Sarah Scavone est la plus belle Italienne du pays

La gagnante avec ses dauphines.jpg

La jeune femme de 18 ans, originaire de Jemeppe-sur-Sambre a décroché la couronne de Miss Italia Belgio.

Miss Italia Belgio 2015 est donc originaire de Jemeppe-sur-Sambre. Dimanche soir, à Liège, la jeune Sarah Scavone, Miss Italia Charleroi, a donc succédé à Noémie Zaghet. Elle a pour première dauphine Lena Fernandez, de Saint-Ghislain, devant Johanna Lazzano, 18 ans, de Charleroi, et Célestine Bastens, 17 ans, de Liège, toutes deux deuxième dauphine.

Le jury était notamment composé du joueur de foot Mehdi Carcela, de Stéphanie Clerbois et Sacha (de Secret Story) et de Filip Vanden Berghe, rédacteur en chef du site Missitems.

Les candidates ont défilé en tenue cool, en maillot, dans une prestation personnelle et, enfin, en robe de soirée. « Je ne m’y attendais pas du tout », nous a expliqué Sarah. « Je suis resté moi-même. C’est une belle surprise », ajoute la jeune fille qui est en rhéto au séminaire de Floreffe. Elle aimerait ensuite étudier pour devenir institutrice primaire. « J’avais déjà gagné Miss Pays de Charleroi en junior. Je ferai peut-être d’autres concours mais avant, je vais profiter de mon titre et de l’année qui m’attend ».

Pour rappel, ce concours était lié, il y a quelques années, au concours « Miss Italia nell Mondo ». Chaque pays choisissait sa plus belle Italienne et l’envoyait ensuite en Italie pour une grande finale mondiale. Malheureusement, cette finale a disparu, il y a 4 ans, faute de budget, mais, en Belgique, Danielle Merceron, l’organisatrice de la finale belge, a continué à organiser son concours « car la demande est là ». « C’est un concours familial, qui reste « pur ». Ici, on ne demande pas aux filles d’envoyer des sms ou d’investir dans des flyers », ajoute l’organisatrice qui aimerait passer la main après 22 ans à la tête de l’organisation. Ce qui est confirmé par les professionnels du secteur. « C’est ce qui est génial dans ce concours. Les filles n’ont aucune obligation de chercher des sponsors. L’organisation fait ça avec son cœur », confirme Filip Vanden Berghe, un professionnel du secteur, rédacteur en chef de Missitems.

L’organisatrice espère donc remettre son concours à quelqu’un qui partage sa philosophie. « Sinon, je préfère qu’il n’existe plus », confie Danielle Merceron qui espère que Sarah Scavone ne sera pas la dernière Miss Italia Belgio.

 

                                                               Laurence BRIQUET (Photos : Werner Heselmans pour Missitems). 

Pin it! Catégories : Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.