Testé pour vous : le peeling 100% belge

Auriga 1.jpg

Pour lutter contre les signes du vieillissement cutané, il y a de nombreuses méthodes sur le marché. Sans passer par la case « chirurgie esthétique », nous avons voulu tester un peeling doux et, surtout, 100% « made in Belgium ».

Insuffisance cutanée, vieillissement classique de la peau, peau qui cicatrise plus difficilement ; voici notre lot à toutes, une fois passé le cap de quarantaine. Pour paraître plus jeune, il y a bien évidemment la chirurgie mais nous ne sommes pas toutes prêtes à franchir le pas. Dans la catégorie des méthodes dites plus douces, il y a le peeling, encore que certaines en gardent un souvenir pas très rose : peau qui pèle, rougeurs voire brûlures. C’est donc avec une prudence de sioux que nous abordons le sujet.

Concrètement, le peeling, c’est quoi ? Ce soin consiste à appliquer sur la peau une substance chimique avec l’idée de provoquer une destruction limitée (et contrôlée) de l’épiderme et des couches superficielles du derme pour gommer certaines imperfections cutanées et lutter contre certains signes de vieillissement. Alors, faut-il avoir peur du peeling ? « Non, si on le fait pratiquer par un professionnel », explique le Professeur Guy Bricteux.

Dans ce nouveau peeling, un élément important pour rassurer les sceptiques, c’est que le produit dit « neutralisant », c’est-à-dire qui empêchera votre peau de « brûler » et de tomber en lambeaux est directement mélangé à l’acide utilisé pour le peeling, alors que dans d’autres peelings, il est posé après le peeling. « L’idée, ici, étant d’offrir une sécurité maximale », poursuit Guy Bricteux. Une fois sur la table du médecin, une première pose de produit est réalisée puis il faut revenir trois fois par la suite pour un résultat optimal. Conclusion ? La peau pèle effectivement deux à trois jours après l’application mais pas de manière démesurée et, au moment de l’application, on ne ressent que de légers picotements qui s’estompent après quelques minutes. L’application du produit se fait au pinceau, sur une peau démaquillée et dure quelques minutes à peine. Résultat ? La peau est effectivement plus lisse, les ridules sont atténuées et le grain de la peau est passablement plus beau, tout ça sans passer par la chirurgie esthétique. Précisons que les résultats ne concurrencent pas une opération chirurgicale : on est, ici, dans une méthode plus douce, moins intrusive et, par conséquent, avec des résultats plus discrets.

Tout cela a évidemment un coût : comptez 75 euros la séance.

Notons également que le produit testé ici est un produit 100% belge, lancé par la société Auriga (photos). Cette dernière existe depuis une quinzaine d’années et exporte dans plus de 55 pays. Elle est installée à Braine-l’Alleud et produit dans une usine à Mons.  

Auriga 2.jpg

                                         Laurence BRIQUET

  Merci au Professeur Guy Bricteux pour ses conseils.

Pin it! Catégories : Les soins, Testé pour vous

Les commentaires sont fermés.