Claudia Schiffer a raté le contrat en or avec Hermès

 

Loreal Paris 5.jpg

Le mannequin star des années ’90, Claudia Schiffer, est une des égéries de L’Oréal Paris. L’occasion de faire le point sur ses secrets de beauté, son actualité mais aussi ses regrets. Notamment celui d’avoir refusé une offre en or de chez Hermès.

Claudia Schiffer, tout comme Naomi Campbell, Cindy Crawford ou Linda Evangelista, fait partie de ces top models qui nous ont fait rêver dans les années ’90. Avec plus de 1.000 couvertures de magazines prestigieux (Elle, Vogue, Vanity Fair…) à son actif et des grands noms pour qui elle a défilé (Yves Saint Laurent, Ralph Lauren ou Versace), elle a également été égérie de Chanel. Aujourd’hui, elle est un des visages de L’Oréal Paris. Elle représente le rouge à lèvres « Infaillible x 3 » et la collection d’ombres à paupières Color Riche « Les Ombres ». 

Loreal Paris 1.jpg

Interview en dix questions express

1) Quelle vision de la beauté votre carrière vous a-t-elle donnée ?  

La beauté est propre à chaque personne et peut se retrouver dans de nombreuses choses différentes.

2) Que signifie pour vous le slogan « Parce que je le vaux bien » ?  

 Vous devez vous respecter et prendre soin de vous. 

3) Pour vous, cela représente quoi d’être une ambassadrice L'Oréal ? 

J'ai beaucoup de chance de travailler avec L'Oréal depuis plus de 15 ans, leurs produits sont fantastiques et ils s'efforcent d'innover en permanence.

4) Qu'est-ce qui vous donne confiance en vous ? 

 L'amour et le soutien de ma famille.

5) Que signifie être belle ?  

Je pense que la beauté est intérieure et se manifeste par la douceur, la gentillesse, l'honnêteté et l'authenticité.

6 ) Quel est votre rituel beauté quotidien ?

J’essaye toujours d’hydrater ma peau afin de la garder souple.

7) Quel secret de beauté n’avez-vous jamais révélé ?

Etre heureuse !

8) Quels sont vos produits L’Oréal Paris préférés?

Mon préféré est le rouge à lèvres Infaillible X3. Je l’ai toujours avec moi dans mon sac et il y a tant de couleurs différentes que je trouve toujours celle qui est parfaite pour chaque occasion. J’utilise aussi les ombres à paupières Color Riche Les Ombres qui ont des couleurs magnifiques. 

Loreal Paris 2.jpg

9) Si vous étiez sur une île déserte, qu’emporteriez-vous ?

Mon mari et de la crème solaire.

10) Que représente le Festival de Cannes pour vous ?

Pour moi, Cannes est une célébration du cinéma, de l’héritage et du glamour européen !

 

                                    Laurence BRIQUET (Crédit-photos : L'Oréal Paris). 

Loreal Paris 3.jpg

-----------------------------------------------------------------------------------

Un regret? Son refus à Hermès

La vie réserve bien des surprises. Dernièrement, Claudia Schiffer a avoué au magazine Elle ce qui semble être un de ses grands regrets. A la journaliste qui lui demandait (tout comme à une série d’autre tops) ce qu’elle aurait envie de se dire si elle se rencontrait à l’âge de 17 ans, elle a répondu : “Dans 5 ans, Hermès va te demander s’ils peuvent donner ton nom à un sac, comme ils ont le Kelly et le Birkin. Ignore ton agent et dit oui”. Le top n’en a pas dit plus mais la sphère mode s’est affolée et a vite compris que le top exprimait là un regret profond. Et tous les regards de se tourner vers celui qui l’a découverte, alors qu’elle n’avait que 17 ans, dans une discothèque d’Hambourg, en Allemagne, Michel Levaton ! Il n’y aura donc pas de sac Schiffer comme il y a le Birkin, le Kelly, l’Evelyne ou le Victoria, à moins qu’Hermès n’entende ses regrets et ne revienne avec une autre proposition.

Aujourd’hui, le top de 42 ans coule des jours heureux à Londres où la belle Allemande vit avec le réalisateur Matthew Vaughn et leurs 3 enfants, Cosima, Caspar et Clementine. Il lui arrive encore de poser comme elle le fit l’an passé pour célébrer les 30 ans de la marque Guess qui fit d’elle, au début des années ’90, un mannequin en vogue. C’est en effet suite à la campagne noir et blanc de la marque, en 1989, pour des jeans, que le top a explosé. Plus récemment, en 2011, Claudia Schiffer a lancé sa propre marque de vêtements en cashemire dont elle avait dévoilé des pièces à l’automne-hiver 2011-2012. Son objectif était de vendre ses produits (affichés entre 250 et 500 euros) dans des magasins exclusifs (comme Colette, à Paris) et en ligne, avec l’espoir de céder un jour sa marque à ses enfants. Une recherche active en ligne ne nous a pourtant plus permis de nous en procurer à l’heure actuelle…

Pin it! Catégories : Le make-up, Les égéries, Nos amies les stars

Les commentaires sont fermés.