Nos amies les stars - Page 2

  • Le top qui aurait pu devenir infirmière...

    Rimmel Wake Me Up Mascara Kate Moss BTS 5.jpg

    Le mannequin de 42 ans fête ses 15 ans de collaboration avec la marque britannique Rimmel London. Tout a commencé en 2001 quand la marque prend le top pour égérie. Dix ans plus tard, la belle lançait une collection de rouge à lèvres « Kate Moss for Rimmel » qui cartonne toujours. A l’occasion de l’anniversaire de cette longue collaboration, Kate se confie sur ses habitudes beauté et sur ses passions. (Crédit-photo : Rimmel). 

    Lire la suite

    Pin it! Catégories : Le make-up, Les égéries, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Le retour de la plus belle supportrice des Diables rouges

    Axelle-4.jpg

    Révélée lors de la Coupe du Monde au Brésil en 2014, Axelle Despiegelaere, la plus jolie supportrice des Diables Rouges, a connu le déferlement médiatique, dans le bon comme dans le moins bon sens du terme. Encensée puis critiquée, la belle, égérie de la marque belge Ice-Watch, a depuis repris son anonymat et le cours de sa vie, même si son cœur de supportrice bat toujours en noir, jaune et rouge. (Crédit-photo : Ice-Watch). 

    Lire la suite

    Pin it! Catégories : Fashion, Les égéries, Les tendances, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Kim Clijsters, maman heureuse, reconvertie dans la mode

    JBC_SS16_KimClijsters_Capture One Session0007 12.jpgNous l’avions quittée grande championne de tennis (41 victoires en simple sur le circuit WTA), nous la retrouvons styliste. Kim Clijsters, maman de Jada, huit ans, et Jack, deux ans et demi, vient en effet de créer une collection capsule pour JBC qui s'intègre aux lignes K3 (pour les filles) et Vic (pour les garçons). Le fil rouge de cette mini-collection? L’aventure et la nature, deux valeurs sûres pour la famille Lynch-Clijsters à qui il arrive régulièrement de se mettre au vert… (Crédit-photo : JBC)

    Lire la suite

    Pin it! Catégories : Fashion, Les égéries, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Les secrets de beauté du top Alessandra Ambrosio

    Crédit L'Oréal Professionnel 9.jpg

    Le top brésilien, un des Anges de Victoria’s Secret, est actuellement le nouveau visage de la coloration semi-permanente Diarichesse Hi-Visibility de L’Oréal Professionnel, exclusivement disponible en salon. L’occasion de l’interroger sur les secrets de sa sublime chevelure ainsi que sur ses rituels de beauté. (Crédit-photo : L'Oréal Professionnel). 

    Lire la suite

    Pin it! Catégories : Les cheveux, Les égéries, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Ariana Grande : "La queue de cheval, c'est féminin et coquin"

    Elue meilleure nouvelle artiste de l'année et révélation de l'année.jpg

    La jeune actrice et chanteuse américaine Ariana Grande, 22 ans, devient la nouvelle égérie de la marque de cosmétiques MAC. Elle représente, comme l’avait fait Miley Cyrus avant elle, la gamme Viva Glam (rouges à lèvres et gloss) dont le bénéfice des ventes ira à des personnes porteuses du virus du sida. (Crédit-photo : MAC)

     

    Lire la suite

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Jane Fonda : "C'est plus facile de trouver un job quand on est belle"

    Elle prête son image à une gamme de coloration pour cheveux matures.jpg

    Agée de 78 ans, l’actrice et productrice américaine Jane Fonda reste au top. Egérie de L’Oréal Paris, elle prête ses traits à une gamme de soins colorants et de crèmes pour peaux matures. L’occasion de l’interroger sur son actualité mais aussi sur son action en faveur des femmes… (Crédit-photo : L'Oréal Paris). 

    Lire la suite

    Pin it! Catégories : Les cheveux, Les égéries, Les soins, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Sandrine Corman, en recherche de projets télé

    3suissesjan16--464b.jpg

    Heureuse maman d’un petit Harold qui fête, cette semaine, ses trois mois, la jolie animatrice reprend le chemin du travail. On la retrouvera en radio mais aussi en tant qu’égérie de 3 Suisses. Avant, qui sait, un retour à la télé… (Crédit-photos : 3 Suisses). 

     

    Lire la suite

    Pin it! Catégories : Fashion, Les égéries, Les tendances, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Eva Mendes, élevée par une mère célibataire

    Eva Mendes_New Dimension Skin Care_Model Shot_Global_Expiry June 2016.jpg

    La belle est le visage de la gamme de soins cosmétiques New Dimension de la marque américaine Estée Lauder. L’occasion de l’interroger sur ses rituels beauté et de se pencher sur sa carrière. 

    Voilà donc la belle Eva, égérie d’Estée Lauder et de la gamme New Dimension. Cette gamme compte un Shape + Fill Expert Serum, un Expert Liquid Tape, un Shape + Sculpt Face Kit et un Shape + Sculpt Eye Kit.

    Pouvez-vous nous parler de cette collaboration avec Estée Lauder ?

    Il s’agit vraiment d’une collaboration de rêve. Le fait de faire partie de la famille Estée Lauder et de collaborer avec une marque si emblématique est un rêve devenu réalité. Quand j’étais plus jeune, Estée Lauder représentait la quintessence de la beauté et j’ai grandi en admirant les célèbres images de la marque. C’est seulement plus tard que j’ai compris qu’Estée Lauder était une marque pour les femmes, fondée par une femme et gérée par des femmes. Ce point m’a particulièrement plu. Je viens d’une famille de femmes. J’ai été élevée par une mère célibataire et deux merveilleuses sœurs. J’ai les mêmes amies depuis l’âge de 12 ans et je m’en suis fait de nombreuses autres depuis. J’ai le soutien de beaucoup de femmes autour de moi. Nous nous aimons et nous soutenons toutes. Il est donc très important pour moi de faire partie d’une entreprise qui honore et valorise vraiment les femmes.

    Quel a été votre premier produit Estée Lauder ?

    Je me souviens très bien de mon premier produit Estée Lauder, c’était le parfum Knowing. J’ai grandi près de Glendale Galleria, à Los Angeles, et j’aimais regarder les femmes qui s’aspergeaient de parfum au rayon cosmétique. À 12 ans, je me suis présentée à un comptoir Estée Lauder et la vendeuse m’a demandé si je voulais un échantillon. Elle m’en a tendu un de Knowing. J’ai adoré ce parfum et je le porte depuis, car il m’évoque l’odeur exacte qu’une femme devrait avoir. Ma mère me l’offre encore chaque année à Noël.

    Pourquoi accordez-vous tant d’importance aux soins de la peau ?

    Je pense que si on porte un bon soin de base et qu’on a des produits bien précis qu’on aime, on ne doit pas se soucier de son apparence en public. Tout commence chez soi. Des produits formidables existent et, quand on sort, on ne doit pas se préoccuper des profils sous lesquels on apparaît. J’ai moi-même des profils intéressants. 

    New Dimension Shape + Fill Expert Serum , 139,65 euros.jpg

    Que faites-vous pour afficher un look parfait et montrer votre meilleur profil ?

    Les appareils photo sont omniprésents. Sur le tapis rouge, on est photographié sous tous les angles : impossible de toujours contrôler l’angle sous lequel quelqu’un – ou le monde entier – nous voit. Et avec les réseaux sociaux aujourd’hui, toutes les femmes sont concernées. En prenant un selfie avec une amie, on ne peut pas vraiment contrôler ce qu’elle pourrait publier ou qui pourrait voir la photo. Toutes les femmes veulent se présenter sous leur meilleur profil.

     

                                                                   Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Estée Lauder)

     « Je n’avais pas les moyens de m’offrir des produits de luxe » 

    EvaMendes_NDSkincare_EsteeLauder_BTS1_Global_Exp Jun '16_FreeEditorialOnly.jpg

    En quoi votre mère a-t-elle influencé votre vision de la beauté ?

    Ma mère était une jeune femme dans les années 1950. Elle était donc très vieux jeu. Elle ne sortait jamais de la maison sans être coiffée et sans mettre au moins un peu de rouge à lèvres. Quand j’étais plus jeune, nous n’avions pas les moyens d’acheter des produits de luxe, mais ma mère s’assurait toujours de se présenter de manière très féminine. Elle était naturellement élégante, toujours ultra féminine et toujours une mère avant tout. 

    Comment décririez-vous votre rituel de beauté ?

    J’aime avoir un rituel. Je voyage énormément, j’aime avoir un élément sur lequel je peux compter tous les soirs et tous les matins, que je me réveille à New York, Los Angeles ou ailleurs. Le fait d’avoir ce rituel quand je voyage, mais aussi quand je suis chez moi, me permet de rester connectée. J’adore avoir ma routine de beauté. J’adhère complètement à celle-ci et au fait d’être une femme. Je trouve cela très amusant et je me sens bien après avoir suivi un rituel de beauté que j’aime. 

    La gamme New Dimension démarre à 43,46 euros.jpg

    Quels sont les autres produits de beauté que vous utilisez ?

    Dans mes produits favoris, il y a l’Estée Lauder Advanced Night Repair. J’aime particulièrement ce sérum. Il y a aussi l’huile de coco. Je suis une véritable adepte de l’huile de coco, je l’adore. Je l’utilise sur les cheveux et la peau. J’aime les produits multifonctions. Je la laisse souvent poser sur les cheveux pendant la nuit. Elle offre un soin en profondeur, une belle hydratation et une touche de brillance. J’aime aussi avoir un accessoire pour cheveux. J’aime les accessoires pour cheveux. J’ai l’impression qu’ils permettent de s’exprimer. Si mes cheveux ne me plaisent pas le matin, il est plus facile de les coiffer en chignon et de fixer un foulard dessus. L’important est de trouver un bon équilibre, car j’ai une mâchoire très marquée. En général, je me fie à mon impression du jour. Il y a aussi le fard à jours crème. J’adore ça. J’aime sa sensation naturelle sur la peau. Avec ma carnation, j’ai le teint un peu terne quand je suis fatiguée. Un fard à joues en crème redonne vie et éclat à mon visage.

    Pour votre maquillage sur le tapis rouge, mettez-vous plutôt l’accent sur les lèvres ou sur les yeux ?

    Je préfère souligner mes yeux et moins ma bouche. J’aime parfois illuminer mes lèvres, c’est amusant. Mais je préfère toujours des yeux bien marqués et des lèvres avec une teinte naturelle. 

    EvaMendes_NDSkincare_EsteeLauder_BTS4_Global_Exp Jun '16_FreeEditorialOnly.jpg

     

    Bio Express

    • Eva Mendes est d’origine cubaine.
    • Elle a 41 ans et est née à Miami (Floride).
    • Elevée dans la religion, elle a meme pensé faire carrière en tant que religieuse.
    • Elle a passé du temps sur les bancs d’une université de Californie où elle a appris le marketing avant d’abandonner ses études pour se consacrer à sa carrière d’actrice.
    • Sa carrière a démarré avec des apparitions dans des séries comme “Urgences” et le clip de Will Smith, “Miami”.
    • C’est le film “2 Fast 2 Furious” qui a lancé sa carrière, en 2003.
    • Elle a tâté de la comédie entre 2003 et 2005.
    • Depuis 2011, elle a pour compagnon Ryan Gosling.
    • Elle est maman d’une petite Esmeralda, née en septembre 2014.
    • Avant Estée Lauder, elle a prêté son image à d’autres marques dont Dolce & Gabbana, Morgan, Revlon, Campari et le parfum “Angel” de Thierry Mugler.

    EvaMendes_NDSkincare_EsteeLauder_BTS5_Global_Exp Jun '16_FreeEditorialOnly.jpg

     

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les soins, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Rihanna craque pour la marque belge Thea

    Bagues dès 600 euros.jpg

    Rihanna, les Anges de Victoria’s Secret, Miranda Kerr, Cara Delevingne ou Kate Moss : les stars craquent toutes pour les bijoux de la marque belge Thea. Créée il y a 4 ans par Emilie Duchêne, la petite marque qui monte fourmille d’idées pour les prochains mois et nous promet déjà des couleurs et du peps pour cette saison.

    Vous avez sans doute déjà vu ces magnifiques bijoux sur des stars ou même sur une copine. Les bijoux Thea sont reconnaissables. Il s’agit en effet d’un concept personnalisable, d’un bijou unique, fabriqué sur mesure et 100 % belge. Or, diamant, tout est là pour nous faire rêver. 

    Rihanna a craqué pour la marque.png

    A l’origine ? La jolie Emilie, Duchêne, la fille de Luc Duchêne (qui a lancé les marques Chine, Luc.Duchene et Mer du Nord). Emilie a voulu créer sa collection de bijoux, Thea, en hommage à sa fille. Au début, la marque a démarré avec des bagues et des bracelets, en or rose, blanc ou jaune, que l’on personnalisait avec un prénom, une date ou un souvenir. Et déjà cette notion de pièce unique et sur-mesure. La gamme s’est élargie avec des pierres. On retrouve maintenant des diamants noirs, des colliers, des boucles d’oreilles, des bagues de phalanges, des boutons de manchettes pour hommes, des bracelets pour enfants et même des studs (clous d’oreilles) et des collections plus colorées comme la récente Rainbow qui mise sur la couleur et la fantaisie. La jeune femme a pu la lancer grâce au soutien du projet Kickstarter qui lui a permis de décrocher plus de 25.000 euros. Le tout, en gardant cet esprit de personnalisation et de pièce unique qu’on aime s’offrir pour se faire plaisir. 

    Stud coeur, à partir de 190 euros.jpg

    Candice, Alessandra et les autres

    Depuis son lancement, la marque n’a cessé de séduire les stars. Après Kate Moss et sa fille Lila, il y a eu les célèbres mannequins de la marque de lingerie américaine Victoria’s Secret. Vous voyez la marque qui fait défiler ses filles tels des oiseaux de paradis ? Toutes, plus sublimes les unes que les autres. Au total, 12 Anges (dont Candice Swanepoel, Alessandra Ambrosio ou Behati Prinsloo) arborent une sublime bague de la marque belge Théa. « J’ai été contactée par une des stylistes de Victoria’s Secret. Elle avait découvert mon univers via Pinterest (NDLR : un réseau communautaire) et elle cherchait une nouvelle marque de bijoux que les filles porteront dans le catalogue de la marque », explique Emilie Duchêne.  « C’était tellement énorme, j’étais tellement étonnée. J’ai répondu à la styliste pour lui demander comment nous pourrions collaborer », ajoute-t-elle. Une fois l’effet de surprise passé, elle s’est mise au travail. Pour 5 à 6 filles (les plus connues), elle a réalisé une bague avec leur prénom. Les autres ont eu droit à un bijou avec leurs initiales, sous la forme d’une double bague de phalange. 

    Les bijoux faits pour Kate Moss et sa fille Lila.jpg

    On le sait, la marque américaine aime mettre en avant ses mannequins. « Elles ont déjà porté des bijoux où il était écrit « Angel » ou « VS » pour le catalogue mais, ici, on va un pas plus loin dans la personnalisation », confie la Bruxelloise.

    « Le deal, c’était que les filles gardent le bijou après le shooting pour le catalogue », poursuit Emilie. « Elles ont joué le jeu et partagé des photos d’elles avec mes créations sur les réseaux sociaux en me mentionnant. Depuis lors, j’ai une foule de commandes provenant des Etats-Unis. Je touche là un autre marché, c’est génial », ajoute la créatrice qui avait, on l’a dit, séduit le mannequin Kate Moss avec ses bijoux. Cette dernière lui avait dit : « J’adore ce que vous faites, c’est canon et j’en veux pour mes copines ! ». On a également vu Rihanna, Cara Delevingne ou Jessica Alba porter des bijoux Thea. 

    Elle a de la suite dans les idées.jpg

    Retrouvez son univers sur : www.thea-jewelry.com

     

                                                                            Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Thea Jewelry).

    Pin it! Catégories : Fashion, Les tendances, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Liz Hurley lutte contre le cancer du sein

    William P. Lauder et Elizabeth Hurley Iont illuminé l'Empire State Building - crédit Estée Lauder copie.jpg

    Elizabeth Hurley est actrice, mannequin, créatrice de maillots de bain, agricultrice et maman. Depuis ses débuts en tant qu’ambassadrice d’Estée Lauder en 1995, l’égérie à la beauté intemporelle a fait sien l’objectif qui animait Evelyn H. Lauder, à savoir sensibiliser le public à l’importance de la santé du sein et lever des fonds dans le monde entier afin de financer la recherche et de trouver un remède au cancer du sein. Elle est ambassadrice mondiale de la campagne BCA, Breath Cancer Awareness Campaign, la campagne de sensibilisation du cancer du sein du groupe américain qui démarre en octobre.

    Liz, qu’est-ce qui vous a poussée à vous associer à la campagne BCA ?

    J’étais très proche de ma grand-mère, une femme merveilleuse, débordante d’énergie et qui aimait s’amuser. Lorsqu’elle a découvert une grosseur au niveau de son sein, elle a eu trop peur pour en parler. En fait, elle a attendu deux ans avant de dire à quelqu’un qu’elle avait un cancer du sein. Cette histoire m’a terriblement marquée, et lorsqu’Evelyn Lauder m’a demandé de l’aider en participant à la campagne BCA peu après mes débuts en tant que mannequin pour Estée Lauder, je me suis tout de suite sentie concernée par cette cause. Ma grand-mère venait de décéder des suites de sa maladie, et je voulais lui rendre hommage, aider à diffuser le message sur l’importance de la santé du sein et contribuer ainsi à sauver des vies. 

    Liz Hurley crédit Estée Lauder.jpg

    Quelles actions menez-vous en qualité d’ambassadrice mondiale pour la campagne BCA ?

    Chaque année, c’est avec plaisir que je me rends aux quatre coins du monde afin de diffuser le message de
la campagne BCA à propos de la santé du sein, de l’éducation et de l’importance de la recherche médicale pour trouver un remède à la maladie. Je rencontre de nombreuses personnes qui ont été touchées par le cancer du sein et je discute avec des chercheurs qui font d’énormes progrès sur la voie de l’éradication de cette maladie. Toutes ces personnes m’inspirent énormément, de même que tout ce qu’elles mettent en œuvre pour soutenir la cause et encourager leurs proches à faire de même. C’est ce que le slogan « Ensemble, nous sommes plus forts » signifie à mes yeux. C’est en unissant nos forces et en luttant ensemble pour atteindre un objectif commun que nous pourrons réellement obtenir des résultats, et je suis convaincue qu’Evelyn penserait la même chose. Cette année, j’encouragerai des femmes et des hommes du monde entier à démontrer en quoi chacune de nos actions peut avoir un impact sur la lutte contre la maladie. Nous persévérons aujourd’hui avec le même dévouement et le même engagement qu’Evelyne manifestait jadis.

    Au fil des ans, vous avez noué une relation d’amitié avec Evelyn Lauder. Quel est votre plus beau souvenir d’une action que vous et Evelyn avez menée de front en faveur de la lutte contre le cancer du sein ?

    Evelyn Lauder dirigeait le mouvement mondial de sensibilisation du cancer du sein de manière forte, inspirante et passionnée. Elle était un merveilleux mentor ! Je garde de très bons souvenirs de nos nombreux voyages à travers le globe. Je me rappelle avoir été particulièrement émue lorsqu’en 2010, nous avons établi le premier record mondial d’illumination
du plus grand nombre de monuments pour une cause en l’espace de 24 heures. Evelyn et moi avons allumé ensemble le dernier d’entre eux, l’Empire State Building, en y projetant un rose éclatant. C’était un moment fort pour nous deux, et je n’oublierai jamais notre émotion, nous qui savions que cet effort mondial était en train d’attirer l’attention sur l’importance de la santé du sein et allait être une source d’inspiration pour le monde entier. Chaque fois que je poursuis la tradition et que j’illumine un monument emblématique, je ne peux m’empêcher de penser à Evelyn. 

    Emulsion hydratante Clinique, 54,80 euros dont 14,55 euros au profit de l'action.jpg

    Que souhaiteriez-vous que les gens
du monde entier retirent de la campagne BCA de cette année ?

    Le cancer du sein ne connaît pas de frontières et ne fait pas de discrimination : il peut frapper tout le monde, quel que soit le pays. Nous avons déjà accompli de grandes choses, mais il reste encore beaucoup à faire pour que le cancer du sein ne soit plus qu’un lointain souvenir. J’ai l’espoir que, partout dans le monde, les gens se rendront compte de l’impact que chaque action, même insignifiante en apparence, peut avoir pour nous rapprocher d’un monde sans cancer du sein. Des démarches simples peuvent être très utiles, comme rappeler à ses amis de planifier leurs rendez-vous médicaux annuels ou faire un don en l’honneur d’un être cher pour soutenir la recherche par l’intermédiaire de la Breast Cancer Research Foundation® (BCRF). Collectivement, nos actions peuvent avoir un impact bien plus marqué. 

    On se fait plaisir en soutenant la recherche, avec ce blush Clinique (26,60 euros dont 3,65 euros pour la recherche).jpg

     

     

    « Adoptez un mode de vie sain »

     

    Cette cause vous tient vraiment à cœur. Comment encouragez-vous vos proches à agir à vos côtés ?

    J’ai la chance d’avoir des amis et des proches très dévoués, qui sont chaque année à mes côtés. Certains portent le ruban rose tout au long de l’année, la plupart me tiennent au courant lorsqu’ils prévoient leurs rendez-vous médicaux et j’insiste toujours sur l’importance de surveiller sa santé.

    Quelle action simple en rapport avec la lutte contre le cancer du sein aimeriez-vous que davantage de gens entreprennent dans le monde ?

    J’aimerais que les gens consultent régulièrement leur médecin et fassent vraiment preuve de proactivité lorsqu’ils ont l’impression que quelque chose d’anormal se passe dans leur corps. 

    William P. Lauder, Elizabeth Hurley et une partie du personnel crédit Estée Lauder.jpg

    Qui est votre plus grande source d’inspiration ?

    Mon fils, Damian. En tant que maman, je veux la meilleure vie possible pour lui, ce qui implique de grandir dans un monde où il n’aura pas à craindre que ses proches soient touchés par cette horrible maladie.

    Que faites-vous pour décompresser après une longue journée ?

    J’aime prendre un bon bain chaud le soir avant d’aller dormir, et flâner dans ma ferme avec mon fils.

    Vous avez un mode de vie très sain. Donnez-nous un bon conseil !

    La recherche montre qu’un mode de vie sain joue un rôle important dans la prévention du cancer du sein. J’aime la nourriture simple. Je possède ma propre ferme biologique et je ne mange que de la viande provenant de mon élevage. Je cultive la plupart de mes légumes et j’achète le reste sur les marchés à des agriculteurs locaux.

    Vous parcourez le monde. Quel est votre secret pour avoir toujours l’air au top en voyage ?

    Il est important de s’hydrater, que ce soit sur la route ou en avion. J’essaie toujours de commencer la journée par un grand verre
d’eau avant de faire quoi que ce soit d’autre. Lorsque je suis en déplacement, j’ai toujours une bouteille d’eau sur moi et j’en emporte une dans mon sac ou dans ma voiture. En plus de ça, j’utilise le sérum Advanced Night Repair d’Estée Lauder deux fois par jour depuis 20 ans, je ne peux pas m’en passer !

     

    Des produits de beauté vendus pour la bonne cause 

    Trois mini rouges à lèvres dans un sac bandoulière Estée Lauder, 33,11 euros dont 20% des ventes reversées pour la campagne BCA.jpg

     

    C’est en 1992 qu’a été lancée avec courage et audace la campagne de sensibilisation du cancer du sein (BCA) de The Estée Lauder Companies par Mme Evelyn H. Lauder. Cette année-là, elle avait co-créé le label « Ruban rose », symbole universel de la santé du sein. Dédiée à la lutte contre le cancer du sein par le biais de l’éducation et de la recherche médicale et actuellement active dans plus de 70 pays, la campagne BCA a permis de récolter plus de 51 millions d’euros en faveur de la recherche, de l’éducation et des soins médicaux dans le monde entier, dont près de 40 millions d’euros ont servi à financer 185 projets de recherche de la Breast Cancer Research Foundation® (BCRF) aux quatre coins du monde ces 21 dernières années.

    À l’heure actuelle, pour chaque euro récolté, la BCRF alloue 81 cents à des programmes de recherche et de sensibilisation. Elle a jusqu’à présent récolté plus de 497 millions d’euros, qui ont permis d’alimenter les découvertes en matière de biologie des tumeurs, de génétique, de prévention, de traitement, de survie et de métastases.

    L’action de Mme Lauder est aujourd’hui poursuivie par son fils, William P. Lauder, président des sociétés du groupe Estée Lauder.

    Quatre marques du groupe participent à l’action : Estée Lauder, Clinique, Aveda et Darphin. Elles vendent chacune des produits spécifiques au profit de la lutte contre le cancer du sein. Chez Clinique, par exemple, une émulsion hydratante et un blush vendu dans une jolie pochette rose. Une partie des bénéfices des ventes sont reversés à l’opération.

    La campagne de cette année démarre début octobre jusqu’au 4 février 2016, journée mondiale contre le cancer.

                                                                                              L.B. (Crédit-photos : Estée Lauder)

     

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Les soins, Les tendances, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud