Les égéries - Page 3

  • Sandrine Corman, en recherche de projets télé

    3suissesjan16--464b.jpg

    Heureuse maman d’un petit Harold qui fête, cette semaine, ses trois mois, la jolie animatrice reprend le chemin du travail. On la retrouvera en radio mais aussi en tant qu’égérie de 3 Suisses. Avant, qui sait, un retour à la télé… (Crédit-photos : 3 Suisses). 

     

    Lire la suite

    Pin it! Catégories : Fashion, Les égéries, Les tendances, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • L'Oréal Paris s'offre une égérie 3.0

    KB_SOCIALMEDIA (3).jpg

    Les bloggueuses ont de plus en plus de succès auprès des marques de cosmétiques. La preuve avec L’Oréal paris qui vient de recruter sa première e-égérie en la personne de Kristina Bazan, une Suissesse de 21 ans, qui a des millions de followers.

    Elle rejoint donc un casting de stars dont faont déjà partie Eva Longoria, Jane Fonda, Andie MacDowell ou encore Inès de la Fressange et Laetitia Casta. Elle, c’est Kristina Kazan, une jeune bloggueuse de 21 ans qui a lancé son blog, Kayture, en 2011. Il est rapidement devenu un des plus influents en Suisse mais aussi dans le monde. Kristina, elle, a plusieurs casquettes puisqu’elle est mannequin, styliste, directrice création mais aussi, depuis peu, chanteuse. Elle porte et collabore avec de grands noms comme Louis Vuitton, Dolce & Gabbana, Yves Saint Laurent ou encore Dior, Guess et Jimmy Choo. 

    KRISTINA_BAZAN (26).jpg

    « Kristina représente parfaitement la femme connectée L’Oréal Paris. En tant que vraie fan de maquillage, elle nous montre que chaque femme peut créer des looks maquillage sophistiqués et se sentir bien avec elle-même. Elle a cette incroyable capacité à partager et inspirer les femmes à travers le monde. C’est ce genre de message que L’Oréal Paris apprécie, la raison pour laquelle nous sommes heureux d’accueillir Kristina en tant que première e-égérie. Elle est juste #parcequejelevauxbien », a expliqué à son sujet Cyril Chapuy, Président de l’Oréal Paris.

    Sur le terrain, elle va collaborer à la création de nouveaux produits exclusifs et couvrira les événements de la marque pour son blog. Faisant ainsi entrer le maquillage dans l’ère digitale… 

    KRISTINA_BAZAN (3).jpg

     

                                                                                   L.B. (Crédit-photos : L'Oréal Paris).

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • Cate Blanchett : "La liberté financière, beaucoup de femmes ne l'ont pas"

    -® Josh Prendeville_31.jpg

    Vous l’avez certainement remarquée dans les parfumeries pour les fêtes. Elle, c’est Cate Blanchett, sublime pour la nouvelle campagne du parfum Sì de Giorgio Armani.

    Lancé en 2013, Sì est un chypre moderne réinventé autour d’une note cassis. Il est le parfum signature de Giorgio Armani, symbole de la simplicité et de l’élégance intemporelle de la marque. Quant à la belle actrice australienne, elle nous parle de style, des femmes d’aujourd’hui et de sa passion pour le théâtre.

     Cate, le magazine Vanity Fair vous a désignée comme une des personnalités les mieux habillées au monde, ça vous inspire quoi ?

    Plus que la mode, je pense que le style est plus important pour moi. Le style, c’est quelque chose que vous avez en vous. Ceci dit, je m’intéresse aussi beaucoup à ce qui se fait en mode où il y a tellement d’esprits créatifs et de talents. Giorgio Armani en fait partie. Pas seulement sa maison mais aussi lui en tant que personne. Il est au-dessus de tout.

    Quel est votre accessoire indispensable ?

    Dans la vie de tous les jours, j’ai besoin de confort. Ce que j’aime acheter, ce sont des chaussures. Il m’en faut des très confortables car ce sont elles qui vous portent toute la journée. J’ai aussi besoin d’avoir une montre parce que j’ai besoin de savoir l’heure qu’il est. 

    Une fragrance signée Giorgio Armani.jpg

    Quelle est, selon vous, la plus grande liberté des femmes d’aujourd’hui ?

    J’aimerais vous dire que c’est le temps mais quand je vois comment tourne le monde, j’ai envie de dire que c’est le droit de pouvoir conduire une voiture, un vélo, le droit de voter. La liberté financière aussi. C’est une liberté tellement importante que beaucoup de femmes n’ont pas.

    Quelles sont les qualités des femmes d’aujourd’hui ?

    C’est facile de généraliser, non ? Mais je pense que c’est le fait qu’elles soient de bonnes communicatrices. Elles ont la faculté de réseauter et de créer des communautés.

    Lequel de vos rôles vous a laissé le plus beau souvenir ?

    Chaque rôle que je joue me laisse quelque chose mais je dirai que ce sont les échecs qui laissent une marque plus indélébile que le succès. J’aime m’intéresser aux racines de ce qui a été un échec. La partie du rôle qui n’a pas fonctionné.

    Quelle femme aimeriez-vous interpréter?

    J’admire profondément plusieurs artistes. L’idée de jouer quelqu’un comme Louise Bourgeois, Georgia O’Keeffe ou Lee Krasner serait incroyable mais c’est très difficile de représenter un peintre dans un film. Le challenge quand vous interprétez le role d’une femme qui vit toujours, c’est de trouver le contexte et l’histoire dans lesquels elle s’intègre mais, personnellement, le biopic, ce n’est pas mon genre préféré. 

    -® Josh Prendeville_4.jpg

    Quel rôle le théâtre joue-t-il dans votre vie?

    Il est incroyablement central dans ma vie. Pas seulement comme actrice mais aussi comme spectatrice. Le grand théâtre, d’une manière ou d’une autre, vibre et reste en vous pour le reste de votre vie. Comme spectateur, vous êtes membre d’une communauté. Vous le sentez quand, dans une salle, tout le monde rit ou pleure ou est choqué à un moment donné. Le pouvoir du cinéma, c’est que c’est une expérience individuelle, très personnelle, intense.

    Est-ce que ça a été naturel pour vous de dire “Si” en 2015?

    Ma nature est de toujours dire “Si” pour dire “oui”. Oui à la vie, à l’amour et à la liberté. Toutes ces choses tellement importantes. 

    Une version huile de parfum.jpg

                                                                 Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Giorgio Armani pour les flacons et Josh Pendeville pour les portraits)

     

    Cate Blanchett en bref

    • Elle vit à Sydney avec son mari et ses trois enfants.
    • Cette passionnée de théâtre a figuré, en 2007, dans le classement du magazine TIME des 100 personnes les plus influentes du monde.
    • Elle possède son étoile sur le Hollywood Walk of Fame.
    • On l’a notamment vue dans le biopic sur Howard Hughes Aviator, réalisé par Martin Scorsese en 2004, film qui lui valu plusieurs prix.
    • Son talent a explosé dans Le talentueux M. Ripley d’Anthony Minghella, sans oublier Robin des Bois de Ridley Scott, L’étrange histoire de Benjamin Button de David Fincher, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal de Steven Spielberg, The Good German de Steven Soderbergh, Babel, et La Vie aquatique de Wes Anderson.
    • Elle a créé le rôle de Galadriel dans la trilogie du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson, rôle qu’elle a repris récemment dans Le Hobbit : un voyage inattendu. 

      -® Josh Prendeville_20.jpg

     

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les parfums, Tout nouveau tout chaud
  • Irina Shayk : "Mes copains de classe se moquaient de moi"

     

    2015_036_C_033 - copie.jpg

    Irina Shayk, le top russe, ex du footballeur Cristiano Ronaldo, devient le nouveau visage de L’Oréal Paris. L’occasion de l’interroger sur sa carrière mais aussi sur ses secrets de beauté et de voir que sa vie n’a pas toujours été facile. Entre manque d’argent, méconnaissance du milieu de la beauté et moqueries de ses camarades, le top n’a pas toujours connu la gloire et les paillettes…

    Irina, vous rejoignez le prestigieux casting de L’Oréal Paris, quels sont vos premiers souvenirs avec cette marque ?

    Cela remonte à l’époque où j’étais adolescente. L’Oréal me donnait une vraie impression de luxe et je me souviens comme je rêvais de m’offrir un rouge à lèvres de cette marque. Sur le plan professionnel, mon premier contact a été un shooting pour la marque Elsève, à Prague.

    Ça vous fait quoi d’intégrer une équipe où on trouve déjà Eva Longoria, Jane Fonda ou Ines de la Fressange ?

    C’est un grand honneur d’être ambassadrice L’Oréal Paris et de me retrouver dans un groupe de femmes aussi extraordinaire. Cela me donne envie d’être meilleure. Elles sont la raison pour laquelle j’ai toujours admiré la marque, la force, la beauté et la diversité qu’elle représente.

    Quels sont vos chouchous chez L’Oréal Paris ?

    Un des problèmes de mon job, c’est que mes cheveux s’abîment à cause des shootings. Utiliser de nombreux produits et faire des tas de coiffures les abîment. J’aime bien l’Huile Extraordinaire d’Elsève. Avant ou après le shampooing, cette huile magique nourrit, protège et rend à mes cheveux leur beauté naturelle. Elle les protège aussi du soleil, en été. C’est pour moi un « must have ». La belle apprécie les produits de la gamme Huile Extraordinaire d'Elsève.jpg

    Que signifie pour vous le slogan « Parce que je le vaux bien » ?

    Pour moi, cela signifie être indépendante. La femme L’Oréal Paris le vaut bien parce qu’elle le veut. Elle est responsable de sa beauté et de tous les autres aspects de sa vie. Elle est fière d’elle-même, confiante, bien dans sa peau et elle aspire toujours à être une meilleure personne que ce qu’elle est déjà.

    En grandissant, pensez-vous avoir été traitée différemment à cause de votre beauté ?

    Adolescente, j’étais tellement grande et tellement maigre ! J’étais si différente des autres élèves de ma classe que les autres se moquaient souvent de moi. Mais, j’ai toujours suivi mon chemin et ma famille était derrière moi pour me soutenir. Toutes les femmes de ma famille sont belles et avec de fortes personnalités. J’ai donc beaucoup appris de leur part. Je pense que la beauté, c’est plus qu’un joli visage et un beau corps. C’est un tout : de la confiance, de la personnalité et la manière dont vous traitez les autres.

    Vous avez déjà commis des faux pas beauté ?

    Quand j’étais ado, j’ai testé une foule de couleurs de cheveux et le résultat était juste affreux.

    Quelles sont vos armes de séduction ?

    Des lèvres voluptueuses. Pour elles, le rouge est le « must have ». Chez L’Oréal Paris, j’aime bien la teinte 335 Carmin Saint-Germain dans la gamme Color Riche. Pour tous les jours, j’aime bien le rose nude 640 Erotique.

    Vous avez des rituels beauté ?

    Je commence toujours ma journée en nettoyant et hydratant ma peau. Parfois, j’utilise des glaçons pour réveiller ma peau. Ma maman fait toujours ça et elle a une peau magnifique. Si je travaille, je protège toujours ma peau en mettant un primer (une base) avant de me maquiller. 

    Qui est votre icône beauté ?

    J’aime les femmes actives qui font tout ce qu’elles peuvent pour les autres. J’admire Angelina Jolie, par exemple. C’est une des femmes les plus extraordinaires de notre époque, pas juste incroyablement forte et belle mais aussi avec un grand cœur. Elizabeth Taylor est une autre de mes icônes, une grande femme, très inspirante. Mais, par dessus tout, mon modèle, c’est ma grand-mère dont la vie n’a pas été facile et qui, à 19 ans, s’est porté volontaire pour aller combattre au front. Elle a perdu presque toute sa famille au début de la deuxième Guerre Mondiale. Même après la guerre, la vie n’a pas été facile pour elle. Elle a dû travailler dur, a perdu son mari et son fils. Mais elle prenait toujours soin des autres, est restée forte et a été une des plus belles femmes que j’ai jamais vues.

    Quel est le produit dont vous ne pourriez pas vous passer ?

    Je ne pourrais pas me passer d’un hydratant. 2015_036_D_040_CMYK - copie.jpg

    Votre plus grand secret de beauté ?

    Prendre soin de moi de l’intérieur est tellement important. Je suis mannequin mais j’aime manger. Quand j’étais enfant, en Russie, ma grand-mère me cuisinait les meilleures crêpes du monde, les meilleures boulettes de viande aussi. Du coup, j’aime vraiment la nourriture. Je mange de tout mais je fais aussi beaucoup de sport : de la boxe et du jiu jitsu. Il faut trouver le bon équilibre entre manger et faire du sport.

    Qu’est-ce que, selon vous, rend une femme belle et unique ?

    Son humour, sa gentillesse et son intelligence.

     

                                                                          Laurence BRIQUET (Crédit-photos : L'Oréal Paris)

     

    « Ma mère a cumulé deux jobs pour nous nourrir »

     Comment avez-vous démarré votre carrière de top ?

     J’ai été découverte après avoir gagné un concours de beauté local, en Russie. Paris a été la première ville où je suis allée en tant que mannequin. J’avais 19 ans et c’était déjà tard pour être mannequin. Je n’étais jamais allée nulle part. Cela a été une période difficile pour moi. Je ne parlais pas français, je n’avais pas d’argent, pas d’expérience et je devais tout apprendre très vite. C’est un job difficile, avec beaucoup de concurrence.

    Aujourd’hui, quel regard portez-vous sur votre succès ?

    J’ai eu de la chance dans ma carrière et je suis tellement chanceuse d’être là où je suis. Je suis très reconnaissante de pouvoir faire chaque jour un job que j’aime. J’ai l’opportunité de travailler avec les gens parmi les plus talentueux et créatifs du secteur dans lequel je travaille mais aussi avec ceux de l’industrie de la musique ou du cinéma. Je voyage beaucoup, ce qui me permet de découvrir une foule d’autres cultures.

    Quel conseil auriez-vous envie de donner à une sœur, une amie ou une lectrice ?

    D’être positive et de ne jamais abandonner.

    Parlez-nous de votre vie en Russie, avant d’être connue…

    Je suis née au milieu de nulle part, à Yemanzhelinsk, un petit village minier. Il n’y a rien là-bas, à part des mines. C’est tellement petit qu’on ne le trouve pas sur une carte. Mon papa était mineur, ma maman était professeur de musique. Quand j’étais enfant, c’était l’époque de la Perestroïka. Pour survivre, nous devions faire pousser nos légumes dans notre petit jardin. Après l’école, je devais en prendre soin et aider ma maman. Quand j’ai eu 14 ans, mon papa est décédé et ma maman a dû prendre deux jobs pour subvenir aux besoins de la famille. On s’est serré les coudes et je suis fière d’avoir la meilleure famille du monde.

    Que trouve-t-on dans votre sac à main ?

    Un baume pour les lèvres, des lunettes de soleil, mon gsm et un rouge à lèvres rose nude.

    Où aimez-vous passer vos vacances ?

    Avec ma famille, près de la mer.

    Vous vous voyez où dans 10 ans ?

    Dans une grosse maison, avec une famille heureuse et mes enfants.

    Vous êtes impliquée dans des actions caritatives ?

    C’est devenu une partie importante de ma vie. Je pense que c’est important, pour chacun d’entre nous, de partager et d’aider ceux qui sont dans le besoin. Je travaille avec une organisation caritative russe, Pomogi.org, qui récolte de l’argent pour des enfants qui ont besoin d’opérations et qui ne peuvent pas se les offrir.  

    Irina Shayk, en bref Collection Extravaganza pour Noël, L'Oréal Paris, de 6,49 à 16,99 euros.jpg

     Son vrai nom est Irina Chaïkhlislamova.

    • Elle a 29 ans.
    • Plus jeune, elle a appris à jouer du piano et était, paraît-il, très douée.
    • Sa peau mate, elle la doit probablement à son papa qui était Tatar.
    • Elle a posé pour des marques comme Martini, Triumph, Guess ou Replay.
    • Elle a fait la une de nombreux prestigieux magazines dont Vogue, Elle ou Vanity Fair.
    • Elle a défilé pour Marc Jacobs ou encore Riccardo Tisci.
    • Elle a vécu une histoire d’amour avec le footballeur Cristiano Ronaldo, entre 2010 et 2015. Ils s’étaient rencontrés durant une séance-photos pour la marque Giorgio Armani.
    • Depuis quelques mois, elle est la compagne de l’acteur Bradley Cooper.
    • On l’a vue dans le clip « Power » de Kanye West et dans le blockbuster hollywoodien « Hercule », en 2014.

     

     

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les soins, Tout nouveau tout chaud
  • L'ex de van der Vaart en lingerie sexy

    Une collection glamour et sexy.jpg

    Le top Sylvie Meis, l’ex du footballeur néerlandais Raphaël van der Vaart, affiche ses courbes affolantes pour Hunkemöller, en sortant la « Sylvie Collection », pour Noël.

    Elle est une des femmes les plus connues des Pays-Bas. Elle, c’est Sophie Meis, 37 ans, mannequin et ex-femme du footballeur Raphaël van der Vaart.

    Pour les fêtes de fin d’année, elle s’associe aux magasins de lingerie Hunkemöller et sort la « Sylvie Collection », disponible en magasin depuis novembre. Inspirée par la ville de New York, elle mise sur le sexy et le glamour et le physique de la belle Hollandaise n’y est pas étranger. « Je suis vraiment amoureuse de cette nouvelle collection », confie Sophie Meis. « Surtout le body avec la lanière, c’est un de mes préférés. Le porter vous donne le sentiment immédiat d’être une bombe », ajoute la blonde qui sait de quoi elle parle. 

    Elle sait mettre la lingerie en valeur.jpg

    Textures douces

    Le lancement de la « Sylvie Collection » a aussi été l’occasion pour la marque de présenter les gammes Cosy et Glam. Cosy, c’est la collection pour rester à la maison et lézarder dans des fringues cool mais sexy. On y trouve du rose, du gris mais aussi du beige et des textures naturelles et douces. Quant à la collection Glam, elle garantit un look festif en un instant, avec ses couleurs rouge, noire, or et bronze.

    Pour rappel, Hunkemöller est une entreprise hollandaise qui emploie quelque 3.700 personnes, dans plus de 600 magasins dans 17 pays (dont la Belgique, la France, l’Egypte ou encore le Maroc et l’Espagne). 

    de quoi vous garantir des nuits torrides....jpg

     

                                                                   Laurence BRIQUET  (Crédit-photos : Hunkemöller).

     

    Le couple le plus glam des Pays-Bas

    Si elle est une star de la télé aux Pays-Bas et en Allemagne, Sylvie Meis est également connue pour avoir été la compagne et l’épouse du footballeur hollandais Raphaël van der Vaart, entre 2005 et 2013. Personnalité de la télé et mannequin malgré sa petite taille (1m58), Sylvie a été élue la femme la plus sexy des Pays-Bas en 2003. Quand elle rencontre Raphaël, il joue à l’AFC Ajax d’Amsterdam. Pendant de nombreuses années, par la suite, ils ont incarné le couple le plus glamour du pays, allant même jusqu’à diffuser en direct leur mariage, en télé, sur la chaîne SBS6. La belle, dont la maman est d’origine belge, a suivi son footeux en Allemagne quand il est allé jouer à Hambourg puis en Espagne quand il a porté les couleurs du Real Madrid. En juin 2009, Sylvie van der Vaart a annoncé publiquement son cancer du sein dont elle a guéri quelques mois plus tard. Le couple est alors parti en Grande-Bretagne où Raphaël a joué à Tottenham. Le couple s’est séparé, en janvier 2013, suite à une dispute au cours de laquelle le footballeur a frappé son épouse. Il a regretté son geste mais n’a pu empêcher le divorce, prononcé fin de la même année. Le couple a un fils, Damian. Quant à la belle, elle a retrouvé l’amour dans les bras d’un businessman américain.

     

                                                                                              L.B. 

    Elle ne manque d'atouts.jpg

     

    Pin it! Catégories : Fashion, Les égéries, Tout nouveau tout chaud
  • Eva Mendes, élevée par une mère célibataire

    Eva Mendes_New Dimension Skin Care_Model Shot_Global_Expiry June 2016.jpg

    La belle est le visage de la gamme de soins cosmétiques New Dimension de la marque américaine Estée Lauder. L’occasion de l’interroger sur ses rituels beauté et de se pencher sur sa carrière. 

    Voilà donc la belle Eva, égérie d’Estée Lauder et de la gamme New Dimension. Cette gamme compte un Shape + Fill Expert Serum, un Expert Liquid Tape, un Shape + Sculpt Face Kit et un Shape + Sculpt Eye Kit.

    Pouvez-vous nous parler de cette collaboration avec Estée Lauder ?

    Il s’agit vraiment d’une collaboration de rêve. Le fait de faire partie de la famille Estée Lauder et de collaborer avec une marque si emblématique est un rêve devenu réalité. Quand j’étais plus jeune, Estée Lauder représentait la quintessence de la beauté et j’ai grandi en admirant les célèbres images de la marque. C’est seulement plus tard que j’ai compris qu’Estée Lauder était une marque pour les femmes, fondée par une femme et gérée par des femmes. Ce point m’a particulièrement plu. Je viens d’une famille de femmes. J’ai été élevée par une mère célibataire et deux merveilleuses sœurs. J’ai les mêmes amies depuis l’âge de 12 ans et je m’en suis fait de nombreuses autres depuis. J’ai le soutien de beaucoup de femmes autour de moi. Nous nous aimons et nous soutenons toutes. Il est donc très important pour moi de faire partie d’une entreprise qui honore et valorise vraiment les femmes.

    Quel a été votre premier produit Estée Lauder ?

    Je me souviens très bien de mon premier produit Estée Lauder, c’était le parfum Knowing. J’ai grandi près de Glendale Galleria, à Los Angeles, et j’aimais regarder les femmes qui s’aspergeaient de parfum au rayon cosmétique. À 12 ans, je me suis présentée à un comptoir Estée Lauder et la vendeuse m’a demandé si je voulais un échantillon. Elle m’en a tendu un de Knowing. J’ai adoré ce parfum et je le porte depuis, car il m’évoque l’odeur exacte qu’une femme devrait avoir. Ma mère me l’offre encore chaque année à Noël.

    Pourquoi accordez-vous tant d’importance aux soins de la peau ?

    Je pense que si on porte un bon soin de base et qu’on a des produits bien précis qu’on aime, on ne doit pas se soucier de son apparence en public. Tout commence chez soi. Des produits formidables existent et, quand on sort, on ne doit pas se préoccuper des profils sous lesquels on apparaît. J’ai moi-même des profils intéressants. 

    New Dimension Shape + Fill Expert Serum , 139,65 euros.jpg

    Que faites-vous pour afficher un look parfait et montrer votre meilleur profil ?

    Les appareils photo sont omniprésents. Sur le tapis rouge, on est photographié sous tous les angles : impossible de toujours contrôler l’angle sous lequel quelqu’un – ou le monde entier – nous voit. Et avec les réseaux sociaux aujourd’hui, toutes les femmes sont concernées. En prenant un selfie avec une amie, on ne peut pas vraiment contrôler ce qu’elle pourrait publier ou qui pourrait voir la photo. Toutes les femmes veulent se présenter sous leur meilleur profil.

     

                                                                   Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Estée Lauder)

     « Je n’avais pas les moyens de m’offrir des produits de luxe » 

    EvaMendes_NDSkincare_EsteeLauder_BTS1_Global_Exp Jun '16_FreeEditorialOnly.jpg

    En quoi votre mère a-t-elle influencé votre vision de la beauté ?

    Ma mère était une jeune femme dans les années 1950. Elle était donc très vieux jeu. Elle ne sortait jamais de la maison sans être coiffée et sans mettre au moins un peu de rouge à lèvres. Quand j’étais plus jeune, nous n’avions pas les moyens d’acheter des produits de luxe, mais ma mère s’assurait toujours de se présenter de manière très féminine. Elle était naturellement élégante, toujours ultra féminine et toujours une mère avant tout. 

    Comment décririez-vous votre rituel de beauté ?

    J’aime avoir un rituel. Je voyage énormément, j’aime avoir un élément sur lequel je peux compter tous les soirs et tous les matins, que je me réveille à New York, Los Angeles ou ailleurs. Le fait d’avoir ce rituel quand je voyage, mais aussi quand je suis chez moi, me permet de rester connectée. J’adore avoir ma routine de beauté. J’adhère complètement à celle-ci et au fait d’être une femme. Je trouve cela très amusant et je me sens bien après avoir suivi un rituel de beauté que j’aime. 

    La gamme New Dimension démarre à 43,46 euros.jpg

    Quels sont les autres produits de beauté que vous utilisez ?

    Dans mes produits favoris, il y a l’Estée Lauder Advanced Night Repair. J’aime particulièrement ce sérum. Il y a aussi l’huile de coco. Je suis une véritable adepte de l’huile de coco, je l’adore. Je l’utilise sur les cheveux et la peau. J’aime les produits multifonctions. Je la laisse souvent poser sur les cheveux pendant la nuit. Elle offre un soin en profondeur, une belle hydratation et une touche de brillance. J’aime aussi avoir un accessoire pour cheveux. J’aime les accessoires pour cheveux. J’ai l’impression qu’ils permettent de s’exprimer. Si mes cheveux ne me plaisent pas le matin, il est plus facile de les coiffer en chignon et de fixer un foulard dessus. L’important est de trouver un bon équilibre, car j’ai une mâchoire très marquée. En général, je me fie à mon impression du jour. Il y a aussi le fard à jours crème. J’adore ça. J’aime sa sensation naturelle sur la peau. Avec ma carnation, j’ai le teint un peu terne quand je suis fatiguée. Un fard à joues en crème redonne vie et éclat à mon visage.

    Pour votre maquillage sur le tapis rouge, mettez-vous plutôt l’accent sur les lèvres ou sur les yeux ?

    Je préfère souligner mes yeux et moins ma bouche. J’aime parfois illuminer mes lèvres, c’est amusant. Mais je préfère toujours des yeux bien marqués et des lèvres avec une teinte naturelle. 

    EvaMendes_NDSkincare_EsteeLauder_BTS4_Global_Exp Jun '16_FreeEditorialOnly.jpg

     

    Bio Express

    • Eva Mendes est d’origine cubaine.
    • Elle a 41 ans et est née à Miami (Floride).
    • Elevée dans la religion, elle a meme pensé faire carrière en tant que religieuse.
    • Elle a passé du temps sur les bancs d’une université de Californie où elle a appris le marketing avant d’abandonner ses études pour se consacrer à sa carrière d’actrice.
    • Sa carrière a démarré avec des apparitions dans des séries comme “Urgences” et le clip de Will Smith, “Miami”.
    • C’est le film “2 Fast 2 Furious” qui a lancé sa carrière, en 2003.
    • Elle a tâté de la comédie entre 2003 et 2005.
    • Depuis 2011, elle a pour compagnon Ryan Gosling.
    • Elle est maman d’une petite Esmeralda, née en septembre 2014.
    • Avant Estée Lauder, elle a prêté son image à d’autres marques dont Dolce & Gabbana, Morgan, Revlon, Campari et le parfum “Angel” de Thierry Mugler.

    EvaMendes_NDSkincare_EsteeLauder_BTS5_Global_Exp Jun '16_FreeEditorialOnly.jpg

     

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les soins, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Liz Hurley lutte contre le cancer du sein

    William P. Lauder et Elizabeth Hurley Iont illuminé l'Empire State Building - crédit Estée Lauder copie.jpg

    Elizabeth Hurley est actrice, mannequin, créatrice de maillots de bain, agricultrice et maman. Depuis ses débuts en tant qu’ambassadrice d’Estée Lauder en 1995, l’égérie à la beauté intemporelle a fait sien l’objectif qui animait Evelyn H. Lauder, à savoir sensibiliser le public à l’importance de la santé du sein et lever des fonds dans le monde entier afin de financer la recherche et de trouver un remède au cancer du sein. Elle est ambassadrice mondiale de la campagne BCA, Breath Cancer Awareness Campaign, la campagne de sensibilisation du cancer du sein du groupe américain qui démarre en octobre.

    Liz, qu’est-ce qui vous a poussée à vous associer à la campagne BCA ?

    J’étais très proche de ma grand-mère, une femme merveilleuse, débordante d’énergie et qui aimait s’amuser. Lorsqu’elle a découvert une grosseur au niveau de son sein, elle a eu trop peur pour en parler. En fait, elle a attendu deux ans avant de dire à quelqu’un qu’elle avait un cancer du sein. Cette histoire m’a terriblement marquée, et lorsqu’Evelyn Lauder m’a demandé de l’aider en participant à la campagne BCA peu après mes débuts en tant que mannequin pour Estée Lauder, je me suis tout de suite sentie concernée par cette cause. Ma grand-mère venait de décéder des suites de sa maladie, et je voulais lui rendre hommage, aider à diffuser le message sur l’importance de la santé du sein et contribuer ainsi à sauver des vies. 

    Liz Hurley crédit Estée Lauder.jpg

    Quelles actions menez-vous en qualité d’ambassadrice mondiale pour la campagne BCA ?

    Chaque année, c’est avec plaisir que je me rends aux quatre coins du monde afin de diffuser le message de
la campagne BCA à propos de la santé du sein, de l’éducation et de l’importance de la recherche médicale pour trouver un remède à la maladie. Je rencontre de nombreuses personnes qui ont été touchées par le cancer du sein et je discute avec des chercheurs qui font d’énormes progrès sur la voie de l’éradication de cette maladie. Toutes ces personnes m’inspirent énormément, de même que tout ce qu’elles mettent en œuvre pour soutenir la cause et encourager leurs proches à faire de même. C’est ce que le slogan « Ensemble, nous sommes plus forts » signifie à mes yeux. C’est en unissant nos forces et en luttant ensemble pour atteindre un objectif commun que nous pourrons réellement obtenir des résultats, et je suis convaincue qu’Evelyn penserait la même chose. Cette année, j’encouragerai des femmes et des hommes du monde entier à démontrer en quoi chacune de nos actions peut avoir un impact sur la lutte contre la maladie. Nous persévérons aujourd’hui avec le même dévouement et le même engagement qu’Evelyne manifestait jadis.

    Au fil des ans, vous avez noué une relation d’amitié avec Evelyn Lauder. Quel est votre plus beau souvenir d’une action que vous et Evelyn avez menée de front en faveur de la lutte contre le cancer du sein ?

    Evelyn Lauder dirigeait le mouvement mondial de sensibilisation du cancer du sein de manière forte, inspirante et passionnée. Elle était un merveilleux mentor ! Je garde de très bons souvenirs de nos nombreux voyages à travers le globe. Je me rappelle avoir été particulièrement émue lorsqu’en 2010, nous avons établi le premier record mondial d’illumination
du plus grand nombre de monuments pour une cause en l’espace de 24 heures. Evelyn et moi avons allumé ensemble le dernier d’entre eux, l’Empire State Building, en y projetant un rose éclatant. C’était un moment fort pour nous deux, et je n’oublierai jamais notre émotion, nous qui savions que cet effort mondial était en train d’attirer l’attention sur l’importance de la santé du sein et allait être une source d’inspiration pour le monde entier. Chaque fois que je poursuis la tradition et que j’illumine un monument emblématique, je ne peux m’empêcher de penser à Evelyn. 

    Emulsion hydratante Clinique, 54,80 euros dont 14,55 euros au profit de l'action.jpg

    Que souhaiteriez-vous que les gens
du monde entier retirent de la campagne BCA de cette année ?

    Le cancer du sein ne connaît pas de frontières et ne fait pas de discrimination : il peut frapper tout le monde, quel que soit le pays. Nous avons déjà accompli de grandes choses, mais il reste encore beaucoup à faire pour que le cancer du sein ne soit plus qu’un lointain souvenir. J’ai l’espoir que, partout dans le monde, les gens se rendront compte de l’impact que chaque action, même insignifiante en apparence, peut avoir pour nous rapprocher d’un monde sans cancer du sein. Des démarches simples peuvent être très utiles, comme rappeler à ses amis de planifier leurs rendez-vous médicaux annuels ou faire un don en l’honneur d’un être cher pour soutenir la recherche par l’intermédiaire de la Breast Cancer Research Foundation® (BCRF). Collectivement, nos actions peuvent avoir un impact bien plus marqué. 

    On se fait plaisir en soutenant la recherche, avec ce blush Clinique (26,60 euros dont 3,65 euros pour la recherche).jpg

     

     

    « Adoptez un mode de vie sain »

     

    Cette cause vous tient vraiment à cœur. Comment encouragez-vous vos proches à agir à vos côtés ?

    J’ai la chance d’avoir des amis et des proches très dévoués, qui sont chaque année à mes côtés. Certains portent le ruban rose tout au long de l’année, la plupart me tiennent au courant lorsqu’ils prévoient leurs rendez-vous médicaux et j’insiste toujours sur l’importance de surveiller sa santé.

    Quelle action simple en rapport avec la lutte contre le cancer du sein aimeriez-vous que davantage de gens entreprennent dans le monde ?

    J’aimerais que les gens consultent régulièrement leur médecin et fassent vraiment preuve de proactivité lorsqu’ils ont l’impression que quelque chose d’anormal se passe dans leur corps. 

    William P. Lauder, Elizabeth Hurley et une partie du personnel crédit Estée Lauder.jpg

    Qui est votre plus grande source d’inspiration ?

    Mon fils, Damian. En tant que maman, je veux la meilleure vie possible pour lui, ce qui implique de grandir dans un monde où il n’aura pas à craindre que ses proches soient touchés par cette horrible maladie.

    Que faites-vous pour décompresser après une longue journée ?

    J’aime prendre un bon bain chaud le soir avant d’aller dormir, et flâner dans ma ferme avec mon fils.

    Vous avez un mode de vie très sain. Donnez-nous un bon conseil !

    La recherche montre qu’un mode de vie sain joue un rôle important dans la prévention du cancer du sein. J’aime la nourriture simple. Je possède ma propre ferme biologique et je ne mange que de la viande provenant de mon élevage. Je cultive la plupart de mes légumes et j’achète le reste sur les marchés à des agriculteurs locaux.

    Vous parcourez le monde. Quel est votre secret pour avoir toujours l’air au top en voyage ?

    Il est important de s’hydrater, que ce soit sur la route ou en avion. J’essaie toujours de commencer la journée par un grand verre
d’eau avant de faire quoi que ce soit d’autre. Lorsque je suis en déplacement, j’ai toujours une bouteille d’eau sur moi et j’en emporte une dans mon sac ou dans ma voiture. En plus de ça, j’utilise le sérum Advanced Night Repair d’Estée Lauder deux fois par jour depuis 20 ans, je ne peux pas m’en passer !

     

    Des produits de beauté vendus pour la bonne cause 

    Trois mini rouges à lèvres dans un sac bandoulière Estée Lauder, 33,11 euros dont 20% des ventes reversées pour la campagne BCA.jpg

     

    C’est en 1992 qu’a été lancée avec courage et audace la campagne de sensibilisation du cancer du sein (BCA) de The Estée Lauder Companies par Mme Evelyn H. Lauder. Cette année-là, elle avait co-créé le label « Ruban rose », symbole universel de la santé du sein. Dédiée à la lutte contre le cancer du sein par le biais de l’éducation et de la recherche médicale et actuellement active dans plus de 70 pays, la campagne BCA a permis de récolter plus de 51 millions d’euros en faveur de la recherche, de l’éducation et des soins médicaux dans le monde entier, dont près de 40 millions d’euros ont servi à financer 185 projets de recherche de la Breast Cancer Research Foundation® (BCRF) aux quatre coins du monde ces 21 dernières années.

    À l’heure actuelle, pour chaque euro récolté, la BCRF alloue 81 cents à des programmes de recherche et de sensibilisation. Elle a jusqu’à présent récolté plus de 497 millions d’euros, qui ont permis d’alimenter les découvertes en matière de biologie des tumeurs, de génétique, de prévention, de traitement, de survie et de métastases.

    L’action de Mme Lauder est aujourd’hui poursuivie par son fils, William P. Lauder, président des sociétés du groupe Estée Lauder.

    Quatre marques du groupe participent à l’action : Estée Lauder, Clinique, Aveda et Darphin. Elles vendent chacune des produits spécifiques au profit de la lutte contre le cancer du sein. Chez Clinique, par exemple, une émulsion hydratante et un blush vendu dans une jolie pochette rose. Une partie des bénéfices des ventes sont reversés à l’opération.

    La campagne de cette année démarre début octobre jusqu’au 4 février 2016, journée mondiale contre le cancer.

                                                                                              L.B. (Crédit-photos : Estée Lauder)

     

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Les soins, Les tendances, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Une collection capsule pour les 30 ans de Doutzen Kroes

    NicoAlsemgeest_DoutzenLunch _5.JPG

    La marque de vêtements WE Fashion a récemment présenté la collection capsule qu’elle lance pour célébrer le trentième anniversaire du top hollandais Doutzen Kroes.

    Elle en a de la chance, Doutzen ! Une collection rien que pour elle ! La marque WE Fashion vient en effet de présenter au top la collection  « WE & dance4life celebrate Doutzen’s 30th », une collection à la gloire du top et de l’association qu’elle soutient.

    Cette collection comprend onze articles dont une veste de biker en cuir, une minijupe, un jean skinny, une écharpe colorée ou encore un bracelet et deux t-shirts graphiques dont les bénéfices de la vente seront versées à dance4life, la bonne cause pour laquelle Doutzen se donne corps et âme. De plus, chaque article fait la promotion du « safe sex » avec une bourse contenant notamment un préservatif Wingman. 

    Echarpe, 34,99 euros.jpg

    Top model engagé

    Le top model international Doutzen Kroes est en effet depuis cinq ans déjà l’ambassadrice enthousiaste de dance4life, l’organisation qui s’engage dans le monde entier pour renforcer la confiance et instruire des jeunes gens, afin d’œuvrer pour un monde sans sida.

    Elle se charge de l’éducation sexuelle dans les écoles, en utilisant la musique et la danse pour inspirer et sensibiliser les jeunes. Cette initiative néerlandaise est active dans plus de 20 pays et répartie dans les 5 continents. Depuis 2009, Doutzen Kroes est la fière ambassadrice de dance4life. Elle a déjà voyagé en Tanzanie et en Thaïlande afin de visiter les programmes de l’association. 

    NicoAlsemgeest_DoutzenLunch _6.JPG

    La collection capsule dédiée à Doutzen est disponible depuis quelques jours dans tous les Women stores WE en Europe (Pays- Bas, Belgique, France, Allemagne et Suisse). La collection est également disponible en ligne sur www.wefashion.com.

                                                                                              L.B. (Crédit-photos : WE Fashion).

     

    Interview express de Doutzen Kroes

    Que pensez-vous de la collection ?

    Ils y ont très joliment intégré mon style, car j’aime également porter des jeans skinny et un blouson en cuir. C’est sympa, ce qu’ils ont fait.

    WE Fashion a créé spécialement pour mon anniversaire une collection dont la totalité des recettes ira à dance4life. Je trouve vraiment formidable qu’ils fassent cela pour dance4life. 

    T-shirt, 19,99 euros.jpg

    De quoi se compose la collection ?

    De 11 articles, dont des jeans, un blouson en cuir, une jupe, deux t-shirts et un sac en cuir.

    Que se passera-t-il avec les recettes de la collection ?

    Elles vont aux projets d’éducation mondiaux de dance4life. dance4life collabore avec les jeunes à l’avènement d’un monde sans SIDA. C’est absolument indispensable, car chaque jour, 6.000 personnes sont encore infectées par le VIH.

    Doutzen, qu’allez-vous faire d’autre pour dance4life dans les prochains mois ?

    À la fin de l’année, je partirai en Asie pour dance4life. L’idée m’emballe complètement, car cela fait un certain temps que je ne suis plus partie en voyage pour dance4life, notamment en raison de la naissance de ma fille Myllena. Un tel voyage est toujours une grande source d’inspiration pour moi, cela me permet à chaque fois de voir à quel point le travail de dance4life est encore toujours indispensable. 

    Veste biker en cuir, 129,99 euros.jpg

      

    Pin it! Catégories : Fashion, Les égéries, Tout nouveau tout chaud
  • Arizona Muse, obsédée par une peau propre

    Arizona Muse crédit photo Estée Lauder.jpg

    Le top est le nouveau visage d’Estée Lauder et plus spécialement de la nouvelle fragrance “Modern Muse”. Une muse moderne incarnée par Arizona Muse : un hasard? Pas vraiment…

    Arizona, comment s’est passé le shooting pour la campagne publicitaire?

    On a tourné au Musée Guggenheim de New York.  C’était génial. J’ai grandi dans l’art car mon père était marchand d’art. C’était géant de passer la journée au Guggenheim, maintenant vous en avez la preuve en photo.

    Comment est la nouvelle fragrance?

    Je l’aime car elle a un côté “duel”. Elle est féminine et forte à la fois. Les boisés donnent une richesse mais il y a aussi de la légèreté avec les floraux. 

    Le flacon Modern Muse crédit photo Estée Lauder.jpg

    C’est quoi, pour vous, une muse moderne?

    Elle a confiance en elle, elle est stylée et inspire les autres.  Une muse moderne est heureuse.

    Quelles sont, selon vous, des muses icôniques?

    Je pense à Jeanne d’Arc. Elle était une femme qui a su garder sa féminité mais a été assez forte pour emmener les hommes dans la bataille. Je pense aussi aux autres top models avant moi, comme Carolyn Murphy. Elle a eu une si longue carrière avec Estée Lauder. C’est inspirant. Angelina Jolie, également. Elle est belle, talentueuse et elle protège bien ses enfants. C’est important pour moi.

    Des muses plus personnelles?

     Mes muses personnelles sont mes amies et ma maman. 

    Arizona Muse 1 crédit Estée Lauder.jpg

    Etes-vous la muse de quelqu’un?

    J’espère l’être un jour. Je pense que ça prend du temps mais j’aimerais inspirer les gens à être les meilleurs qu’ils puissent être.

    C’est votre première campagne avec Estée Lauder? Qu’est-ce que ça vous fait d’être ambassadrice de cette marque?

    C’est génial. Je suis très heureuse de faire partie de cette famille. Chacun est si gentil et je suis chanceuse d’être une partie d’une marque d’une telle envergure. Cela signifie vraiment beaucoup pour moi.

    Quels sont vos premiers souvenirs de la marque?

    Les coulisses des défilés. Il y avait toujours des produits comme des fonds de teint utilisés par les maquilleurs professionnels.

    Quel est le meilleur conseil beauté que vous ayez reçu et de qui?

    J’ai appris par Tom Pecheux (NDLR : un make-up artist de renommée mondiale) à appliquer le fond de teint avec les doigts, pour ne pas laisser de traces sur le visage ou le cou. 

    Arizona Muse 2 crédit Estée Lauder.jpg

    Votre routine beauté?

    Je suis obsédée par une peau propre. J’utilise toujours un nettoyant puis un toner. En journée, je porte la BB Crème Daywear.

    Que faites-vous pour rester en forme?

    J’adore le yoga. C’est bien plus que de l’exercice physique. Il aide aussi à votre équilibre dans votre vie émotionnelle.

    Comment prenez-vous soin de vos cheveux?

     

    J’ai les cheveux fins donc j’utilise des sprays volumateurs pour leur donner de la texture et du poids. Les produits Bumble & Bumble sont super car ils ne collent pas.

    Vous êtes connue pour vos sourcils. Quels conseils donneriez-vous à nos lectrices?

    Je ne les épile pas et je comble les trous avec un crayon. 

    Arizona Muse crédit Estée Lauder 5.jpg

    Quel est votre style vestimentaire?

    J’expérimente. Maintenant que je vieillis, j’aime la féminité qu’apporte le fait d’être une femme. J’aime m’habiller. Quand j’étais plus jeune, j’étais plus garcon manqué. J’aime le côté naturel mais quand je me maquille, je fais ça bien. Et comme je l’ai dit, j’aime bien une peau propre. C’est une obsession.

    Votre truc quand vous voyagez en avion?

    Boire beaucoup d’eau et avoir un anti-cernes sous la main. Cela aide à masquer les traces d’un long vol.

    Votre astuce beauté?

    De l’eyeliner brun à l’intérieur de l’oeil.

    Où vivez-vous?

    J’ai déménagé à Londres l’an passé et j’adore cette ville. J’aime le climat, l’air frais et les parcs. La famille de ma maman y vit aussi et c’est chouette d’être près d’eux. J’en suis très heureuse.

    Quel conseil donneriez-vous à une jeune fille qui veut se lancer comme top?

    D’être soi-même, d’avoir confiance et d’être sympa avec les autres.

    Qu’est-ce que vous aimez dans la maternité?

    Voir mon fils grandir et entendre ce qu’il pense. Le moment d’aller au lit, j’adore ça car c’est le moment où on parle.

     

                                                                                                                L.B. (Crédit-photos : Estée Lauder).

     

      

    Qui est Arizona Muse? 

    Une BB Crème multi-action.jpg

     

    Arizona Muse, 26 ans, est un top américain, né à Tucson, en… Arizona. Elle a débuté comme mannequin en 2008 et a fait des campagnes pour Louis Vuitton, Chloé ou encore Isabel Marant et Yves Saint Laurent. Son plus? Sa beauté lumineuse mais aussi ses sourcils épais qui sont un peu devenus sa marque de fabrique. Businesswoman et même actrice, la jeune femme est tombée enceinte de son fils à l’âge de 19 ans, à une époque où elle ne savait pas encore sérieusement ce qu’elle voulait faire de sa carrière. Ce que les marques apprécient chez elle? Sa beauté, bien sûr, mais aussi son enthousiasme et son énergie.

     

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les parfums, Tout nouveau tout chaud
  • Les conseils beauté d'Adriana Lima

    Maybelline_BTS_140429-1172_image_1403122530469 - copie.jpg

    Le top brésilien de 33 ans, un des Anges de Victoria’s Secret, Adriana Lima, prête de nouveau ses jolis traits à la marque de maquillage Maybelline New York pour qui elle incarne le fond de teint Dream Wonder Nude. Elle nous parle de beauté mais aussi de son Brésil natal et de ce qui l’aide à trouver son équilibre.

    Adriana, qu’est-ce qui rend une femme belle, selon vous ?

    Son caractère et sa capacité à avoir confiance la rend belle.

    Cela aide le maquillage, non ?

    Le maquillage est génial car il permet aux femmes de s’exprimer d’une manière très personnelle. 

    Maybelline DreamWonder_Nude_Bottle - copie.jpg

    Y a-t-il une astuce beauté que vous tenez de votre maman ou de votre grand-mère ?

    Les noix de coco ont toujours été une part importante de la culture de la région d’où je viens, au Brésil. On m’a toujours dit de boire beaucoup d’eau aromatisée au lait de coco.

    Quels produits de maquillage appréciez-vous ?

    J’aime le rouge à lèvres rouge car je n’ai pas toujours le temps de changer complètement de look donc j’en ai toujours un avec moi.

    C’est votre signature beauté ?

    Oui, une bouche rouge vif.

    Qui est votre icône beauté ?

    Marilyn Monroe a toujours été mon icône et mon inspiration professionnelle. Pour moi, elle était l’incarnation de la féminité et de la grâce. 

    Maybelline_BTS_140506-1578_image_1403122474179 - copie.jpg

    Cela vous fait quoi de revenir dans l’équipe Maybelline New York ?

    C’est génial. J’ai déjà eu tellement de belles expériences avec Maybelline et grandi tellement avec cette marque. C’est un peu comme revenir à la maison. Cela me fait aussi plaisir de travailler avec Christy Turlington ou Emily DiDonato.

    Cela fait quoi d’être ambassadrice d’une marque ?

    C’est représenter la beauté et la confiance qui existent en chaque femme. 

    ADRIANA-1_300dpi_image_140311797064.jpg

    Quel est votre meilleur souvenir avec Maybelline New York ?

    Je me rappelle la première fois où j’ai rencontré Christy Turlington. Elle est super belle et j’ai toujours été une grande fan.

    Quel premier produit de la marque avez-vous utilisé ?

    Le mascara Great Lash.

    Parlons un peu de mode. Quelle est votre pièce préférée dans votre garde-robes ?

    J’adore une paire de collants de sport qui soutiennent merveilleusement bien. Ils sont super pour boxer et j’aime les porter tout le temps.

    Qu’est-ce qui vous donne confiance en vous ?

    Devenir maman m’a donné confiance dans tout ce que je fais.

    Vous aimez New-York ?

    Ma carrière a démarré à New York.  C’est le centre du monde et ma deuxième maison.

    New York en un mot ?

    Travail.

    Que faites-vous quand vous avez du temps libre ?

    Quand je ne travaille pas, je passe du temps avec mes enfants. On s’amuse tellement ensemble, quoi qu’on fasse, mais nous aimons les parcs, des zoos et le cinéma.

    Y a-t-il un endroit où vous aimeriez voyager ?

    J’ai la chance d’avoir un job qui me fait voyager. Mais si j’ai le choix, je rentre toujours à la maison, au Brésil.

    Vous aimez manger quoi ?

    Il n’y a rien de comparable à la cuisine brésilienne. C’est ma favorite !

    Vous faites quoi comme sport ?

    Le sport a toujours été très important pour moi. Pour le moment, j’aime boxer.

    Qu’est-ce que Bahia a de plus que New York et qu’est-ce que vous appréciez le plus à New York par rapport à Bahia ?

    Quand je suis à New York, la musique brésilienne me manque, tout comme la cuisine exotique et, bien sûr, ma famille. A New York, vous pouvez vous procurer tout ce que vous voulez 24h/24. Ce n’est pas le cas à Bahia.

    Vous écoutez quoi comme musique sur votre I-Phone ?

    J’aime la musique brésilienne. La bossa nova est mon genre préféré mais j’aime aussi Beyonce et Jay-Z.

    Qu’est-ce qui vous manque quand vous n’êtes pas au Brésil ?

    Le pays me manque beaucoup, les plages, la musique et la nourriture et je ne m’habituerai jamais à être loin de ma famille. 

    Terminons pas un petit conseil de beauté venu du Brésil…

    Mettre de l’eau aromatisée au coco sur des cotons de démaquillage et les appliquer sur la peau. Laisser poser cinq minutes. C’est génial pour hydrater la peau !

                                                                                     Laurence BRIQUET (Crédit : Maybelline New York). 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Tout nouveau tout chaud