Christy Turlington passe peu de temps dans sa salle de bain

Elle est le nouveau visage de Biotherm.jpgLe top model, icône mode des années ’90 avec Cindy Crawford, Naomi Campbell et Linda Evangelista, est le nouveau visage de Biotherm. L’occasion de parler avec elle de beauté mais de relaxation, de santé et d’engagement humanitaire.

La rentrée annonce l’arrivée du nouveau Blue Therapy Accelerated, un sérum réparateur à action rapide de chez Biotherm. Il adoucit et embellit la peau et, à long terme, agit plus rapidement sur les trois signes visibles majeurs du vieillissement accéléré : les rides, les taches brunes et la perte de fermeté. Pour l’incarner, la marque a choisi Christy Turlington-Burns, le mannequin américain de 46 ans qui a connu la gloire dans les années ’90. Elle avait lancé la vague des mannequins stars avec ses copines Claudia Schiffer et Cindy Crawford.

Christy, qu’est-ce qui vous plaît chez Biotherm ?

J’aime la sensation de ces produits sur ma peau mais aussi les histoires qui sont derrière et le fait que ces produits soient inspirés de la nature.

Quels sont vos chouchous de la marque ?

Je mets la crème pour les yeux, l’écran solaire 50 SPF chaque jour et j‘aime aussi le sérum huile Blue Therapy. Avec eux, ma peau est hydratée.

C’est quoi votre définition de la beauté ?

Quand je pense beauté, je pense santé et bien-être. La crème Blue Therapy Accelerated, 69 euros.jpg

Quelles sont vos routines beauté ?

Je passe vraiment peu de temps pour ça. Je me lève le matin, me lave le visage et je mets dessus une crème agréable qui sent bon. Et je suis prête. Idem le soir. Je n’ai pas beaucoup de temps pour faire plus. Si je suis beaucoup à l’extérieur, je porte un écran solaire et un chapeau. Et aussi une protection sur les lèvres mais j’essaye que tout cela soit rapide.

Vous vivez et mangez sainement ?

La santé, c’est tout. C’est la chose la plus importante. Ma maman me disait souvent, quand j’étais plus jeune : « la santé, c’est ta plus grande richesse ». C’est la vérité. Tout ce qu’on peut faire pour être bien et en bonne santé, ce serait dommage de ne pas le faire. C’est tellement mieux de se sentir en forme et en bonne santé. C’est ce que j’essaye de faire. Il y a peu de choses qu’on peut vraiment contrôler dans sa vie à part ce qu’on mange et comment on prend soin de soi. Cela, on peut le gérer.

Vous faites du sport ?

Oui, souvent, un mélange de yoga, course et entraînements physiques.

Parlez-nous du yoga…

C’est une pratique de vie, pas juste un sport. C’est une philosophie qui se retrouve dans chaque partie de ma vie. La quarantaine rayonnante.jpg

Comment vous relaxez-vous ?

Je pense que c’est plus facile après avoir fait du sport. La méditation, c’est bien aussi pour ça.

                                                                                 Laurence BRIQUET

 

 

« Je ne voudrais pas revenir en arrière »

Quels ont été les moments marquants de votre carrière ?

J’ai eu une carrière de top de presque 30 ans. Sur cette période, il y a eu tellement d’histoires et d’événements inoubliables. Ce que je retiendrai peut-être, ce sont les voyages. Ceux qu’on faisait en petit comité, quand l’industrie cosmétique était différente, qu’on pouvait partir pour un certain temps et prendre le temps de se connaître les uns les autres. Je suis allée souvent en Afrique, notamment au Népal où j’ai un magnifique souvenir d’une séance-photos pour Vogue. Ce sont probablement mes moments préférés. Pas tellement les photos mais plutôt les expériences et le fait d’être dans des endroits magiques pour la première fois avec des gens qui étaient des amis. Le sérum Blue Therapy Accelerated, 62 euros pour 30 ml.jpg

Pourquoi avez-vous créé « Every Mother Counts » (NDLR : chaque maman compte) ?

Je l’ai créé en 2010 après avoir réalisé mon premier documentaire. Il traitait de la santé maternelle dans le monde et des barrières que les femmes peuvent rencontrer quand elles veulent donner la vie. Et j’ai voulu le faire parce que moi aussi j’ai eu des complications pour la naissance de mon premier enfant, en 2003. EMC est une source pour s’informer sur les défis et solutions que les mères doivent affronter chaque jour. La naissance d’un enfant et la grossesse, ce sont des événements par lesquels tant de gens sont touchés. Nous voulons éduquer et mobiliser les gens à partager ces expériences à travers le monde.

Comment faites-vous gérer votre statut de maman, sportive et créatrice d’une association ?

Quand je suis devenue maman, mes priorités ont été clairement définies. C’est la famille avant tout.

Quel conseil donneriez-vous aux femmes pour qu’elles aient une vie épanouie ?

Durant ma carrière, j’ai exploré plusieurs choses. Je suis retournée à l’école plusieurs fois. C’était important pour moi de continuer à me mettre des défis et d’explorer différents pans de ma personnalité. J’aimerais encourager les autres femmes à faire comme moi. Sortir de sa zone de confort et ce n’est pas parce que vous avez une belle carrière que vous ne pouvez pas avoir des centres d’intérêt à côté ou des rêves, des espoirs à explorer. Parfois, on rate, parfois on prend des risques mais je pense que c’est une manière d’apprendre sur soi et sur le monde.

Quelle est votre philosophie ?

J’essaye simplement de vivre ma vie avec quelques buts et d’aider les autres à faire pareil.

Quelle citation vous parle ?

Celle du philosophe Kahlil Gibran qui a dit : « La beauté est une lumière dans le cœur ».

Un jour, vous avez dit que vous n’aviez pas peur de vieillir et que vieillir vous apprend des choses sur vous-même…

Je pense que cette peur vient de notre époque et de notre culture. Je ne perds pas mon temps avec ça. Il est trop précieux. Avoir peur de chose qui pourraient arriver ou pas est une perte de temps et d’énergie. Vieillir, c’est la vie. Tout le monde sait que ça va nous arriver à tous. Cela me m’a jamais touchée parce que quand je regarde ce que j’ai gagné chaque année, je ne voudrais pas revenir en arrière. Je ne voudrais revenir en arrière à aucune période de ma vie. Je regarde devant et je me dis : « Et après ? ». A ceux qui ont peur de choses qui sont naturelles et qu’on ne peut pas vraiment changer, j’ai envie de dire : « laissez tomber la peur et regarder plutôt ce qu’il est possible de faire ».

 

Mannequin star des années '90, elle n'a rien perdu de sa superbe.jpg

Bio Express

Christy Turlington Burns est maman de deux enfants, Grace, 11 ans, et Finn, 9 ans. Elle est aussi engagée dans des actions humanitaires : elle a créé Every Mother Counts, une association qui informe et tente de lever des fonds pour soutenir des programmes de santé maternelle dans le monde.

Elle s’est fait connaître dans les années ’90 quand elle a explosé en tant que top model : elle avait pour collègues Cindy Crawford, Claudia Schiffer ou encire Linda Evangelista et Naomi Campbell. Celle qui a été le visage des campagnes Calvin Klein entre 1987 et 2007 est aussi apparue avec ses copines top dans le clip « Freedom » de George Michael. Notons que, durant sa carrière, elle a collaboré à des campagnes contre le tabagisme et en faveur de la prévention.

Pour son engagement humanitaire, elle a figuré, l’an passé, dans le top 100 du Time des personnalités les plus influentes.

Adepte du yoga, elle a écrit de nombreux articles sur le bien-être, la suppression de la pauvreté mais aussi les droits humains. Elle est membre du conseil médical de santé global de l’université de Harvard. Celle qui a accompli trois marathons dans sa vie vit à New York avec son mari, le réalisateur Edward Burns, et leurs deux enfants. 

                                                                                          L.B. (Crédit-photos : Biotherm)

 

 

Pin it! Catégories : Les soins, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.