Dure, dure la vie d'une Miss...

Dromedaris en Paardrijden  © Kevin Swijsen (1).jpg

Les 24 finalistes à l’élection de Miss Belgique sont actuellement en Tunisie pour préparer la finale du 11 janvier prochain. Une vie de rêve pensez-vous ? Pas nécessairement…

Des Miss qui passent la journée en bikini au bord d’une piscine de rêve, c’est probablement l’image que l’on a de ce voyage, à Djerba. Il y a certes du vrai mais il y a aussi pas mal de fantasme car, sur place, les filles ont la vie dure. Lever matinal, interminables séances de maquillage et de coiffure, shootings au bord de l’eau dans des positions pas toujours naturelles (le sexy avant tout !), sans oublier les interminables repas avec des sponsors. A propos de sponsor, on notera que, comme il n’y a pas de petit profit, la marque Noir & Blanc a décidé de prendre comme modèle pour sa collection hommes (ceintures et écharpes), Guy, le mari de… Darline Devos, la présidente du comité Miss Belgique, qui est également sur place.  Pour les Miss, la présence à Djerba impose, comme on l’a dit, quelques sacrifices. Sur le plan de la nourriture déjà où, à midi et le soir, les filles se voient imposer une entrée, un plat et un dessert. Dur, dur à avaler pour celles qui font attention à leur ligne. Et puis, il y a les innombrables comparaisons entre les participantes. On scrute qui a les plus beaux seins, qui a de la cellulite ou qui a le fameux « Thigh gap »(c’est-à-dire le plus grand écart entre les cuisses). On sent que pour certaines, la comparaison n’est pas flatteuse même si, toutes, peuvent se targuer d’être plutôt « bien foutues ».

A cela s’ajoute la chaleur de l’endroit : pas facile de rester naturelle et sèche sous 30 degrés à l’ombre quand on porte des vêtements couvrants et des accessoires. Et pour couronner le tout, mardi soir, les Miss ont quitté leur hôtel, direction un autre complexe de la station, pour rencontrer une équipe du « Dag Allemaal », le magazine très lu en Flandre qui est sur place avec quelques célébrités flamandes.

A part ça, les filles passent quand même un peu de bon temps ici. Même si c’était pour une séance photos, elles ont eu droit à une promenade à dos de dromadaires, une balade à cheval sur la plage, un cours de poterie artisanale ainsi qu’une visite d’un centre pour reptiles, sans oublier la soirée en discothèque. N’allez pas imaginer que ce soit dans un but festif : il s’agissait de faire, pendant une heure, des photos dans un endroit animé.

Elles ont également ont pris le temps de visiter le souk de Djerba et… d’y  faire des photos. Pas facile la vie de Miss, on vous avait prévenus…

 

                              Laurence BRIQUET, à Djerba (Crédit-photos : Kevin Swijsen).

Pin it! Catégories : Au soleil, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.