menez-vous en qualité d’ambassadrice mondiale pour la campagne BCA ?

Chaque année, c’est avec plaisir que je me rends aux quatre coins du monde afin de diffuser le message de
la campagne BCA à propos de la santé du sein, de l’éducation et de l’importance de la recherche médicale pour trouver un remède à la maladie. Je rencontre de nombreuses personnes qui ont été touchées par le cancer du sein et je discute avec des chercheurs qui font d’énormes progrès sur la voie de l’éradication de cette maladie. Toutes ces personnes m’inspirent énormément, de même que tout ce qu’elles mettent en œuvre pour soutenir la cause et encourager leurs proches à faire de même. C’est ce que le slogan « Ensemble, nous sommes plus forts » signifie à mes yeux. C’est en unissant nos forces et en luttant ensemble pour atteindre un objectif commun que nous pourrons réellement obtenir des résultats, et je suis convaincue qu’Evelyn penserait la même chose. Cette année, j’encouragerai des femmes et des hommes du monde entier à démontrer en quoi chacune de nos actions peut avoir un impact sur la lutte contre la maladie. Nous persévérons aujourd’hui avec le même dévouement et le même engagement qu’Evelyne manifestait jadis.

Au fil des ans, vous avez noué une relation d’amitié avec Evelyn Lauder. Quel est votre plus beau souvenir d’une action que vous et Evelyn avez menée de front en faveur de la lutte contre le cancer du sein ?

Evelyn Lauder dirigeait le mouvement mondial de sensibilisation du cancer du sein de manière forte, inspirante et passionnée. Elle était un merveilleux mentor ! Je garde de très bons souvenirs de nos nombreux voyages à travers le globe. Je me rappelle avoir été particulièrement émue lorsqu’en 2010, nous avons établi le premier record mondial d’illumination
du plus grand nombre de monuments pour une cause en l’espace de 24 heures. Evelyn et moi avons allumé ensemble le dernier d’entre eux, l’Empire State Building, en y projetant un rose éclatant. C’était un moment fort pour nous deux, et je n’oublierai jamais notre émotion, nous qui savions que cet effort mondial était en train d’attirer l’attention sur l’importance de la santé du sein et allait être une source d’inspiration pour le monde entier. Chaque fois que je poursuis la tradition et que j’illumine un monument emblématique, je ne peux m’empêcher de penser à Evelyn. 

Emulsion hydratante Clinique, 54,80 euros dont 14,55 euros au profit de l'action.jpg

Que souhaiteriez-vous que les gens
du monde entier retirent de la campagne BCA de cette année ?

Le cancer du sein ne connaît pas de frontières et ne fait pas de discrimination : il peut frapper tout le monde, quel que soit le pays. Nous avons déjà accompli de grandes choses, mais il reste encore beaucoup à faire pour que le cancer du sein ne soit plus qu’un lointain souvenir. J’ai l’espoir que, partout dans le monde, les gens se rendront compte de l’impact que chaque action, même insignifiante en apparence, peut avoir pour nous rapprocher d’un monde sans cancer du sein. Des démarches simples peuvent être très utiles, comme rappeler à ses amis de planifier leurs rendez-vous médicaux annuels ou faire un don en l’honneur d’un être cher pour soutenir la recherche par l’intermédiaire de la Breast Cancer Research Foundation® (BCRF). Collectivement, nos actions peuvent avoir un impact bien plus marqué. 

On se fait plaisir en soutenant la recherche, avec ce blush Clinique (26,60 euros dont 3,65 euros pour la recherche).jpg

 

 

« Adoptez un mode de vie sain »

 

Cette cause vous tient vraiment à cœur. Comment encouragez-vous vos proches à agir à vos côtés ?

J’ai la chance d’avoir des amis et des proches très dévoués, qui sont chaque année à mes côtés. Certains portent le ruban rose tout au long de l’année, la plupart me tiennent au courant lorsqu’ils prévoient leurs rendez-vous médicaux et j’insiste toujours sur l’importance de surveiller sa santé.

Quelle action simple en rapport avec la lutte contre le cancer du sein aimeriez-vous que davantage de gens entreprennent dans le monde ?

J’aimerais que les gens consultent régulièrement leur médecin et fassent vraiment preuve de proactivité lorsqu’ils ont l’impression que quelque chose d’anormal se passe dans leur corps. 

William P. Lauder, Elizabeth Hurley et une partie du personnel crédit Estée Lauder.jpg

Qui est votre plus grande source d’inspiration ?

Mon fils, Damian. En tant que maman, je veux la meilleure vie possible pour lui, ce qui implique de grandir dans un monde où il n’aura pas à craindre que ses proches soient touchés par cette horrible maladie.

Que faites-vous pour décompresser après une longue journée ?

J’aime prendre un bon bain chaud le soir avant d’aller dormir, et flâner dans ma ferme avec mon fils.

Vous avez un mode de vie très sain. Donnez-nous un bon conseil !

La recherche montre qu’un mode de vie sain joue un rôle important dans la prévention du cancer du sein. J’aime la nourriture simple. Je possède ma propre ferme biologique et je ne mange que de la viande provenant de mon élevage. Je cultive la plupart de mes légumes et j’achète le reste sur les marchés à des agriculteurs locaux.

Vous parcourez le monde. Quel est votre secret pour avoir toujours l’air au top en voyage ?

Il est important de s’hydrater, que ce soit sur la route ou en avion. J’essaie toujours de commencer la journée par un grand verre
d’eau avant de faire quoi que ce soit d’autre. Lorsque je suis en déplacement, j’ai toujours une bouteille d’eau sur moi et j’en emporte une dans mon sac ou dans ma voiture. En plus de ça, j’utilise le sérum Advanced Night Repair d’Estée Lauder deux fois par jour depuis 20 ans, je ne peux pas m’en passer !

 

Des produits de beauté vendus pour la bonne cause 

Trois mini rouges à lèvres dans un sac bandoulière Estée Lauder, 33,11 euros dont 20% des ventes reversées pour la campagne BCA.jpg

 

C’est en 1992 qu’a été lancée avec courage et audace la campagne de sensibilisation du cancer du sein (BCA) de The Estée Lauder Companies par Mme Evelyn H. Lauder. Cette année-là, elle avait co-créé le label « Ruban rose », symbole universel de la santé du sein. Dédiée à la lutte contre le cancer du sein par le biais de l’éducation et de la recherche médicale et actuellement active dans plus de 70 pays, la campagne BCA a permis de récolter plus de 51 millions d’euros en faveur de la recherche, de l’éducation et des soins médicaux dans le monde entier, dont près de 40 millions d’euros ont servi à financer 185 projets de recherche de la Breast Cancer Research Foundation® (BCRF) aux quatre coins du monde ces 21 dernières années.

À l’heure actuelle, pour chaque euro récolté, la BCRF alloue 81 cents à des programmes de recherche et de sensibilisation. Elle a jusqu’à présent récolté plus de 497 millions d’euros, qui ont permis d’alimenter les découvertes en matière de biologie des tumeurs, de génétique, de prévention, de traitement, de survie et de métastases.

L’action de Mme Lauder est aujourd’hui poursuivie par son fils, William P. Lauder, président des sociétés du groupe Estée Lauder.

Quatre marques du groupe participent à l’action : Estée Lauder, Clinique, Aveda et Darphin. Elles vendent chacune des produits spécifiques au profit de la lutte contre le cancer du sein. Chez Clinique, par exemple, une émulsion hydratante et un blush vendu dans une jolie pochette rose. Une partie des bénéfices des ventes sont reversés à l’opération.

La campagne de cette année démarre début octobre jusqu’au 4 février 2016, journée mondiale contre le cancer.

                                                                                          L.B. (Crédit-photos : Estée Lauder)

 

 

Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Les soins, Les tendances, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.