Lily Collins : "Oui, j'ai commis des faux pas beauté !"

7  Nico for Lancìme ∏ 2015.jpg

L’actrice britannico-américaine de 21 ans, fille du chanteur Phil Collins, nous revient en tant qu’égérie de Lancôme. Celle qui a incarné Blanche-Neige mais aussi Clary Fray dans la saga « Mortal Instruments » confie ses routines beauté, ses faux pas d’adolescente mais aussi ses chouchous maquillage.

Cela fait maintenant un an que vous êtes ambassadrice de Lancôme, comment ça se passe ?

L’année écoulée a été incroyable. J’ai beaucoup voyagé pour la marque (shooting pour la campagne en Espagne, à Londres pour un lancement et dernièrement, à Taïwan). Je n’avais jamais vraiment compris le succès mondial de l’industrie de la beauté avant d’être confrontée à autant de marchés différents, avec Lancôme. En un an, j’ai appris beaucoup et tissé des relations avec des gens formidables, à l’intérieur de l’entreprise. Evidemment, il y a une chimie qui opère directement quand vous signez avec une marque et vous espérez que vous allez construire quelque chose de bien. Heureusement, c’est ce qu’il s’est passé. C’est un peu comme une famille, pour moi. 

Elle prête son visage à la gamme Advanced Génifique.jpg

Qu’est-ce que ça fait d’être la plus jeune des ambassadrices auprès de grands noms comme Julia Roberts, Kate Winslet, Penelope Cruz ou Lipita Nyong’o ?

C’est un grand honneur parce qu’elles sont toutes des femmes que j’admire. Je n’ai que 25 ans mais dans le monde dans lequel j’évolue, c’est déjà vieux. Faire partie de ce groupe de femmes avec de telles carrières me rappelle constamment que je suis encore jeune. Je ne pourrais pas être mieux encadrée avec de meilleurs mentors.

Quel message beauté avez-vous envie de transmettre aux jeunes femmes ?

Le message, c’est que Lancôme améliore ce que vous avez déjà. Aujourd’hui, on voit beaucoup de traitements modernes pour changer certains paramètres mais on parle moins de ce qui améliore ce que vous avez déjà. J’ai grandi avec ma mère qui me disait que ce qui fait que vous avez l’air différent vous rend en beau. C’est ça que j’ai envie de transmettre comme message. Lancôme continue à révolutionner ses produits, que ce soit avec de nouveaux ingrédients pour ses soins ou le lancement d’une nouvelle éponge de maquillage, pour permettre aux femmes d’améliorer ce qu’elles ont de manière rapide et efficace. 

19  Nico for Lancìme ∏ 2015.jpg

Quels sont vos chouchous dans la gamme ?

Le mascara Hypnôse Drama est une tradition chez moi. J’aime le regard qu’il me donne. J’utilise également Advanced Génifique. J’ai la peau très pâle et chaque rougeur se voit plus facilement donc j’utilise le sérum qui garde, en plus, ma peau bien hydratée. J’apprécie aussi les rouges à lèvres Lip Lover. 

Sur ses lèvres, du Lip Lover.jpg

Avec qui parlez-vous de beauté ?

Avec ma mère. Nous avons déménagé de Grande-Bretagne à Los Angeles quand j’avais 6 ans. J’ai vite compris que la beauté européenne et la beauté américaine sont vues différemment. A l’époque, dans les années ’90, les sourcils très minces étaient à la mode et j’en avais des épais. Les enfants m’en parlaient. Ma mère me disait : « Oui, tes sourcils sont différents mais, en grandissant, ils deviendront quelque chose que tu apprécieras ». C’est sûr qu’à l’époque, je n’avais pas envie d’écouter ma mère qui continuait à me dire que les différences des gens les rendaient beaux. Elle me l’a tellement répété que ça a dû devenir mon mantra.

Quand avez-vous commencé à prendre confiance en vous ?

En vieillissant, j’ai simplement appris à accepter les choses. J’ai commencé à être mannequin à 16 ans et j’ai été exposée aux mauvais côtés de l’industrie. C’est étrange de grandir avec une mère qui vous encourage à vous apprécier avec quelque chose de différent alors que, d’un autre côté, le milieu de la mode fait tout pour que vous ressembliez à ce qu’ils veulent. J’ai compris que le mannequinat n’était pas pour moi. 

8  Nico for Lancìme ∏ 2015.jpg

                                                                                          L.B. (Crédit-photos : Nico for Lancôme). 

 

Une adepte du shampooing sec

Quelles sont vos routines beauté ?

Je suis très naturelle. Je pense que moins vous avez sur le visage, moins de chance vous avez que ça foire en cours de journée. Quand je me lève, la première chose que je fais, c’est de me passer le visage à l’eau froide. Je mets aussi une protection solaire même s’il n’y a pas de soleil. Je ne mets jamais beaucoup de fond de teint. J’ai de petites tâches de rousseur et je ne souhaite pas les camoufler. Tous les 15 jours, je fais aussi un masque visage.

Quel maquillage vous donne confiance en vous ?

Je pense que j’ai assez appris des maquilleurs professionnels que pour avoir confiance en mon look naturel de tous les jours. Une couvrance légère, un peu de blush, de mascara et de baume pour les lèvres. Cela me prend moins de 5 minutes. 

22  Nico for Lancìme ∏ 2015.jpg

Quel faux pas beauté avez-vous déjà franchi ?

Il y avait une mode dans les années ’90 où je portais du rouge à lèvres… bleu. C’était à la mode au début de la décennie, pas à la fin quand je le portais ! Ma mère était géniale parce qu’elle me laissait le porter. Qu’importe le résultat, elle me laissait m’exprimer.

Parlez-nous de vos cheveux…

Je les ai coupés. J’aime bien qu’ils tiennent tous dans mes mains. Cela prend moins de temps pour les laver, les sécher et en prendre soin. J’ai commencé à mes raccourcir il y a environ un an et demi et, depuis, ils sont à chaque fois, de plus en plus courts. Je les ferai bien encore plus courts mais je dois garder une certaine longueur au cas où je devrais poser des extensions pour un rôle. Mais si le rôle exigeait une coupe courte, ce serait une bonne excuse pour encore les couper.

Quels produits aimez-vous pour vos cheveux ?

J’aime bien Kerastase, notamment un sérum qui hydrate mes cheveux et les rend soyeux sans les alourdir. Les produits Kevin Murphy sont aussi chouettes et créent du corps, de la texture. Phyto a un bon shampooing sec mais il m’arrive d’aller au drugstore et d’en acheter un bon marché de chez Batiste. Je ne lave pas mes cheveux tous les jours car cela leur enlève leurs huiles naturelles. Le shampooing sec aide à leur donner un look frais et c’est plus facile que de les laver.

Vous êtes une adepte des régimes ?

Non mais j’aime naturellement manger sainement. En grandissant en Grande-Bretagne, vous avez autour de chez vous toutes ces fermes qui vendent des produits bien frais. J’aime bien différents types de cuisine : les sushis, la cuisine indienne… Et j’ai compris que le modération était la clé, ainsi, vous ne devez pas vous priver. Je suis une grande boulangère : je fais des tartes, des cakes, des cupcakes, des muffins… 

Départ vert et fruité pour l'eau de toilette Miracle.JPG


Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.