Les parfums - Page 2

  • Arizona Muse, obsédée par une peau propre

    Arizona Muse crédit photo Estée Lauder.jpg

    Le top est le nouveau visage d’Estée Lauder et plus spécialement de la nouvelle fragrance “Modern Muse”. Une muse moderne incarnée par Arizona Muse : un hasard? Pas vraiment…

    Arizona, comment s’est passé le shooting pour la campagne publicitaire?

    On a tourné au Musée Guggenheim de New York.  C’était génial. J’ai grandi dans l’art car mon père était marchand d’art. C’était géant de passer la journée au Guggenheim, maintenant vous en avez la preuve en photo.

    Comment est la nouvelle fragrance?

    Je l’aime car elle a un côté “duel”. Elle est féminine et forte à la fois. Les boisés donnent une richesse mais il y a aussi de la légèreté avec les floraux. 

    Le flacon Modern Muse crédit photo Estée Lauder.jpg

    C’est quoi, pour vous, une muse moderne?

    Elle a confiance en elle, elle est stylée et inspire les autres.  Une muse moderne est heureuse.

    Quelles sont, selon vous, des muses icôniques?

    Je pense à Jeanne d’Arc. Elle était une femme qui a su garder sa féminité mais a été assez forte pour emmener les hommes dans la bataille. Je pense aussi aux autres top models avant moi, comme Carolyn Murphy. Elle a eu une si longue carrière avec Estée Lauder. C’est inspirant. Angelina Jolie, également. Elle est belle, talentueuse et elle protège bien ses enfants. C’est important pour moi.

    Des muses plus personnelles?

     Mes muses personnelles sont mes amies et ma maman. 

    Arizona Muse 1 crédit Estée Lauder.jpg

    Etes-vous la muse de quelqu’un?

    J’espère l’être un jour. Je pense que ça prend du temps mais j’aimerais inspirer les gens à être les meilleurs qu’ils puissent être.

    C’est votre première campagne avec Estée Lauder? Qu’est-ce que ça vous fait d’être ambassadrice de cette marque?

    C’est génial. Je suis très heureuse de faire partie de cette famille. Chacun est si gentil et je suis chanceuse d’être une partie d’une marque d’une telle envergure. Cela signifie vraiment beaucoup pour moi.

    Quels sont vos premiers souvenirs de la marque?

    Les coulisses des défilés. Il y avait toujours des produits comme des fonds de teint utilisés par les maquilleurs professionnels.

    Quel est le meilleur conseil beauté que vous ayez reçu et de qui?

    J’ai appris par Tom Pecheux (NDLR : un make-up artist de renommée mondiale) à appliquer le fond de teint avec les doigts, pour ne pas laisser de traces sur le visage ou le cou. 

    Arizona Muse 2 crédit Estée Lauder.jpg

    Votre routine beauté?

    Je suis obsédée par une peau propre. J’utilise toujours un nettoyant puis un toner. En journée, je porte la BB Crème Daywear.

    Que faites-vous pour rester en forme?

    J’adore le yoga. C’est bien plus que de l’exercice physique. Il aide aussi à votre équilibre dans votre vie émotionnelle.

    Comment prenez-vous soin de vos cheveux?

     

    J’ai les cheveux fins donc j’utilise des sprays volumateurs pour leur donner de la texture et du poids. Les produits Bumble & Bumble sont super car ils ne collent pas.

    Vous êtes connue pour vos sourcils. Quels conseils donneriez-vous à nos lectrices?

    Je ne les épile pas et je comble les trous avec un crayon. 

    Arizona Muse crédit Estée Lauder 5.jpg

    Quel est votre style vestimentaire?

    J’expérimente. Maintenant que je vieillis, j’aime la féminité qu’apporte le fait d’être une femme. J’aime m’habiller. Quand j’étais plus jeune, j’étais plus garcon manqué. J’aime le côté naturel mais quand je me maquille, je fais ça bien. Et comme je l’ai dit, j’aime bien une peau propre. C’est une obsession.

    Votre truc quand vous voyagez en avion?

    Boire beaucoup d’eau et avoir un anti-cernes sous la main. Cela aide à masquer les traces d’un long vol.

    Votre astuce beauté?

    De l’eyeliner brun à l’intérieur de l’oeil.

    Où vivez-vous?

    J’ai déménagé à Londres l’an passé et j’adore cette ville. J’aime le climat, l’air frais et les parcs. La famille de ma maman y vit aussi et c’est chouette d’être près d’eux. J’en suis très heureuse.

    Quel conseil donneriez-vous à une jeune fille qui veut se lancer comme top?

    D’être soi-même, d’avoir confiance et d’être sympa avec les autres.

    Qu’est-ce que vous aimez dans la maternité?

    Voir mon fils grandir et entendre ce qu’il pense. Le moment d’aller au lit, j’adore ça car c’est le moment où on parle.

     

                                                                                                                L.B. (Crédit-photos : Estée Lauder).

     

      

    Qui est Arizona Muse? 

    Une BB Crème multi-action.jpg

     

    Arizona Muse, 26 ans, est un top américain, né à Tucson, en… Arizona. Elle a débuté comme mannequin en 2008 et a fait des campagnes pour Louis Vuitton, Chloé ou encore Isabel Marant et Yves Saint Laurent. Son plus? Sa beauté lumineuse mais aussi ses sourcils épais qui sont un peu devenus sa marque de fabrique. Businesswoman et même actrice, la jeune femme est tombée enceinte de son fils à l’âge de 19 ans, à une époque où elle ne savait pas encore sérieusement ce qu’elle voulait faire de sa carrière. Ce que les marques apprécient chez elle? Sa beauté, bien sûr, mais aussi son enthousiasme et son énergie.

     

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les parfums, Tout nouveau tout chaud
  • YSL invite à la Black Opium Experience

    YSL_event_25092015010820150925.jpg

    C’est à Amsterdam qu’Yves Saint Laurent Beauté a invité quelques « happy few » pour participer à une Black Opium Experience et pour s’immerger complètement, de la tête aux pieds dans l’univers de la fragrance signée Yves Saint Laurent. Musique, maquillage, ateliers, long drinks, tout était là pour rendre la soirée inoubliable. 

    YSL.jpg

     

    Pour rappel, Black Opium (eau de toilette) éclate d’emblée dans un accord acidulé de cassis. Un accord de poire juteuse à la chair granuleuse l’enrobe d’un exceptionnel élan sucré. L’amertume d’une écorce de mandarine verte, mêlée à une senteur d’agrumes, révèle un accent mordant. Immédiatement différent, totalement envoûtant.

    Avant même que ne débute la toute première inspiration, les sens s’éveillent au rythme d’un accord floral solaire et d’un tourbillon enivrant de thé parfumé au jasmin auquel se mêle la fougue d’une fleur d’oranger. Une vigueur qui offre au jus un cœur sensuel de fleurs blanches. Bref, un café vert inédit, nouvelle facette du premier café floral initié par Black Opium. 

    YSL_event_25092015007020150925.jpg

    L.B. (Crédit-photos : Yves Saint Laurent Beauté)

    Pin it! Catégories : Les parfums, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • Hubert d'Ornano, fondateur de la marque Sisley, est décédé

    Hubert d'Ornano.jpgLa nouvelle est tombée, Hubert d'Ornano, le fondateur de la marque Sisley, époux d'Isabelle d'Ornano, est décédé. Il laisse trois enfants, Philippe, Elisabeth et Christine, et une marque plus que prospère. 

    Fils de Guillaume et d’Elisabeth d’Ornano (née Michalska), Hubert d’Ornano est né le 31 mars 1926 dans le château familial de Melgview (Pologne). Il est issu d’une ancienne famille d’origine corse, les Ornano, qui, du XVIè au Xxè siècle, a donné à la France trois maréchaux, des généraux, des officiers et un ministre. A l’âge de 8 ans, il revient en France, et fait sa scolarité à l’école Saint-Martin de Pontoise. Très jeune lancé dans la vie active, il fonde à l’âge de 20 ans avec son frère Michel, la société de parfums Jean d’Albret à qui on devra quelques grands parfums comme l’Ecusson (1946), Casaque et Princesse d’Albret. En 1953, avec leur père Guillaume et leur mère Elisabeth, ils fondent la gamme de soins Orlane, qui deviendra une des références mondiales de la cosmétique dans les années 1960.

    En 1963 il épouse Isabelle d’Ornano, née Potocka. Ensemble, ils auront cinq enfants. Michel d’Ornano, élu maire de Deauville décide de se consacrer à la vie politique et quitte le monde des affaires en 1968. Ils vendent alors la société Jean d’Albret-Orlane, qu’Hubert d’Ornano continue de diriger pour le compte des nouveaux actionnaires jusqu’en 1975. A cette époque, il reprend et préside aux destinées de la maison de couture Jean-Louis Scherrer. En 1976, retrouvant son indépendance, il reprend avec son épouse Isabelle d’Ornano la société Sisley dont il décide de faire un pionnier de la phyto-cosmétologie et de n’utiliser que le meilleur des extraits naturels des plantes: « Je suis un amoureux de la campagne. Je prends conscience du fait que, grâce à la technologie moderne, c’est dans les plantes que l’on fera les plus grandes découvertes, non seulement pour les médicaments, mais aussi pour les cosmétiques ».  Au cours des quarante années qui suivirent, rejoints par leurs enfants, Philippe Christine et Elisabeth, Hubert et Isabelle d’Ornano ont fait de Sisley l’un des leaders mondiaux de la cosmétique haut de gamme. 

    En 2013, 2013, la Présidence de Sisley est confiée à Philippe d’Ornano. Avec son épouse, Hubert d’Ornano reste très attentif au développement de Sisley et de ses équipes ainsi qu’à la grande qualité des produits. Ensemble, ils créent en 2007 la Fondation Sisley- d’Ornano, placée sous l’égide de la Fondation de France, pour mener des actions caritatives et de mécénat dans des domaines très divers, en France comme à l’étranger. On lui doit notamment la restauration de la fresque de l’Eglise Notre-Dame de l’Assomption, siège de la Mission polonaise à Paris. L’année suivante, avec « La Beauté en partage », Hubert d’Ornano publie ses mémoires par lesquels il souhaite « raconter une histoire personnelle, familiale et collective pour la sauvegarder, la transmettre à (mes) descendants. La partager avec tous ceux qui aiment et utilisent Sisley, tous ceux qui concourent à son développement ». Pour lui, « raconter cette histoire, c’est aussi exprimer des valeurs, des idées, une volonté, un style, ceux de Sisley ». 
     
    Sisley distribue ses produit dans plus de 90 pays, emploie plus de 4.000 collaborateurs de 100 nationalités. 

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les parfums, Les soins, Tout nouveau tout chaud
  • Birchbox : déjà un million de clientes séduites !

    Birchbox 1.jpeg

    La marque américaine est arrivée chez nous il y a un an. Ses boîtes de produits de beauté vendues par abonnement mensuel cartonnent chez nous. On vous dit tout sur le phénomène…

    Connaissez-vous Birchbox ? C’est une petite boîte contenant 5 produits de beauté qu’on reçoit, chaque mois, dans sa boîte aux lettres, sur base d’un abonnement. Il y a déjà un an que ce phénomène, venu des Etats-Unis, est arrivé chez nous. « Birchbox est née il y a 5 ans, en partant de deux constats. D’abord qu’il est très difficile d’acheter des produits de beauté sur le web sans toucher le produit et sans bénéficier de conseils », explique Quentin Vacher, directeur exécutif Birchbox Europe. « Ensuite, les clientes sont sensibles aux conseils donnés par des bloggeuses. Elles recherchent de la transparence et de l’authenticité ». 

    Voilà comment est née la Birchbox. Le concept, c’est de s’abonner (entre 13 et 15 euros par mois, selon le mode de livraison choisi) et de recevoir, tous les mois, des produits à tester tranquillement chez soi, dans différentes catégories (cheveux, soins corps ou visage, maquillage…), afin de voir si le produit nous convient.  Le plus ? Les boîtes sont personnalisées selon les désirs de chacune. Quand on s’inscrit, on doit en effet remplir un questionnaire à propos de soi (type de peau, cheveux colorés ou pas…) et, chaque mois, l’assortiment que vous recevez est réalisé en fonction de cela. 

    La boite anniversaire.jpg

    Produits exclusifs

    Ajoutons à cela un accent sur les conseils pratiques puisque le site de Birchbox propose également des conseils pratiques via des vidéos notamment et des échanges entre les membres de la communauté (plus d’un million d’abonnés de par le monde) sur les produits proposés. Sans oublier le-shop (plus de 150 marques et plus de 2.000 produits qui permet d’acheter les produits qu’on a reçus (ou d’autres) ainsi que des marques qui ne sont pas présentes en Belgique dans des magasins.

    Les produits qui cartonnent sur l’e-shop ? Le numéro un incontesté, c’est le Beauty Protector (Protect & Detangle), un soin cheveux multi-fonctions et complet à l’odeur totalement addictive.  Suivent le Cellu-Cup (pour toutes celles qui veulent déloger la cellulite) et Egyptian Magic, une crème 100 % naturelle qui soigne, nettoie, démaquille les yeux et nourrit les peaux sèches. 

    A découvrir sur www.birchbox.be

    Quentin Vacher, directeur exécutif Europe.jpg

     

                                                                   Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Birchbox)

     

    La Belge aime l’épilation brésilienne

    Qui est la cliente belge de Birchbox ? « La Belgique est un marché qui fonctionne bien pour nous », explique Quentin Vacher, directeur exécutif Birchbox Europe. « C’est un marché en forte croissance. Je dirai que la cliente belge n’est pas fondamentalement différente de la cliente française même si on constate qu’en Belgique, l’e-commerce fonctionne très bien, notamment à cause du fait qu’il présente des marques non présentes sur le marché belge. La cliente-type de Birchbox a de 16 à 70 ans mais ce sont principalement des femmes de 30 à 35 ans, déjà connectées à internet, qui étudient ou travaillent, qui ont un intérêt pour la beauté même si ce n’est pas leur passion, elles sont présentes sur les réseaux sociaux, sont curieuses et elles sont davantage urbaines », ajoute-t-il. Notons que dernièrement, l’entreprise a mené une enquête sur les habitudes de ses clientes françaises (dont les résultats peuvent s’appliquer aux Belges). La cliente française aime l’épilation brésilienne (on garde un ticket de métro de poils), elle apprécie le wavy (vagues) dans ses cheveux et son brushing parfait, c’est celui de l’actrice Blake Lively.

     

                                                                                              L.B.

     

    Birchbox, ce sont aussi des éditions limitées

    En plus des abonnements mensuels, Birchbox propose régulièrement des éditions limitées qu’on peut s’offrir même si on n’est pas abonnée. Cet été, par exemple, il y a eu le kit « Let the sun shine », le kit parfait pour les bains de soleil, décliné en deux versions : crème, huile, spray avec SPF, pour le corps, les cheveux ou le visage... A la rentrée, c’était «No excuse», une édition limitée tout en énergie pour accompagner les bonnes résolutions de la rentrée. Elle comprenait notamment un sac de sport au design coloré avec le slogan « J’peux pas j’ai piscine ». Octobre annonce déjà la venue de Beautiful Skin (79 euros pour les non abonnées et 92 euros pour les abonnées). Pour l’occasion, Birchbox s’est associé avec Philips et propose la brosse nettoyante visage Visapure Essential, un nouvel indispensable de votre salle de bain! 

    La boite Beautiful Skin dès octobre, 79 euros pour les abonnées et 92 euros pour les non-abonnées.jpg

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les cheveux, Les ongles, Les parfums, Les soins, Les tendances, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • Julia Roberts : "Je veux continuer à être un modèle d'un certain âge"

    FPO_shot_04_017_106852_RT1_v3.jpgLa belle actrice oscarisée de 47 ans est magnifique dans la nouvelle campagne de Lancôme pour la nouvelle déclinaison de “la Vie est Belle” (eau de parfum intense), disponible maintenant en parfumerie. L’occasion d’évoquer avec elle sa carrière, ses relations avec la marque française mais aussi sa famille.

    Vous êtes égérie de Lancôme depuis déjà 6 ans. Comment votre relation avec la marque évolue-t-elle?

    Je peux vous parler sans fin à quel point la marque est super ainsi que les gens avec qui je travaille. J’ai toujours dit que je souhaitais être un modèle d’un certain âge. Ils vont encore devoir me garder quelques années, jusqu’à mes 50 ans ! Quand ils travaillent sur le parfum “La Vie est Belle”, ils m’incluent à chaque étape du processus. Je me sens comme une ado ! Un jour, une marque m’avait demandé pour être leur égérie. Mon époux m’a demandé “Qu’est-ce que ça sent? ”. J’ai dit : “Je ne sais pas, je n’ai pas reçu le parfum”. Il m’a dit : “A ta place, je le sentirais quand même”. Ce que j’ai fait et je n’ai jamais été aussi rapide pour appeler mon agent.

    Qu’est-ce que ça vous fait de représenter “La Vie est Belle”, une fragrance lancée en 2012 et qui connaît un succès mondial?

    Quand je suis arrivée, je ne connaissais rien à la manière dont tourne le business des fragrances. Tellement de temps, d’efforts et d’argent pour créer quelque chose, de la première molécule au ruban sur le flacon. Du coup, je suis stressée au moment du lancement. J’ai envie que ça marche car chacun s’est tellement investi. Mais je dois aussi dire que je prends beaucoup de plaisir et de joie à voir ce succès. C’est le parfum favori de ma maman.

    Quand est-ce que vous vous dites que “La Vie est Belle”?

    Quand je vais travailler avec des gens que j’apprécie. Pour Lancôme, il y a un certain nombre de jours dans l’année où on bosse tous ensemble (les équipes de  France, de New York..). C’est un peu le rêve de toutes les filles d’avoir les plus belles crèmes sur la peau, le plus sublime des mascaras… C’est tellement gai. Mes enfants m’accompagnent quand ils sont en congé. C’est génial quand le professionnel peut se mêler au privé. Absolue L'Extrait Elixir, 355 euros, disponible en octobre 2014 - copie.jpg

    Quels produits de la marque sont vos chouchous?

    J’aime la nouvelle crème Absolue L’Extrait et l’élixir, dans le pot noir. C’est hydratant et doux comme de la soie. On n’a pas l’impression d’avoir un masque épais sur la peau.

    On va faire un petit questionnaire chinois à propos de la beauté. Si la beauté était une musique, elle serait…

    Celle de Dave Matthews, à la fin d’un repas, le soir, où nous serions tous dehors à regarder les étoiles et écouter cette musique.

    Une matière?

    Un t-shirt doux en coton.

    Un fruit ?

    Une douce mangue.

    Un sentiment?

    Regarder dans les yeux quelqu’un que vous aimez.

     

                                                                   Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Josh Olins for Lancôme 2015 et Lancôme).

     

    “Mes héros? Les mamans qui se démènent pour payer les factures  !”

     

    Pour la campagne publicitaire, vous retrouvez Ryan Murphy vous avait déjà dirigée, en 2010, dans “Mange, prie, aime”. Vous avez l’habitude de créer des relations de longue durée avec des réalisateurs?

    Je réalise que j’ai souvent travaillé plusieurs fois avec les mêmes personnes. C’est chouette de créer des liens et de nouer des relations avec des réalisateurs qui savent alors jusqu’où ils peuvent vous pousser et jusqu’où vous êtes capable d’aller.

    Y a-t-il quelque chose dans votre carrière que vous n’avez pas encore accompli?

    J’aimerais refaire certaines choses mais en mieux, j’imagine. FPO_shot_02_178_106852_RT1_v2.jpg

    Qu’est-ce qui rend votre journée belle?

    Les ondes de ma maison et comment se porte ma famille dicte vraiment ma journée.

    Votre livre du moment?

    Je viens de lire “Wonder”, un livre pour jeune adulte. Je l’avais acheté pour mon fils et j’ai eu envie de le feuilleter avant de lui donner. J’ai finalement tout lu et ça m’a boulversée. C’est l’histoire d’un gamin de 11 ans défiguré par plusieurs problèmes sur le visage. La manière dont c’est écrit change votre point de vue.  C’est un livre fantastique.

    Le dernier film que vous avez apprécié?

    The Grand Budapest Hotel. C’est génial.

    Votre chanson du moment?

    Une chanson que mes enfants chantent en ce moment mais dont je ne me souviens plus du titre. C’est d’Imagine Dragons.

    “Demons”?

    Oui ! Mes enfants la chantent si bien. Je l’ai entendue aussi à la radio, j’aime bien.

    Comment aimez-vous passer du temps?

    Avec mes enfants ou mon mari. Récemment, il avait terminé un travail et nous sommes partis à deux pour un long week-end. Les enfants sont importants mais il faut aussi penser à soi.

    Qui sont vos héros?

    Les mamans qui font chaque jour ce que je fais sans avoir l’aide dont je dispose ou que je peux avoir quand j’en ai besoin. Les femmes qui se démènent pour que leurs factures soient payées. Celles qui vont bosser alors qu’elles aimeraient rester à la maison avec leurs enfants. Cela inclut mes amies qui font ça avec joie et talent malgré 1.000 trucs à faire.

    Qui a le plus d’influence sur vous?

    Mon mari. Il est remarquable.

    Quelle est votre plus grande qualité?

    Mon sens de l’humour.

    Votre plus grande peur?

    Mourir, comme tout le monde, je pense. Ne pas avoir tout fait et dit les choses que j’avais envie de dire.

    Quelles sont les qualités que vous appréciez chez un homme?

    Mon dieu, il y en a tellement ! Je pense à mon mari et à l’intérêt qu’il porte aux autres, à la patience qu’il a avec les enfants.

    Votre fleur préférée?

    La jacinthe.

    Qui a façonné votre vision de la beauté?

    Ma maman et son eyeliner liquide. J’aimais quand elle l’appliquait. J’ai tenté une fois de l’imiter et je me suis retrouvée avec un oeil complètement noir.

    Comment gérez-vous votre routine beauté avec 3 enfants?

    C’est une grande scène humoristique. Il faut juste s’assurer que chacun est propre et sent bon. C’est tout ce qui compte. FPO_shot_05_141_106852_RT2_v3.jpg

    Quand vous sentez-vous en confiance?

    Quand je m’assois avec des amis autour d’un bon plat que j’ai préparé. Je me sens bien.

     

    Bio Express

     

    -      Julia Roberts est née le 28 octobre 1967, à Atlanta, en Géorgie (USA). Elle a 47 ans.

     

    -      Elle a démarré au cinéma en 1986 avec des petits rôles et des tournages pour des publicités.

     

    -      Le premier film qui l’a révélée au public, c’est “Potins de femmes” de Herbert Ross, en 1989.

     

    -      Elle est craquante et magnifique en prostituée dans “Pretty Woman”, en 1990, aux côtés de Richard Gere. Son destin fait rêver toutes les jeunes filles de sa génération.

     

    -      Dix ans plus tard, elle est oscarisée pour son rôle de mère célibataire qui se bat contre une grosse entreprise polluante dans “Erin Brockovich, seule contre tous”, du réalisateur Steven Soderbergh. Ce même réalisateur qui la remettra au casting de son “Ocean’s Eleven” avec George Clooney.

     

    -      Elle est mariée depuis 2001 à Daniel Molder. Ils ont 3 enfants : les jumeaux Hazel et Phinnaeus, nés en 2004, et Henry, né en 2007. La Vie est Belle, dans sa déclinaison Eau de Parfum Intense, en 30, 50 et 75 ml, à partir de 71,50 euros.jpg

     

    Pin it! Catégories : Les parfums, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Un parfum pour Miu Miu à la rentrée

    Stacy Martin.jpg

    Créée par Miuccia Prada en 1993, la marque Miu Miu lancera, en septembre prochain, son premier jus dont l’égérie sera l’actrice franco-britannique Stacy Martin, vue notamment dans le film « Nymphomaniac » de Lars von Trier (2014). 

    La rigueur artistique et l’esprit iconoclaste de Stacy Martin concordent parfaitement avec la représentation de la femme Miu Miu : à la fois raffinée et rebelle, mais par-dessus tout audacieuse. Telle est l’image que le photographe Steven Meisel a capturée lors de la campagne Miu Miu automne/hiver 2014 dont Stacy Martin tient le rôle principal. 

    C’est Coty, société internationale de produits de beauté de premier plan, qui se chargera de la commercialisation de ce nouveau parfum. L’offre des produits Coty comprend déjà des marques mondiales comme adidas, Calvin Klein, Chloé, Davidoff, Marc Jacobs, OPI, philosophy, Playboy, Rimmel et Sally Hansen.

     

                                                                                            L.B. (Crédit-photo : Miu Miu). 

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les parfums, Tout nouveau tout chaud
  • Mmmmh, ça sent bon l'été...

    Angel Eau sucrée, Thierry Mugler, 66 euros pour 50 ml.jpgL’été approche et avec lui son lot de nouveautés parfumées qui sentent bon les vacances. Agrumes, rose, bergamote, jasmin… Ces fragrances nous transportent au paradis !

    Pour nous plaire, les grandes marques de cosmétiques et de parfums doivent rivaliser d’imagination et de créativité. C’est la raison pour laquelle on voit, chaque année, cette déferlante de nouveaux jus dans les rayons. Mais peut-être pas si nouveau que ça… Ce qu’on voit arriver sur le marché pour attirer le consommateur, ce sont les flankers qui sont le petit frère ou la petite sœur d’un parfum existant dont ils empruntent le nom voire beaucoup plus.  « On garde généralement le flacon et le nom et on ajoute un nouvel ingrédient », ajoute Christine Thyange, Head of Training & Development Ici Paris XL Benelux.

    Noa l'Eau, Tropical Collection, Cacharel, 40 euros pour 50 ml.jpgCela passe aussi par le lancement de produits avec des flacons ou des emballages fun et vitaminés. Une manière d’amener le bonheur et d’insuffler une bonne dose d’optimisme dans les rayons.  Les marques de parfums ne vendent-elles pas du rêve, du glamour et de l’émotion, voire du mystère et de la séduction. L’idée étant de montrer au consommateur qu’il a raison de faire un pied de nez à la morosité. Pour cela, elles savent se montrer créatives et convaincantes pour nous redonner l’envie de fréquenter les parfumeries et d’acheter des parfums. L Loewe Cool, 52 euros pour 50 ml .jpg

     

                                                                          Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Thierry Mügler, Cacharel et Loewe).  

    Pin it! Catégories : Les parfums, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • La beauté a du coeur

    Sisley soutient un projet au Congo.jpg

    Les marques de cosmétiques et de soins sont de plus en plus nombreuses à s’investir dans des projets humanitaires pour un monde meilleur. Et nous, on craque pour ces produits qui ont du cœur et qui financent des projets qui rendent la vie des autres plus belle…

    La beauté humanitaire, ce n’est pas nouveau mais ça fait du bien. Se dire que quand on achète un parfum, un gloss ou un produit solaire, on fait une bonne action, ça fait chaud au cœur.

    Premier exemple avec la marque française Sisley qui, à travers sa fondation, soutient, depuis plusieurs années déjà, le projet Kisany qui procure un métier de brodeuse aux habitantes démunies de Goma, dans la région sinistrée des Grands Lacs, en République Démocratique du Congo. Résultat ? Une très belle trousse de plage, à la taille « jumbo » et aux broderies positives qui est offerte à toutes les clientes Sisley à l’achat des nouveautés solaires de la marque, chez Planet Parfum. Le plus ? La trousse est  taillée dans du lin belge Libeco. On ne peut que se féliciter de ce succès puisque, parties de 7 brodeuses en 2003, elles sont désormais plus de 100 en RDC, mais aussi au Rwanda et au Kenya. Grâce à Kisany, en 10 ans, plus de 1.000 enfants ont eu droit à une scolarité. 

    On reçoit la trousse à l'achat de produits solaires.jpg

    De l’eau pour tous

    Le couturier Giorgio Armani aide,l ui, les populations en manque d’eau potable depuis 5 ans déjà, avec son projet « Acqua for Life ». Les ventes des fragrances « Acqua di Gio » et « Acqua di Gioia » dédiées à l’opération permettront, cette année, de financer des projets, notamment au Ghana, au Sénégal, en Bolivie et en Chine. Ces projets viendront s’ajouter aux 80 communautés qui ont désormais accès à l’eau potable grâce à « Acqua for Life ». Notons que cette année, le couturier s’est engagé à verser au moins 500.000 dollars pour ces projets d’eau potable pour tous. 

    En Bolivie Crédit - Giorgio Armani.jpg

    Dans un autre secteur, le karité est devenu un ingrédient culte pour la marque L’Occitane qui l’utilise dans toute une série de soins (mains, visage…) mais il est aussi l’une des voies d’émancipation des femmes au Burkina faso.

    En 2013, la marque est devenue l’acteur principal du développement du marché avec une commande record de 660 tonnes de beurre de karité équitable. Citée par l’ONU comme entreprise exemplaire pour son action au Burkina Faso, L’Occitane vient de rejoindre le Business Call to Action, un réseau d’entreprises qui contribue au développement économique des plus démunis et à la protection de l’environnement. 

    Cleansing Oil, L'Occitane, 19 euros.jpg

    Miley et Rihanna

    Dans un tout autre domaine, la marque américaine de cosmétiques MAC collabore régulièrement avec des stars. Il y a eu notamment Rihanna et Miley Cyrus que la marque associe à la vente de produits de maquillage de leur collection Viva Glam. Avec Miley Cyrus, par exemple, la vente de rouges à lèvres et de gloss Viva Glam portés par la chanteuse ont permis de récolter des fonds pour aider des familles touchées par le sida. 

    MAC 2.jpg

    Enfin, sans être exhaustif, Davidoff met, depuis 2012, son célèbre parfum « Cool Water » à contribution pour soutenir financièrement une expédition du National Geographic. Les efforts ont été récompensés puisque, suite à cette expédition, la plus grande réserve océanique du monde a été créée dans un archipel isolé du Pacifique Sud. Elle accueille quelques 1.250 espèces de mammifères et oiseaux marins.

    Quand on vous dit que la beauté a du cœur…

                                                                            Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Sisley, Girogio Armani, L'Occitane et MAC). 

    Pin it! Catégories : Au soleil, Le make-up, Les égéries, Les parfums, Les soins, Tout nouveau tout chaud
  • Rita Ora, nouvelle égérie DKNY

    DKNY 6.jpg

    La chanteuse anglaise Rita Ora est le visage de la dernière fragrance de la marque DKNY, MYNY. L’occasion de parler avec elle de New York mais aussi de ce qui l’inspire et la fait vibrer…

    DKNY MYNY parle à la femme moderne. Il vous parle à vous ?

    Je suis heureuse, énergique et confiante. C’est ça la femme moderne, pour moi. J’aime cette fragrance spontanée et sexy qui représente vraiment ce qu’est New York. A chaque vaporisation, ça me rappelle New York City et tous les gens qui font cette énergie et cette « vibe ». 

    DKNY 2.jpg

    Quels éléments de New York font votre MYNY ?

    MYNY est spécial pour moi parce que je suis une artiste et que je cherche toujours l’inspiration. Et je la trouve toujours parmi les gens et les endroits de New York. C’est aussi un endroit où vous allez pour vous amuser, rencontrer des amis et être vous-même.

    Quel est votre premier souvenir parfumé ?

    C’est le parfum de ma mère. Il venait d’une parfumerie à Paris où mon père l’avait fait faire. Chaque fois que je le sens, il y a un souvenir romantique en moi que je n’oublierai jamais.

    Où aimez-vous vous parfumer ?

    J’aime vaporiser mes cheveux parce que la fragrance y tient bien. J’asperge aussi derrière les oreilles et sur les poignets. Et avant une séance-photo, je m’en asperge partout. 

    DKNY 1.jpg

    Qu’est-ce qui vous plaît dans les parfums ?

    J’ai toujours apprécié les parfums parce que je trouve que sentir bon est si important pour une femme. Vous pouvez entrer dans une salle bondée. Si vous sentez bon, vous laissez une trace de votre passage.

    Qu’est-ce qui vous inspire ?

    Je suis inspirée par tout ce qu’il y a autour de moi. Des villes comme New York et Londres ainsi que les gens qui donnent à ces villes un tel esprit. Mon père a une grande collection musicale, très jazzy et soul, simple mais puissante, allant de Sade au Gipsy Kings. Ma mère apprécie plus la pop comme George Michael et les Beatles donc j’ai eu un mix des deux.

    En quoi la musique et les parfums se rejoignent-ils ?

    Les deux sont similaires parce qu’ils sont chacun développé par des artistes et sont chacun des expériences sensorielles. Le produit final consiste en une série de notes qui font une connexion émotionnelle avec le public. C’est du domaine de l’émotion. Vous pouvez sentir quelque chose et un million d’émotions différentes vous arrivent en tête. La seule chose similaire, c’est la musique.

    Parlez-nous de vous et de New York…

    J’y suis arrivée à 17 ans pour rencontrer mon label, Roc Nation. J’y ai commencé ce nouveau chapitre de ma vie. Ma carrière a commencé là et cette ville a toujours été un conte de fées pour moi. Elle a une place spéciale dans mon cœur.

    Qu’aimez-vous dans cette ville ?

    Ce que j’aime, c’est l’énergie, le feeling, la « vibe ».  C’est spontané, fort et énergique. C’est aussi là qu’il y a les plus fantastiques restaurants, musées, la vie nocturne la plus folle… C’est clairement une ville qui ne dort jamais et c’est justement ce que j’aime. Vous ne savez jamais à quoi vous attendre.

    Quels sont vos endroits préférés ?

    J’aime passer du temps à Soho House, un club privé dans le district Meatpacking. J’aime bien aussi 1 Oak, une boîte de nuit de Chelsea. J’ai faire du shopping dans les rues de Soho et dans le Downtown Manhattan où vous pouvez vous arrêter pour boire un café. C’est très Européen. Central Park est magnifique et j’aime Williamsburg Brooklyn. J’ai vécu là quand je suis arrivée à New York et ça me rappelle le quartier de Londres où j’ai grandi, Portobello.

                                                                                                       L.B. 

    DKNY 7.jpg

     

    Une carrière fulgurante

    La chanteuse anglaise de 24 ans a démarré sa carrière en chantant dans des bars de Londres avant d’être repérée par un proche de Jay Z, le mari de Beyonce, qui la fait signer avec son label, Roc Nation. En 2011, elle se fait connaître en publiant des vidéos virales de l’enregistrement de son premier album. En 2012, elle sort son premier single, « How we do (party) ».

    Son premier album studio, O.R.A., bénéficie de collaborations prestigieuses parmi lesquelles Will.i.am ou encore Kanye West. Il se veut pop avec des influences jazz. Sur l’album, on retrouve Roc the Life, Love at War, Facemelt et Shine Ya Light. Un deuxième single R.I.P. sort et la place au top des ventes durant les deux premières semaines.

    En 2013, Rita Ora est devenue égérie de la marque DKNY.  La chanteuse, d’origine albanaise, a également collaboré avec Rimmel il y a quelques mois pour le lancement d’une gamme de vernis qui lui ressemble.

                                                                                                       L.B. (Crédit-photos : DKNY)

     

     

     

     

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les parfums, Tout nouveau tout chaud
  • Au coeur des parfums

     

    Ralph Lauren 3.jpg

    Comment les parfums sont-ils conçus? Rencontre avec Alberto Morillas, le “nez” de nombreux jus célèbres dont “Midnight Romance” de Ralph Lauren, créé avec Honorine Blanc. Il explique comment créer est une partie de lui, lui qui trouve souvent son inspiration lors de voyages…

    Comment devient-on parfumeur?

    Pour moi, créer un parfum est quelque chose qui vient de l’intérieur. C’est quelque chose que j’ai dans mon âme. Quand je crée un parfum, j’essaye d’exprimer quelque chose de mystérieux qu’à la fois un homme et une femme peuvent comprendre. Le parfum est la forme. C’est ce qu’il y a dans la bouteille mais ce qui est important, c’est que quand une femme le porte, il naît à la vie. 

    alberto_morillas, le nez.jpg

    Pour créer un nouveau parfum, comment procède-t-on pour faire quelque chose qui n’existe pas déjà ?

    J’explore constamment de nouvelles senteurs. Je parcours le monde à la recherche de nouvelles idées et d’inspiration pour mes parfums. Par exemple, pour “Midnight Romance”, Honorine Blanc et moi devions créer un jus complètement nouveau  qui donne vie à l’histoire de la fragrance. Nous avons travaillé ensemble pour apporter à cette histoire de la passion, de la sensualité et du mystère. De suite, j’ai su que je devais inclure de la pivoine, une fleur qui capture les différentes facettes de la féminité. 

    Ralph Lauren 1.jpg

    Comment choisir un parfum pour la Saint-Valentin pour offrir à l’être aimé?

    Il faut regarder celui qui collera le mieux à la personnalité de la personne à qui on l’offre.

    Est-ce vrai qu’un même parfum peut sentir différemment sur différentes personnes?

    Oui, c’est lié à la chimie de votre corps et à la manière dont les notes vont réagir avec votre peau. Tout ce qui touche à l’odeur “naturelle” de votre peau peut modifier l’odeur d’un parfum sur vous.

    Où applique-t-on son parfum?

    La fragrance se met sur les poignets, au creux des coudes et des genoux, dans le cou et sur les vêtements pour une plus longue tenue. La plupart des fragrances tiennent entre 3 et 5 heures sur le corps.

                                                                                                       L.B.(Crédit-photos : Ralph Lauren) 

    Ralph Lauren 8.jpg

     

     

    Pin it! Catégories : Les parfums