Armelle Gysen : "Cette collection est un hommage à la femme que je suis devenue"

CASSIS3628.jpgL’animatrice de la Une est devenue l’égérie de la marque belge de vêtements Cassis pour laquelle elle a créé une collection capsule. L’occasion pour nous de parler mode avec la belle quarantenaire mais aussi famille et boulot (Crédit-photo : Cassis). 

CASSIS3750.jpg

Armelle, c’est une première cette collaboration avec une marque belge ?

J’ai déjà été égérie de la marque Olaz (Procter & Gamble) à qui j’ai prêté mon visage. Ça m’a plu. Du côté des vêtements, je n’étais pas en demande d’être une femme-cintre. J’avais plutôt envie d’insuffler un style et mon goût et de participer à une collection.

Comment s’est déroulé la collaboration ?

J’ai rencontré l’équipe. C’est une enseigne belge qui a beaucoup de respect pour sa clientèle. Il y a un excellent rapport qualité/prix. J’aime son contact et la proximité avec la clientèle. Je savais que j’aimerais ce contact qualitatif. Ils m’ont fait rejoindre l’équipe avec beaucoup d’enthousiasme. Ils m’ont demandé de leur présenter ma garde-robe, ils m’ont posé des questions sur mes vêtements, mes choix… On s’est revu. J’ai eu un coup de cœur pour l’imprimé gris avec les oiseaux. J’ai choisi les imprimés majeurs et les silhouettes. C’est une vraie collaboration. J’ai senti, chez eux, une réelle écoute et une volonté de créer ensemble. 

CASSIS3828.jpg

Aujourd’hui que la collection est disponible en magasin, comment vous sentez-vous ?

Franchement ? Je me sens un peu déprimée car le gros du travail est terminé et c’est un projet qui m’a enthousiasmée pendant plusieurs mois. C’est un des projets les plus créatifs que j’ai faits et qui m’a apporté une immense satisfaction personnelle. Il n’y a pas une pièce que je ne porterais pas. Et, pour une femme de la quarantaine comme moi, c’est un privilège d’avoir pu faire ça. C’est un hommage à la femme que je suis devenue.

Parlez-nous de l’imprimé japonais…

Il fallait être dans l’ADN de Cassis, à savoir l’imprimé. J’ai eu un coup de cœur pour ce gris puis pour le turquoise et blanc, inspiré des tapisseries du 18e siècle. Je me retrouve dans le choix des imprimés. Les choix se sont faits au feeling, à l’instant. 

ARMELLE BY CASSIS _ robe courte imprimé japonisant _ 64.99€.jpg

Seriez-vous partante si la marque vous demandait de travailler sur une autre collection ?

J’en rêve ! J’y ai pris goût. C’est vraiment un des projets créatifs les plus enthousiasmants pour moi. Ça me démangeait d’en parler autour de moi. J’étais à l’étranger, j’y pensais…

Comment expliquez-vous le choix de Cassis de vous avoir choisie ?

La directrice marketing m’a dit : « On voudrait créer une ligne bobo chic, un style qui te colle à la peau. On aime ton style décontracté ». Vous savez, ça fait 20 ans que je suis dans les média. J’ai toujours suivi la mode, j’ai eu des boutiques. Puis, je suis partie vivre à la campagne. Aujourd’hui, je suis une maman citadine, une sorte de mix de la société d’aujourd’hui : active à certains moments, glamour à d’autres. Beaucoup des pièces de la collection peuvent se porter dans des cocktails ou en ville avec des baskets. Elles offrent une vision de la femme et des sollicitations auxquelles elle doit répondre.

C’est quoi votre actualité ?

Mon émission « Les Ambassadeurs », ce sont 40 heures de travail en 3 jours. C’est très lourd mais c’est aussi un immense bonheur puisqu’on fait environ 18,5% de moyenne cette année et que l’audience est en hausse. Je sens que je suis à un moment de ma vie où tout est harmonieux.

Vous avez des projets ?

Non. J’ai deux enfants de 4 et 6 ans. Je jongle ! J’ai quitté Bruxelles, je vis à la campagne. C’est un vrai choix qui change ma vie. J’ai upgradé ma qualité de vie. Je suis dans une période de ma vie très agréable. Je n’ai pas vraiment de projet, c’est déjà pas mal rempli comme ça. Je fais aussi un peu de coaching pour la prise de parole en public. Avec « Les Ambassadeurs », on rempile pour la troisième saison avec le même enthousiasme dans l’équipe, c’est top. C’est un plaisir à chaque émission. 

CASSIS3351.jpg

Est-ce qu’il y a un moment qui vous a marquée dans l’émission ?

Il y en a beaucoup mais si je devais choisir, peut-être cette rencontre avec un monsieur de Feluy qui, suite à un burn-out, a construit une cabane dans son jardin (qu’il loue pour des anniversaires) et acheté un âne pour sa femme. Je crois que le burn-out est très positif quand on sait en tirer les enseignements. C’est alors un changement de vie porteur et salvateur.

 

                           Propos recueillis par Laurence BRIQUET

 

Une collection à son image : fraîche et élégante

Depuis peu, un vent d’air frais souffle sur la marque belge Cassis, née en 1992. Elle a donc invité cette saison l’animatrice Armelle Gysen pour penser une collection capsule à son image : fraîche, joyeusement décontractée et élégante. « Armelle qui avait, à ses débuts, sa propre boutique de mode a le sens du détail et une volonté de s’investir sincèrement dans ce qu’elle entreprend », explique-t-on chez Cassis à propos de cette collaboration.

La marque souhaitait inviter une personnalité forte comme Armelle à faire partager son univers féminin avec toutes ses clientes afin de mettre en avant la diversité des styles. Une diversité que Cassis s’est toujours plu à défendre. C’est donc naturellement qu’est née l’idée de développer une collection capsule autour de ces valeurs. 

CASSIS3802.jpg

Douze pièces

Du perfecto rose un brin rock au pantalon fluide japonisant, en passant par le cardigan en grosse maille ou le chemisier en satin, l’invitée de la saison s’est investie dans chacune des douze pièces que compte la collection. Des pièces essentielles pour certaines, des pièces plus mode pour d’autres. Chaque pièce a été essayée par des femmes de morphologies différentes pour un beau rendu dans chacune des tailles proposées.

                                                                                 L.B.

 

Armelle en bref :

  • Armelle est née le 29 janvier 1972, à Bruxelles. Elle a 45 ans.
  • Elle est diplômée de l’ULB en journalisme
  • Elle a démarré sa carrière à la RTBF où elle a notamment travaillé avec Jacques Mercier (Forts en tête, Quelque chose en nous de…, Bonnie and Clyde et Cap 48).
  • On l’a également vue sur TF1 dans « L’émission des records », avec Vincent Perrot.
  • Depuis 2015, elle présente l’émission « Les Ambassadeurs », sur la Une.
  • Elle a été mariée au chanteur Jeff Bodart décédé en 2008.
  • Elle s’est remariée en 2010 avec le comte Frédéric d’Aspremont Lynden. Ils se sont séparés 4 ans plus tard.
  • Elle est maman de deux garçons, Gatien (né en 2010) et Douglas (né en 2012).

 

 

Pin it! Catégories : Fashion, Les tendances, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.