Les soins - Page 5

  • Christy Turlington passe peu de temps dans sa salle de bain

    Elle est le nouveau visage de Biotherm.jpgLe top model, icône mode des années ’90 avec Cindy Crawford, Naomi Campbell et Linda Evangelista, est le nouveau visage de Biotherm. L’occasion de parler avec elle de beauté mais de relaxation, de santé et d’engagement humanitaire.

    La rentrée annonce l’arrivée du nouveau Blue Therapy Accelerated, un sérum réparateur à action rapide de chez Biotherm. Il adoucit et embellit la peau et, à long terme, agit plus rapidement sur les trois signes visibles majeurs du vieillissement accéléré : les rides, les taches brunes et la perte de fermeté. Pour l’incarner, la marque a choisi Christy Turlington-Burns, le mannequin américain de 46 ans qui a connu la gloire dans les années ’90. Elle avait lancé la vague des mannequins stars avec ses copines Claudia Schiffer et Cindy Crawford.

    Christy, qu’est-ce qui vous plaît chez Biotherm ?

    J’aime la sensation de ces produits sur ma peau mais aussi les histoires qui sont derrière et le fait que ces produits soient inspirés de la nature.

    Quels sont vos chouchous de la marque ?

    Je mets la crème pour les yeux, l’écran solaire 50 SPF chaque jour et j‘aime aussi le sérum huile Blue Therapy. Avec eux, ma peau est hydratée.

    C’est quoi votre définition de la beauté ?

    Quand je pense beauté, je pense santé et bien-être. La crème Blue Therapy Accelerated, 69 euros.jpg

    Quelles sont vos routines beauté ?

    Je passe vraiment peu de temps pour ça. Je me lève le matin, me lave le visage et je mets dessus une crème agréable qui sent bon. Et je suis prête. Idem le soir. Je n’ai pas beaucoup de temps pour faire plus. Si je suis beaucoup à l’extérieur, je porte un écran solaire et un chapeau. Et aussi une protection sur les lèvres mais j’essaye que tout cela soit rapide.

    Vous vivez et mangez sainement ?

    La santé, c’est tout. C’est la chose la plus importante. Ma maman me disait souvent, quand j’étais plus jeune : « la santé, c’est ta plus grande richesse ». C’est la vérité. Tout ce qu’on peut faire pour être bien et en bonne santé, ce serait dommage de ne pas le faire. C’est tellement mieux de se sentir en forme et en bonne santé. C’est ce que j’essaye de faire. Il y a peu de choses qu’on peut vraiment contrôler dans sa vie à part ce qu’on mange et comment on prend soin de soi. Cela, on peut le gérer.

    Vous faites du sport ?

    Oui, souvent, un mélange de yoga, course et entraînements physiques.

    Parlez-nous du yoga…

    C’est une pratique de vie, pas juste un sport. C’est une philosophie qui se retrouve dans chaque partie de ma vie. La quarantaine rayonnante.jpg

    Comment vous relaxez-vous ?

    Je pense que c’est plus facile après avoir fait du sport. La méditation, c’est bien aussi pour ça.

                                                                                     Laurence BRIQUET

     

     

    « Je ne voudrais pas revenir en arrière »

    Quels ont été les moments marquants de votre carrière ?

    J’ai eu une carrière de top de presque 30 ans. Sur cette période, il y a eu tellement d’histoires et d’événements inoubliables. Ce que je retiendrai peut-être, ce sont les voyages. Ceux qu’on faisait en petit comité, quand l’industrie cosmétique était différente, qu’on pouvait partir pour un certain temps et prendre le temps de se connaître les uns les autres. Je suis allée souvent en Afrique, notamment au Népal où j’ai un magnifique souvenir d’une séance-photos pour Vogue. Ce sont probablement mes moments préférés. Pas tellement les photos mais plutôt les expériences et le fait d’être dans des endroits magiques pour la première fois avec des gens qui étaient des amis. Le sérum Blue Therapy Accelerated, 62 euros pour 30 ml.jpg

    Pourquoi avez-vous créé « Every Mother Counts » (NDLR : chaque maman compte) ?

    Je l’ai créé en 2010 après avoir réalisé mon premier documentaire. Il traitait de la santé maternelle dans le monde et des barrières que les femmes peuvent rencontrer quand elles veulent donner la vie. Et j’ai voulu le faire parce que moi aussi j’ai eu des complications pour la naissance de mon premier enfant, en 2003. EMC est une source pour s’informer sur les défis et solutions que les mères doivent affronter chaque jour. La naissance d’un enfant et la grossesse, ce sont des événements par lesquels tant de gens sont touchés. Nous voulons éduquer et mobiliser les gens à partager ces expériences à travers le monde.

    Comment faites-vous gérer votre statut de maman, sportive et créatrice d’une association ?

    Quand je suis devenue maman, mes priorités ont été clairement définies. C’est la famille avant tout.

    Quel conseil donneriez-vous aux femmes pour qu’elles aient une vie épanouie ?

    Durant ma carrière, j’ai exploré plusieurs choses. Je suis retournée à l’école plusieurs fois. C’était important pour moi de continuer à me mettre des défis et d’explorer différents pans de ma personnalité. J’aimerais encourager les autres femmes à faire comme moi. Sortir de sa zone de confort et ce n’est pas parce que vous avez une belle carrière que vous ne pouvez pas avoir des centres d’intérêt à côté ou des rêves, des espoirs à explorer. Parfois, on rate, parfois on prend des risques mais je pense que c’est une manière d’apprendre sur soi et sur le monde.

    Quelle est votre philosophie ?

    J’essaye simplement de vivre ma vie avec quelques buts et d’aider les autres à faire pareil.

    Quelle citation vous parle ?

    Celle du philosophe Kahlil Gibran qui a dit : « La beauté est une lumière dans le cœur ».

    Un jour, vous avez dit que vous n’aviez pas peur de vieillir et que vieillir vous apprend des choses sur vous-même…

    Je pense que cette peur vient de notre époque et de notre culture. Je ne perds pas mon temps avec ça. Il est trop précieux. Avoir peur de chose qui pourraient arriver ou pas est une perte de temps et d’énergie. Vieillir, c’est la vie. Tout le monde sait que ça va nous arriver à tous. Cela me m’a jamais touchée parce que quand je regarde ce que j’ai gagné chaque année, je ne voudrais pas revenir en arrière. Je ne voudrais revenir en arrière à aucune période de ma vie. Je regarde devant et je me dis : « Et après ? ». A ceux qui ont peur de choses qui sont naturelles et qu’on ne peut pas vraiment changer, j’ai envie de dire : « laissez tomber la peur et regarder plutôt ce qu’il est possible de faire ».

     

    Mannequin star des années '90, elle n'a rien perdu de sa superbe.jpg

    Bio Express

    Christy Turlington Burns est maman de deux enfants, Grace, 11 ans, et Finn, 9 ans. Elle est aussi engagée dans des actions humanitaires : elle a créé Every Mother Counts, une association qui informe et tente de lever des fonds pour soutenir des programmes de santé maternelle dans le monde.

    Elle s’est fait connaître dans les années ’90 quand elle a explosé en tant que top model : elle avait pour collègues Cindy Crawford, Claudia Schiffer ou encire Linda Evangelista et Naomi Campbell. Celle qui a été le visage des campagnes Calvin Klein entre 1987 et 2007 est aussi apparue avec ses copines top dans le clip « Freedom » de George Michael. Notons que, durant sa carrière, elle a collaboré à des campagnes contre le tabagisme et en faveur de la prévention.

    Pour son engagement humanitaire, elle a figuré, l’an passé, dans le top 100 du Time des personnalités les plus influentes.

    Adepte du yoga, elle a écrit de nombreux articles sur le bien-être, la suppression de la pauvreté mais aussi les droits humains. Elle est membre du conseil médical de santé global de l’université de Harvard. Celle qui a accompli trois marathons dans sa vie vit à New York avec son mari, le réalisateur Edward Burns, et leurs deux enfants. 

                                                                                              L.B. (Crédit-photos : Biotherm)

     

     

    Pin it! Catégories : Les soins, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • A nous les belles gambettes !

    L'Oréal Paris.jpgCe n’est pas parce qu’on s’apprête à ressortir les jeans, les leggings et les collants qu’il faut garder des jambes qui rappellent les pattes du yéti. De jolies gambettes, c’est toute l’année qu’on les veut !

    Pour avoir de belles jambes lisses et sans poils, on a le choix : cire chaude ou froide, épilateur électrique, rasoir, crème dépilatoire, lumière pulsée, laser… Quelle méthode choisir ?

    La bonne vieille méthode qu’on a sans doute toutes utilisée au moins une fois dans notre vie, c’est le rasoir. On se tartine de mousse à raser et on passe la lame pour éliminer les poils. C’est évidemment rapide et facile, d’autant que les fabricants de rasoirs innovent sans cesse : ruban lubrifiant pour que le rasoir glisse mieux, tête pivotante pour épouser les courbes, gel crémeux avec une texture riche, rasoir en format de voyage… Malgré tout, la méthode présente plusieurs inconvénients : les poils repoussent vite, voire plus drus et plus foncés. Elle doit donc rester une solution de dépannage. Venus Snap, de Gillette, 13,99 euros.jpg

    Cire chaude ou froide ?

    Cire, Veet, 9,90 euros.jpgAutre possibilité, la cire, chaude ou froide, que l’on applique sur la partie velue de notre anatomie sous la forme de bandes que l’on colle. Puis, on tire un grand coup sec, dans le sens inverse de la pousse des poils. Résultat ? Des jambes (ou aisselles ou bikini, au choix) lisses pendant environ 3 semaines. L’inconvénient, c’est que ce n’est pas conseillé aux douillettes. Quant à la cire, on la préférera chaude : le poil se relâche mieux et est plus facile à enlever qu’avec de la cire froide. Cette dernière présente l’inconvénient qu’il faut souvent repasser une deuxième fois. Le bon plan ? Le faire chez une pro, une esthéticienne, par exemple, qui a les appareils pour chauffer la cire à la bonne température et auprès de qui on n’osera pas crier notre douleur quand, d’un grand coup violent, elle retirera la bande de cire de nos pauvres gambettes poilues.

    Et puis, il y a l’épilateur électrique qui fait de belles jambes lisses pendant environ 3 semaines. Bilan ? Impeccable. Et des progrès qui ont, ici aussi, été faits par les fabricants. On pense à l’utilisation du froid pour diminuer la douleur. Autre avantage : avec l’habitude et la répétition, l’épilation devient de moins en moins douloureuse. C’est également une solution dans la durée puisque, comme la cire, la technique enlève le poil à la racine et le résultat se voit plus longtemps. Silk Epil 9, Braun, 144,99 euros.jpg

    Solutions plus coûteuses

    Sans oublier les crèmes dépilatoires : on applique un gel sur les jambes, on laisse poser quelques minutes puis on enlève la texture et les poils (qui sont tombés) avec une spatule. C’est, malheureusement, une méthode qui revient cher car il faut régulièrement se ravitailler en gel dépilatoire. Autre point négatif, le gel n’enlève pas toujours tous les poils (certains sont plus résistants) et donc, il faut repasser derrière avec un rasoir, par exemple, ou une pince à épiler.

    En institut, on trouve également l’épilation par lumière pulsée, d’abord. L’émission de lumière détruit le poil et, au fur et à mesure des séances, cela entraîne une non-repousse. Autre technique, le laser qui est, lui, réputé pour son caractère quasi définitif. « On peut obtenir des résultats quasi définitifs après un an, soit environ 6 séances. C’est relativement indolore et le traitement est tout à fait confortable », confie Laurence Vandenitte du Centre Traitement Laser (Uccle), expliquant qu’elle traite des patients de… 12 à 80 ans.

    En tout cas, quelle que soit la solution choisie, on pense à hydrater ses gambettes pour éviter l’effet « peau de croco » et, toutes les semaines, on offre à ses jambes une exfoliation (gommage) qui éliminera les cellules mortes tout en rendant la peau plus lumineuse. Complément alimentaire Aquadrainant Plus, Oenobiol, 13,95 euros, en pharmacie.jpg

     

                                                                            Laurence BRIQUET (Crédit-photos : L'Oréal Paris, Venus, Veet, Silk Epil de Braun et Oenobiol). 

     

    Pin it! Catégories : Les soins, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • L'huile, la star de l'automne

    L'Oreal Paris.jpgNon, il n’y a pas que l’huile solaire. L’huile fait une arrivée remarquée dans notre salle de bains : hydratante, anti-rides, satinante ou capillaire, elle est partout. On vous explique comment l’utiliser…

    Les fanas du bronzage la connaissaient déjà. Il y a 20 ans, quand on se souciait moins (ou pas) des méfaits des rayons solaires, on se tartinait allègrement, sur le plage, d’huile à bronzer. Grasse voire plaquante, elle ne laissait pas particulièrement un bon souvenir sur le plan de la texture. Par contre, question bronzage, c’était le top : on rentrait bronzée comme une cacahuète. Aujourd’hui, on se protège davantage et les huiles ont fait, depuis peu, un retour en grâce car elles se sont nettement améliorées, notamment sur le plan des indices de protection. Par ailleurs, l’huile que l’on applique désormais avant de s’exposer au soleil est non grasse, voire carrément sèche. Elle satine, adoucit, assouplit, nourrit la peau échauffée par le soleil, pénètre rapidement, parfume légèrement et magnifie le hâle. Sans oublier le voile irisé qu’elle laisse sur notre peau dorée. Huile corporelle spray, Louis Widme, 20,30€.jpg

    Caresse fondante

    Par ailleurs, elle a su devenir un véritable produit de soin qu’on applique sur la peau telle une caresse fondante. On masse en effectuant de légers mouvements circulaires. L’huile se réchauffe au contact de la peau et pénètre rapidement sans laisser de film gras à la surface de la peau. Pour ça, il faut évidemment choisir la bonne texture qui donnera un toucher sec, non gras.

    Smart Treatment Oil, Clinique, 40,35 euros.jpgC’est pas fini puisqu’on l’utilise aussi pour nos cheveux. Alors qu’on la rejetait en bloc à cause de son aspect gras et collant, elle explose dans les salons professionnels où on vante ses mérites. On l’utilise, par exemple, après avoir séché ses cheveux, pour sublimer la chevelure. Attention, ce sont les pointes et longueurs que l’on travaille avec de l’huile (qu’on aura préalablement « malaxée » dans le creux de la main pour la chauffer), pas les racines. Sinon, l’effet poisseux et gras de l’huile sera bel et bien là. Comme avant… Resilience Lift Oil, Estée Lauder, 77,59 euros.jpg

     

                                                                            Laurence BRIQUET (Crédit-photos : L'Oréal Paris, Louis Widmer, Clinique et Estée Lauder). 

     

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les soins, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • Penelope Cruz, solaire pour Lancôme

    LANCOME_PENELOPE_F03_076_E.jpg

    Lancôme a choisi non pas un mais quatre visages pour sa nouvelle campagne « Advanced Génifique – All stars ». Parmi eux, la lumineuse Penelope Cruz.

    Ces dernières semaines, peut-être avez-vous vu plusieurs stars vanter le même produit de Lancôme. C’est normal : la marque française a choisi quatre stars pour promouvoir son flacon  de soin Advanced Génifique : Lily Collins et sa fraîcheur lumineuse, Lupita Nyong’o pour son énergie radieuse, Kate Winslet pour sa présence et Penelope Cruz pour son élégance vibrante. La muse d’Almodovar, qui a su séduire l’Amérique, n’a jamais renié ses racines espagnoles. Dans cette nouvelle campagne, elle laisse exploser sa féminité solaire. « La sensualité est un beau sentiment. J’aime voir ça chez les gens. Tout le monde ne l’a pas. Pour moi, Brando était la créature la plus sensuelle qui soit », explique la belle Ibère qui a été photographiée, pour cette campagne, par Mert Alas et Marcus Piggott mais aussi par Peter Lindbergh pour le clip publicitaire. 

    LANCOME_PENELOPE_F04_077_F.jpg

    A 41 ans, elle n’a rien perdu de sa superbe. « Je pense qu’en ayant grandi en Europe, j’ai une relation différente à la jeunesse. Cela signifie juste, pour moi, un anniversaire supplémentaire, tout en étant ici et en bonne santé. C’est la seule chose qui me préoccupe, la santé », ajoute-t-elle. « A chaque anniversaire, je me réveille et je suis incroyablement reconnaissante d’avoir la santé. Et c’est vraiment la seule chose qui compte. Je suis aussi très reconnaissante pour ma famille qui est la chose la plus importante de ma vie ». 

    advanced_genifique_dropper.jpg

    Quant à Génifique, il faut savoir que c’est un soin lancé en 2009. Il s’agit du premier sérum inspiré du territoire de la science des gènes. Vendu aux quatre coins du monde, il a reçu 150 prix internationaux et ce sont plus de 15 millions de flacons qui ont déjà été vendus. Il est devenu Advanced Génifique en 2013 lorsque sa formule a été optimisée.

    Cette année, il est donc représenté par quatre muses dont la belle Penelope. Beau casting ! 

    LANCOME_PENELOPE_F05_131_D.jpg

     

                                                                                     L.B. (Crédit-photos : Nico for Lancôme et Lancôme). 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Les soins, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Belle en pharmacie

    Vichy_Teint_Ideal_01 - copie.jpg

    La beauté n’est plus limitée aux parfumeries et grandes surfaces. Désormais, c’est aussi à la pharmacie qu’on achète son parfum, son huile pour le corps ou encore son soin anti-âge. 

    Gel lavant Lipikar, La Roche-Posay, à partir de 6,75 euros.png

     

    Pour acheter son parfum ou un soin corps, on file généralement à la parfumerie. Quand on a envie d’un gel douche sympa aux senteurs d’été, on sait qu’on le trouvera, à bon prix, en grandes surfaces. Mais, depuis quelques années, une autre tendance se dégage : celle d’acheter ses produits de beauté en pharmacie. Quand on passe à la caisse pour les médicaments des enfants, on aime aussi craquer pour un soin anti-âge, une huile qui nous sublimera le corps ou encore pour un gloss qui nous rendra le vie plus belle. 

    Huile de nuit détox, Caudalie, 33,40 euros.jpg

    Pierre Evrard est pharmacien à Charleroi. Lui qui a été chercheur pendant 10 ans avant de bifurquer vers la pharmacie constate cette tendance dans son officine. « Sur le plan économique, le secteur de la pharmacie a, lui aussi, été fort touché et le pharmacien ne peut plus vivre uniquement sur la dispensation des médicaments. Il faut être multi-cartes », nous explique-t-il. 

    Contour des yeux revitalisant, Eucerin, 18,90 euros.jpg

    « Jusqu’il y a 7 ou 8 ans de cela, la pharmacie offrait la dermo-cosmétique, c’est-à-dire des produits de soins pour les peaux à problèmes. Par exemple, on utilisait un produit vendu en parfumerie, on faisait une réaction allergique à ce produit et on venait en pharmacie pour y trouver une réponse. Aujourd’hui, ça change. On vient en pharmacie car on sait qu’on y trouvera aussi des éléments du quotidien comme des gels douche ou des déodorants », poursuit le pharmacien qui, du coup, a adapté ses choix des articles qu’il vend. «  Nous avons, entre autres, une gamme de produits de beauté bio pour adolescents », note Pierre Evrard qui constate que la cliente revient aussi en pharmacie parce qu’elle y trouve des produits moins chers qu’en parfumerie. « Même en période de crise, elle veut se faire plaisir. La preuve ? Notre gamme cosmétique connaît du succès ! ».

    Bref, entre le lait anti-régurgitation du petit dernier et les médicaments contre la fièvre du second, on pense un peu à nous ! 

    Huile prodigieuse, summer limited edition, Nuxe, 32 euros.png

     

                                                                            Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Vichy, Caudalie, Eucerin et Nuxe). 

     

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les ongles, Les soins, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • Beauté bio ou nature, quelle différence ?

    Crédit - Une.jpg

    Même dans le maquillage, le bio et le naturel ont la cote. Des soins aux légumes en passant par des crèmes aux fleurs, sans oublier les ingrédients d’origine naturelle et les packs éco-conçus : c’est certain, notre beauté s’est mise à l’heure du bio, du naturel et du développement durable. Mais comment s’y retrouver dans cette jungle de produits verts ? 

    Crème légère pour les mains, Bee Nature, 13 euros.jpg

     

    Produit bio ou naturel, c’est quoi la différence ? Un cosmétique bio est, comme c’est le cas pour l’alimentation, un produit qui utilise des ingrédients venant de l’agriculture biologique et dont les procédés de fabrication sont respectueux de l’environnement. Donc, ce n’est pas parce qu’une crème contient un ingrédient bio que tout le produit est bio. Quant au produit « naturel », il doit, lui, répondre à d’autres critères. La majorité des ingrédients doit être « d’origine naturelle » et même quelques pourcents venant de l’agriculture bio. 

    Déodorant certifié Bio Spray, Puressentiel, 10,90 euros.jpg

    Prenons l’exemple de la marque Une, lancée par l’entreprise Bourjois, qui propose une nouvelle gamme de maquillage pour une beauté respectueuse de la femme, de la planète et de la peau. Elle propose des produits essentiels, faciles à utiliser et légers sur la peau. Sans OGM, sans parabènes, sans parfums de synthèse ni colorants artificiels, la gamme Une contient au minimum 95 % d’ingrédients d’origine naturelle et transformés selon  des procédés Ecocert. 

    Poudre bronzante Sun Radiance, Une, 16,99 euros.jpg

    Des labels existent

    Pour vous y retrouver, sachez qu’il existe aussi des labels (Cosmétique Bio, notamment) mais il est clair que certaines marques essayent de se donner une image verte alors qu’elles en sont loin. Bref, lisez attentivement la notice si vous cherchez un produit bio ou naturel. 

    Yves Rocher.jpg

    Quant à leur efficacité, sachez que les marques qui vendent du bio ou du naturel font de plus en plus souvent appel à des études cliniques pour prouver leur efficacité. C’est donc encourageant ! Et puis, en tout cas, ces produits peuvent convenir à des personnes en recherche d’un mode de vie plus sain et plus respectueux de l’environnement et de la nature. 

    Huile en crème corps, Melvita,-16,90EUR - copie.jpg

     

                                                                 Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Une, Bee Nature, Puressentiel, Une, Yves Rocher et Melvita). 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les cheveux, Les ongles, Les soins, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • La beauté a du coeur

    Sisley soutient un projet au Congo.jpg

    Les marques de cosmétiques et de soins sont de plus en plus nombreuses à s’investir dans des projets humanitaires pour un monde meilleur. Et nous, on craque pour ces produits qui ont du cœur et qui financent des projets qui rendent la vie des autres plus belle…

    La beauté humanitaire, ce n’est pas nouveau mais ça fait du bien. Se dire que quand on achète un parfum, un gloss ou un produit solaire, on fait une bonne action, ça fait chaud au cœur.

    Premier exemple avec la marque française Sisley qui, à travers sa fondation, soutient, depuis plusieurs années déjà, le projet Kisany qui procure un métier de brodeuse aux habitantes démunies de Goma, dans la région sinistrée des Grands Lacs, en République Démocratique du Congo. Résultat ? Une très belle trousse de plage, à la taille « jumbo » et aux broderies positives qui est offerte à toutes les clientes Sisley à l’achat des nouveautés solaires de la marque, chez Planet Parfum. Le plus ? La trousse est  taillée dans du lin belge Libeco. On ne peut que se féliciter de ce succès puisque, parties de 7 brodeuses en 2003, elles sont désormais plus de 100 en RDC, mais aussi au Rwanda et au Kenya. Grâce à Kisany, en 10 ans, plus de 1.000 enfants ont eu droit à une scolarité. 

    On reçoit la trousse à l'achat de produits solaires.jpg

    De l’eau pour tous

    Le couturier Giorgio Armani aide,l ui, les populations en manque d’eau potable depuis 5 ans déjà, avec son projet « Acqua for Life ». Les ventes des fragrances « Acqua di Gio » et « Acqua di Gioia » dédiées à l’opération permettront, cette année, de financer des projets, notamment au Ghana, au Sénégal, en Bolivie et en Chine. Ces projets viendront s’ajouter aux 80 communautés qui ont désormais accès à l’eau potable grâce à « Acqua for Life ». Notons que cette année, le couturier s’est engagé à verser au moins 500.000 dollars pour ces projets d’eau potable pour tous. 

    En Bolivie Crédit - Giorgio Armani.jpg

    Dans un autre secteur, le karité est devenu un ingrédient culte pour la marque L’Occitane qui l’utilise dans toute une série de soins (mains, visage…) mais il est aussi l’une des voies d’émancipation des femmes au Burkina faso.

    En 2013, la marque est devenue l’acteur principal du développement du marché avec une commande record de 660 tonnes de beurre de karité équitable. Citée par l’ONU comme entreprise exemplaire pour son action au Burkina Faso, L’Occitane vient de rejoindre le Business Call to Action, un réseau d’entreprises qui contribue au développement économique des plus démunis et à la protection de l’environnement. 

    Cleansing Oil, L'Occitane, 19 euros.jpg

    Miley et Rihanna

    Dans un tout autre domaine, la marque américaine de cosmétiques MAC collabore régulièrement avec des stars. Il y a eu notamment Rihanna et Miley Cyrus que la marque associe à la vente de produits de maquillage de leur collection Viva Glam. Avec Miley Cyrus, par exemple, la vente de rouges à lèvres et de gloss Viva Glam portés par la chanteuse ont permis de récolter des fonds pour aider des familles touchées par le sida. 

    MAC 2.jpg

    Enfin, sans être exhaustif, Davidoff met, depuis 2012, son célèbre parfum « Cool Water » à contribution pour soutenir financièrement une expédition du National Geographic. Les efforts ont été récompensés puisque, suite à cette expédition, la plus grande réserve océanique du monde a été créée dans un archipel isolé du Pacifique Sud. Elle accueille quelques 1.250 espèces de mammifères et oiseaux marins.

    Quand on vous dit que la beauté a du cœur…

                                                                            Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Sisley, Girogio Armani, L'Occitane et MAC). 

    Pin it! Catégories : Au soleil, Le make-up, Les égéries, Les parfums, Les soins, Tout nouveau tout chaud
  • Daria Werbowy : "La beauté évolue tout le temps"

    Copyright Alexi Lubomirski for Lancôme © 2014  _ LANCÔME_Daria_Werbowy_PR_Portraits_02.jpg

    Daria Werbowy, un des mannequins les mieux payés au monde, est le visage des soins Visionnaire de Lancôme. L’occasion de la questioner sur sa vision de la beauté mais aussi sur ses rituels personnels et ses secrets pour être au top.

    Vous êtes égérie Lancôme depuis 2005. Quels sont les avantages d’être le visage d’une marque?

    Beaucoup de choses! J’ai voyagé énormément et j’ai appris beaucoup sur les conditions des femmes dans différents endroits. J’ai aussi eu le plaisir de devenir une femme, avec cette marque. Huit années de transformation pour moi, accompagnée par la marque.

    Quelle est votre définition de la beauté?

    Je ne pense pas qu’on puisse définir la beauté. La beauté réside dans tellement de formes et de couleurs. C’est quelque chose qui évolue tout le temps. Il n’y a pas de définition pour cela. C’est quelque chose qui grandit et change tout le temps.

    Vous êtes le visage de Visionnaire mais aussi des mascaras Hypnôse. Quand portez-vous du mascara?

    Je n’ai pas l’habitude de porter du mascara en journée mais le soir, je porte Hypnôse Drama. Il est onctueux et il a une brosse géniale qui permet de contrôler le volume.

    Quels sont les produits Lancôme que vous utilisez?

    J’utilise Dream Tone chaque jour pour corriger les imperfections. Je prends aussi le Star Bronzer qui est léger et me donne bonne mine, quelle que soit la saison. J’aime bien également le mascara Hypnôse, l’Eau Micellaire Douceur et le nettoyant Mousse Eclat.

    Quels sont vos rituels beauté?

    Je commence par du yoga avant de prendre ma douche. J’hydrate bien et j’utilise le gommage Caresse qui laisse ma peau douce. 

    Lancome_Pot_creme_visionnaire_50ml_hd - copie.jpg

     

    Vous qui voyagez beaucoup, comment prenez-vous soin de votre peau en avion?

    J’utilise des compresses d’huiles essentielles. Si je voyage beaucoup, j’en utilise autant que possible.

    Comment gérez-vous le jet-lag?

    Je suis récemment devenue fanatique de l’eau. Je m’oblige à boire autant d’eau que possible quand je suis dans l’avion. L’idée, c’est aussi de dormir. Il n’y a pas grand-chose d’autre à faire.

    Quel est le meilleur conseil beauté que vous ayez jamais reçu?

    Ma maman et les femmes autour de moi me disaient de prendre soi de moi et de mon corps : faire de l’exercice, des massages… J’ai commencé à prendre soi de moi de plus en plus et c’est très énergisant. 

    Copyright Alexi Lubomirski for Lancôme © 2014  _  LANCÔME_Daria_Werbowy_PR_Portraits_19.jpg

     

     

     Dans le Top 10 mondial des mannequins

     

    Mannequin canadien d’origine ukrainienne, Daria Werbowy, 30 ans, est née… en Pologne. A l’âge de 3 ans, elle suit ses parents au Canada et c’est à l’âge de 14 ans qu’elle est repérée à l’occasion d’un concours de mannequins qu’elle remporte. Depuis, elle a multiplié les couvertures de magazines (notamment le Vogue US) et les contrats avec de grands noms comme Roberto Cavalli, Gucci, Chanel, Dior, Longchamp, ou encore Isabel Marant, Balmain et Louis Vuitton. Elle a aussi posé pour le célèbre calendrier Pirelli (éditions de 2009 et 2011)

     

    Crédit-photo : Alexi Lubomirski for Lancôme. 

     


    Pin it! Catégories : Fashion, Les soins
  • Haro sur la cellulite !

    Clarins.jpg

    C’est le moment de se préparer pour l’été et pour l’épreuve du maillot de bain. A défaut d’afficher une silhouette « zéro défaut », on tente de limiter les dégâts avec les nouvelles crèmes amincissantes…

    Ronde ou mince, personne n’est à l’abri de la cellulite qui se localise sur des endroits bien visibles : les cuisses, les bras, le ventre ou encore les hanches. Pire, les femmes seraient « programmées » pour stocker de la graisse et ce, dès la puberté.

    Vous avez décidé de dire adieu au petit short ou aux manches courtes ? Ne renoncez pas tout de suite car tout n’est pas perdu. On ne vous cachera pas qu’une bonne hygiène alimentaire et la pratique régulière d’un sport (comme la natation ou le jogging) restent les meilleurs moyens de lutter contre les capitons. Limitez également votre consommation de produits sucrés, d’alcool et de féculents, ce sera déjà un bon premier pas. Et buvez beaucoup d’eau : elle aide à éliminer, c’est prouvé. 

    Crème Masvelt de Clarins, 45,30 euros en parfumerie.jpg

     

     

    Massages réguliers

    Pour évacuer efficacement la cellulite, le massage des zones concernées reste le geste le plus efficace. Il agit comme un drainage et il favorise la diminution de la rétention d’eau ainsi que l’élimination des toxines. On y ajoute un produit amincissant, anti-cellulite, qui contient des substances connues pour leur pouvoir « éliminant » (thé vert, caféîne…). Attention toutefois à la régularité d’utilisation qui est un facteur de réussite : un massage deux fois par jour pendant 2 à 3 mois donnera, dans la majeure partie des cas, des résultats sur la fermeté et l’aspect de la peau. 

    Collistar, 26,90 euros, en parfumerie.jpg

    Gardez cependant en tête que ces produits ne vous feront pas perdre de poids et ne feront pas de vous la nouvelle Kate Moss : ils travaillent sur l’aspect et le toucher de la peau, pas sur le chiffre affiché sur la balance. Ce n’est déjà pas si mal… 

    Puressentiel.jpg

                                               Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Clarins, Collistar et Puressentiel).

    Pin it! Catégories : Au soleil, Les soins, Mince alors !, Tout nouveau tout chaud
  • Au soleil !

    Garnier.jpg

    L’été approche et certains d’entre nous auront la chance d’aller bronzer au bord de la mer ou en montagne. Attention toutefois à bien se protéger…

    Pour préparer l’été, on commence par… son assiette et on ne vous parle pas ici de régime. Une alimentation saine et vitaminée vous aidera à préparer votre peau avant d’aller au soleil. Ce sont essentiellement les vitamines A, C, E qui vont constituer un bouclier et permettre à la peau de lutter contre les radicaux libres. On les trouve, par exemple, dans les œufs, les poissons gras et les produits laitiers (pour la vitamine A), dans les agrumes, les kiwis ou encore les tomates et les poivrons (pour la C) ainsi que dans les olives et les épinards (pour la vitamine E). 

    Clarins, 31 euros, en parfumerie.jpg

    Ensuite, on se protège quand on est en contact avec le soleil. Si on est en vacances à la mer ou en montagne, avant de sortir, on veille à appliquer une crème solaire et à en remettre régulièrement durant toute la journée sur tout le corps. Pensez en particulier à en appliquer après une baignade, après avoir transpiré ou vous être essuyée. Les crèmes actuelles n’ont plus rien à voir avec celles du passé qui étaient collantes, grasses et qui, trop souvent, laissaient de belles traînées blanches sur le corps. Aujourd’hui, les textures sont plus fluides voire transparentes, disponibles en spray ou en gel. Quant aux indices, n’hésitez pas à viser haut (50 voire 60) si votre peau est claire ainsi pour les enfants.

    Lancaster, 31,67 euros, en parfumerie.jpg

    Notez que les activités extérieures telles que le jardinage ou la pratique de sports de plein air nécessitent bien sûr une protection solaire. Il ne faut pas croire que la crème est réservée à celles qui font la carpette durant des heures sur un transat au bord d’une piscine.

    Enfin, pour le visage, choisissez un soin spécifique, plus ciblé et plus protecteur, à  appliquer en complément de la crème hydratante habituelle. 

    Sublime Sun, chez L'Oréal Paris, 16,99 euros pour l'indice 30 et 18,99 euros pour l'indice 50, en grande surface - copie.jpg

     

                                                                          Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Garnier, Clarins, Lancaster et L'Oréal Paris)

     

    Le soleil en 3 conseils

     

    1) Chapeau, casquette et lunettes de soleil seront la panoplie indispensable de vos vacances pour vous exposer au soleil.

     

    2) Exposez-vous progressivement, jamais de façon prolongée, et évitez toute exposition entre 12 et 16h, moment où le soleil est le plus dangereux pour votre peau.

     

    3) N’oubliez pas vos lèvres avec un stick idéal pour cette zone sensible que l’on ne pense pas toujours à protéger.

    Pin it! Catégories : Au soleil, Les soins, Les tendances