Giorgio Armani : "Un parfum, c'est l'incarnation d'une émotion"

Giorgio Armani by Julian BROAD (c) - copie.jpgAlors que la Fashion Week de Paris bat son plein, le célèbre couturier italien Giorgio Armani (qui fêtera ses 80 ans cet été) lance un nouveau parfum masculin, Eau d’Arômes, qui complète une trilogie de parfums masculins, chers à la marque. L’occasion pour nous d’interroger le maestro sur sa conception du style et de la créativité…

On a connu l’Eau pour Homme, le premier parfum masculin de Giorgio Armani que le créateur a créé en 1984 pour en faire l’interprétation olfactive de la veste Armani, déstructurée, fluide, intemporelle et chicissime.

L’an passé, il y  a eu l’Eau de Nuit, l’expression festive de la veste de soirée : le smoking noir bleu nuit, une teinte chère au couturier.

Et voici que le maestro nous présente aujourd’hui sa troisième fragrance de la nouvelle trilogie Armani, l’Eau d’Arômes, qui révèle une autre facette du parfum original, un chic décontracté inspiré par cette même veste fluide version lin.

Monsieur Armani, l’Eau pour Homme était votre tout premier parfum. Qu’est-ce qui vous a amené à créer des parfums ?

Il était naturel d’imaginer un parfum pour le nouvel homme que j’ai défini, physique, dynamique, avec des vêtements plus libres. La composition est originale, bien que basée sur des éléments classiques.  J’adore créer quelque chose de nouveau à partir d’éléments traditionnels, que ce soit dans la mode ou en parfumerie. L’univers des fragrances m’offre un mode d’expression qui m’intéresse particulièrement. Un parfum ajoute une touche finale à toutes les tenues, c’est à la fois la première et la dernière impression laissée par une personne.

 

Quelle a été votre source d’inspiration pour le flacon ? Giorgio Armani 1.jpg

Ma carrière a débuté avec la veste déconstruite, qui a marqué un tournant dans l’histoire du costume masculin, la façon de s’habiller. Pour le flacon, j’ai voulu créer un objet qui soit un écho visuel de mon style, avec la force que peuvent avoir les objets les plus simples. Il évoque celle de cette veste qui, dès qu’on la porte, vous appartient, fait partie de vous. Aujourd’hui, le flacon a été revisité, modernisé, comme un grand classique auquel d’infimes changements apportent un aspect contemporain.

 

La veste fluide fait pleinement partie de votre histoire, de votre univers. De quoi vous étiez-vous inspiré pour cette création ?

 

De tout ce qui m’inspire encore aujourd’hui, observer le monde qui m’entoure, internaliser ces changements et tenter de répondre aux nouveaux besoins. Auparavant, les vêtements proposés en magasin étaient formels, très construits, et ne correspondaient pas à la façon dont les hommes avaient changé. J’ai souhaité leur apporter de la liberté sans sacrifier pour autant l’élégance.

 

Quelle a été votre source d’inspiration pour ce parfum ?

Un parfum est l’incarnation d’une émotion. J’ai songé à la campagne italienne, aux vergers de fruits frais et acidulés, aux champs de lavande, à la chaleur du soleil… Des éléments classiques qui se marient dans un nouvel équilibre olfactif. Eau d'Arômes.jpg

 

Après toutes ces années, vous êtes le visage de ce parfum. Pourquoi ?

 

J’ai toujours incarné le style Armani, son esprit. Cette fois-ci, j’ai voulu m’impliquer physiquement. Eau pour Homme était mon premier parfum pour homme, il épouse de très près ma vision : quelque chose d’innovant sur une base classique. Tout comme la veste, c’est mon style, concentré dans un flacon. Ça me représente à la perfection. C’est la raison pour laquelle je déclare : « It’s mine » dans la publicité. Aujourd’hui, un nouveau mode de communication apparaît, et c’est ma façon de m’adresser au public, directement, sans filtres.

 

                                                                                        E.D. (Crédit-photos : Julian Broad pour la photo de Giorgio Armani et Giorgio Armani pour les photos des flacons). 

Pin it! Catégories : Les égéries, Les parfums, Nos amis les hommes, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.