Découvrez les 2 Liégeoises, finalistes de Miss Belgique

Finalists de Liège © Kevin Swijsen (1).jpg

Catherine Haduca (à gauche sur la photo), 22 ans, de Liège, et Sarah Mangione, 20 ans, d’Ans, sont parmi les 24 finalistes du concours Miss Belgique. Samedi, elles sont parties, avec les autres candidates, à Djerba (Tunisie) pour préparer la grande finale du 11 janvier prochain. Sur place, leur quotidien est rythmé par des séances photos pour la presse et les sponsors mais aussi par des interviews avec la presse et la préparation de la soirée de gala, prévue fin de cette semaine. En attendant, les Miss se sont confiées, notamment sur leur famille, leur vie privée, leurs aspirations et sur leur semaine en Tunisie qui démarre. Pour l’heure, l’ambiance sur place est bon enfant, loin du stress de la grande finale et du face à face avec le jury.

Sarah Mangione, d’Ans : « Je me trouve trop mince »

Sarah Mangione a 20 ans. Son teint un brin exotique, elle le doit à un papa sicilien et à une grand-mère maternelle originaire de l’Ile Maurice. La jolie brune étudie le tourisme à l’Ecole d’Hôtellerie et de Tourisme de Liège. « Connaître des langues, c’est important pour participer à Miss Belgique. Le néerlandais, pour le moment, je n’en connais que les bases, j’ai un peu peur des questions en néerlandais le soir de la finale mais on verra », explique-t-elle.

Pour l’heure, elle peut compter sur le soutien de ses proches : son papa, Salvatore, est ingénieur civil ; sa maman est secrétaire de direction dans une école et elle a un petit ami, Bastien, 21 ans, qui est maçon et avec qui elle est en couple depuis 2 ans. « Le jour où j’attendais de savoir si j’étais sélectionnée, il était au travail mais était aussi stressé que moi », ajoute Sarah. « J’ai eu des moments de découragement mais c’est lui et ma maman qui m’ont poussée à continuer. Je ne regrette pas d’être restée ». Sa semaine à Djerba, elle semble la vivre très sereinement. « Je trouve qu’il y a une bonne ambiance pour le moment. Il y a aussi des affinités. Je m’entends bien avec Catherine, on fait du co-voiturage ensemble mais la langue pose parfois problème avec les candidates néerlandophones », précise Sarah.

Indépendamment du concours, la jeune fille a des passions. « J’aime bien organiser des événements. D’ailleurs, si je ne suis pas élue, pourquoi ne pas aller à Los Angeles retrouver un ami de ma maman qui organise des événements ? ». Quand elle a le temps, elle aime regarder la télé, surtout des séries comme « Revenge » ou le « Mentalist ». Quand on lui demande quelles qualités doit avoir une bonne miss elle évoque d’emblée la disponibilité. « En plus d’être belle, elle doit être présente pour son pays même si elle n’en a pas toujours envie ».

Son complexe ? « Je me trouve trop mince ». Un complexe que voudraient avoir de nombreuses filles…

 

                                                                            

Catherine Haduca, de Liège : « J’ai commencé le mini-foot féminin »

C’est par le concours provincial que Catherine a été sélectionnée pour Miss Belgique. Elle est en effet Miss Liège. A moitié Philippine par sa maman (qui a aussi du sang espagnol), la jeune femme se destine à une carrière d’actrice. « J’ai fait un stage de 3 semaines au cours Florent, à Bruxelles, et j’y ai passé une audition. J’aimerais intégrer cette école en novembre », explique-t-elle. Son rêve ? « Etre actrice ou travailler dans les relations publiques. Pourquoi pas la mode ou la télé comme mon modèle, Tatiana Silva (NDLR : elle présente la météo sur la RTBF ainsi que le bêtisier de l’été)».  En attendant, Catherine est donc à Djerba avec les finalistes. « Je n’ai pas vraiment peur de la concurrence avec les autres filles. On est censé être concurrentes mais moi, je vois plutôt cela comme un défi qu’on se donne à soi-même, sans se comparer aux autres. J’ai l’impression que je m’améliore de jour en jour. Cette semaine en Tunisie, j’y vois beaucoup d’amusement mais aussi de travail ».  

Sa famille la soutient : sa maman, mais aussi son beau-père, son grand frère et sa petite sœur, sans oublier son petit ami à propos duquel elle ne tarit pas d’éloge. « Il s’appelle Yannick. On est en couple depuis 6 mois. C’est un garçon très intelligent qui est diplômé en comptabilité et qui, maintenant, est en 2e année d’audiologie. Il a un an de plus que moi ».  Et si elle ne gagnait pas ? « J’essayerai comme j’ai dit d’entrer au cours Florent et d’aller en stage en 2e année à Paris car c’est là qu’il y a le plus de castings ». En attendant, la belle a suivi un petit régime pour se donner plus de chances pour la finale. Elle a perdu 3 à 4 kilos et s’est inscrite au sport. Elle a en effet commencé le mini-foot féminin et la danse classique. Sa plus grande qualité ? Elle est gentille. Si elle devait améliorer ou changer quelque chose dans son caractère, ce serait justement d’être un peu moins gentille. « Je ne sais pas dire non », avoue-t-elle…

                                                                                        L.B. (crédit-photo : Kevin Swijsen).

Pin it! Catégories : Au soleil, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.