L'huile, la star de l'automne

L'Oreal Paris.jpgNon, il n’y a pas que l’huile solaire. L’huile fait une arrivée remarquée dans notre salle de bains : hydratante, anti-rides, satinante ou capillaire, elle est partout. On vous explique comment l’utiliser…

Les fanas du bronzage la connaissaient déjà. Il y a 20 ans, quand on se souciait moins (ou pas) des méfaits des rayons solaires, on se tartinait allègrement, sur le plage, d’huile à bronzer. Grasse voire plaquante, elle ne laissait pas particulièrement un bon souvenir sur le plan de la texture. Par contre, question bronzage, c’était le top : on rentrait bronzée comme une cacahuète. Aujourd’hui, on se protège davantage et les huiles ont fait, depuis peu, un retour en grâce car elles se sont nettement améliorées, notamment sur le plan des indices de protection. Par ailleurs, l’huile que l’on applique désormais avant de s’exposer au soleil est non grasse, voire carrément sèche. Elle satine, adoucit, assouplit, nourrit la peau échauffée par le soleil, pénètre rapidement, parfume légèrement et magnifie le hâle. Sans oublier le voile irisé qu’elle laisse sur notre peau dorée. Huile corporelle spray, Louis Widme, 20,30€.jpg

Caresse fondante

Par ailleurs, elle a su devenir un véritable produit de soin qu’on applique sur la peau telle une caresse fondante. On masse en effectuant de légers mouvements circulaires. L’huile se réchauffe au contact de la peau et pénètre rapidement sans laisser de film gras à la surface de la peau. Pour ça, il faut évidemment choisir la bonne texture qui donnera un toucher sec, non gras.

Smart Treatment Oil, Clinique, 40,35 euros.jpgC’est pas fini puisqu’on l’utilise aussi pour nos cheveux. Alors qu’on la rejetait en bloc à cause de son aspect gras et collant, elle explose dans les salons professionnels où on vante ses mérites. On l’utilise, par exemple, après avoir séché ses cheveux, pour sublimer la chevelure. Attention, ce sont les pointes et longueurs que l’on travaille avec de l’huile (qu’on aura préalablement « malaxée » dans le creux de la main pour la chauffer), pas les racines. Sinon, l’effet poisseux et gras de l’huile sera bel et bien là. Comme avant… Resilience Lift Oil, Estée Lauder, 77,59 euros.jpg

 

                                                                        Laurence BRIQUET (Crédit-photos : L'Oréal Paris, Louis Widmer, Clinique et Estée Lauder). 

 

 

Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les soins, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.