Yves Saint Laurent révolutionne la beauté

Le maquilleur se prépare - copie.jpg

La marque intègre désormais la technologie à ses séances de maquillage, en utilisant les Google Glass pour offrir aux clientes des tutoriels vraiment personnalisés.

Alors que la marque utilise déjà le concept aux Etats-Unis, au Canada ou encore en Grande-Bretagne, Yves Saint Laurent Beauté a fait découvrir, à quelques privilégiées belges, une expérience mêlant beauté et technologie. Yves Saint Laurent Beauté s’offre en effet une collaboration avec les célèbres Google Glass, les lunettes high tech qui sont une sorte d’extension de son smartphone puisqu’elles envoient des infos sur un petit écran, permettent de prendre des photos, d’écouter de la musique ou encore de tourner des petits films vidéo. 

IMG_9230 - copie.jpg

Sachant à quel point les tutoriels (guides d’apprentissage) sont à la mode dans le secteur de la beauté, Yves Saint Laurent Beauté a eu l’idée d’utiliser les Google Glass sur ses stands beauté dans le monde pour proposer aux clientes qui viennent sur ce stand une vidéo « tutoriel » vraiment personnalisée. Comment ça marche ? Le maquilleur filme avec ses Google Glass le maquillage qu’il est en train de réaliser sur la cliente. Une fois que c’est terminé, la cliente repart avec son tuto sur clé USB ou il est envoyé sur son e-mail, avec la référence des produits utilisés pour réaliser ce maquillage. La cliente n’a plus qu’à les commander en ligne et elle dispose d’un tutoriel réalisé sur elle. Le tuto est volontairement court pour que la cliente ait envie de le refaire le matin dans sa salle de bain. 

Les produits que le maquilleur a utilisés sur moi.png

Pour l’heure, la marque est en phase de test en Belgique. Aucune date n’a encore été annoncée pour officialiser ce service dans les points de vente d’Yves Saint Laurent Beauté chez nous. 

 

                                                               Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Yves Saint Laurent Beauté)

 

Testé pour vous : le maquillage avec Google Glass

Le rendez-vous est fixé sur le stand Yves Saint Laurent Beauté de l’Inno, rue Neuve, à Bruxelles. J’ai rendez-vous avec une pointure du maquillage, Paul Van Rompaey, make-up artist international. Paul commence par préparer le teint : on uniformise, on remet quelques touches de lumière dans le visage mais cette partie n’est pas filmée, tout comme le premier œil qu’il maquille. Sourcils, paupières, cils, tout est maquillé mais pas encore filmé. « Je ne filme pas tout car ce serait trop long et trop fastidieux à revisionner, par la suite, par la cliente », nous confie-t-il. 

Maquillage filmé - copie.jpg

« La base de teint, chacune sait la faire. Ce qui pose généralement problème, c’est le maquillage des paupières et la manière de poser les ombres ou l’eye-liner. Je filme donc les dernières minutes où je travaille sur l’œil pour montrer comment j’ombre les sourcils, comment j’estompe le fard… », ajoute-t-il. Essai réussi. Je sors du stand avec un maquillage discret et léger. Quelques instants après, le film qu’on vient d’enregistrer arrive sur ma boîte mail. Il n’y a plus qu’à me laisser tenter par les références produits glissées dans ce même mail avant d’attaquer, toute seule dans ma salle de bain, le même maquillage demain pour aller travailler. 

Il fait découvrir les produits utilisés - copie.jpg

 

                                                                                          L.B.

 

 

Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.