Jane Fonda : "C'est plus facile de trouver un job quand on est belle"

Elle prête son image à une gamme de coloration pour cheveux matures.jpg

Agée de 78 ans, l’actrice et productrice américaine Jane Fonda reste au top. Egérie de L’Oréal Paris, elle prête ses traits à une gamme de soins colorants et de crèmes pour peaux matures. L’occasion de l’interroger sur son actualité mais aussi sur son action en faveur des femmes… (Crédit-photo : L'Oréal Paris). 

Crème Age Perfect Golden Age, soin rosé refortifiant, de jour ou de nuit, 13,99 euros.jpg

Que signifie pour vous le slogan « Parce que je le vaux bien » de la marque que vous défendez ?

La plupart des femmes, sinon toutes, se sentent coupables de passer du temps à prendre soin d’elles. Pour moi, « Parce que vous le valez bien » signifie « Mesdames, vous avez le droit de vous montrer sous votre meilleur jour et de vous sentir au top». Lorsque vous êtes belle et que vous vous sentez bien, vous êtes plus apte à relever tous les défis que comporte votre vie bien remplie.

Selon vous, de quelle manière la beauté a-t-elle changé la vie des femmes ?

Pour les femmes, la beauté a été tout autant une bénédiction qu’un terrible fardeau. On nous fait souvent ressentir que nous ne valons rien si nous ne sommes pas belles. Nous devons tous encourager les femmes à comprendre que certaines des plus belles femmes de la planète ne sont pas belles au sens strict du terme, mais parce qu’elles se sentent bien à l’intérieur. Elles sont resplendissantes. Souvent, leurs parents leur répétaient lorsqu’elles étaient enfant à quel point elles étaient jolies, et nous devons faire de même : inciter les parents à aider leurs enfants à se sentir beaux, peu importe leur taille ou leur corpulence.

Quel message avez-vous envie de faire passer aux femmes d’aujourd’hui ?

Les jeunes femmes doivent apprendre à se respecter, à respecter leur corps et à soigner leur apparence en toutes circonstances. Elles doivent comprendre que la beauté n’est pas limitée par la taille, la corpulence ou la couleur, mais que ce qui compte le plus est l’estime de soi et l’allure. Cela implique de manger sainement, des produits frais, et de pratiquer une activité physique pour rester en forme. Il faut également prendre soin de sa peau, et cela est particulièrement vrai pour les adolescentes, qui doivent la nettoyer et l’hydrater régulièrement. 

Avec elle, glamour rime avec toujours.jpg

D’après vous, de quelle manière ce slogan a-t-il accompagné l’émancipation des femmes ces quarante dernières années ?

En ce qui concerne le mouvement pour les droits des femmes, rien n’aurait été possible en termes d’égalité des droits et d’émancipation si les femmes à travers le monde n’avaient pas été persuadées qu’elles le valaient bien : le droit de vote, devenir PDG d’une entreprise, ne pas être victimes de violence physique et sexuelle... Pour moi, le slogan choisi en 1971 est tout à fait approprié car « Je le vaux bien » a beaucoup de sens aux yeux des femmes.

Ça vous inspire quoi ?

À mes yeux, il se rapporte davantage à l’émancipation personnelle, la perception qu’une femme a d’elle-même. Toutefois, le mouvement pour les droits des femmes et l’émancipation qui en a découlé concernent les lois, les politiques, la prise en considération de l’opinion des femmes dans l’ensemble de la sphère publique. La beauté n’a pas grand-chose à voir là-dedans, mis à part dans un cas peu glorieux : il est bien plus facile de trouver un emploi lorsque l’on est une belle femme.

Ça signifie quoi être égérie d’une marque ?

Etre égérie de L’Oréal comporte différents aspects : je reverse une grande partie de l’argent que je gagne à mes associations caritatives, je rencontre des femmes plus fascinantes les unes que les autres... Comme Aimee Mullins ou encore Freida Pinto. On m’offre mes crèmes et mes produits de maquillage préférés, je dois essayer d’apprendre à être glamour face à la caméra. Ce qui n’a rien à voir avec le métier d’actrice, et qui s’avère assez difficile à maîtriser pour moi. 

Excellence Age Perfect, 11,99 euros.jpg

Quels sont vos projets ?

J’ai créé de nouveaux DVD de fitness qui sortent en ce moment même aux Etats-Unis et je suis en train d’écrire trois nouveaux livres qui traitent de l’adolescence et de la sexualité. Enfin, j’apprends le tennis et je prévois de prendre très bientôt des cours de claquettes.

                                                                                          L.B.

 

« Les rides, je m’en fiche ! »

Comment vous sentez-vous à votre âge ?

Je me rends compte que je suis plus heureuse d’une manière nouvelle. Je suis rarement stressée. Je pense que lorsque vous vivez votre âge de l’intérieur et non pas de l’extérieur, vous êtes moins angoissée. Vous réalisez que vous êtes toujours vous-même, voire encore plus qu’avant et vous l’acceptez pleinement.

C’est quoi le « golden age » pour vous ?

On a longtemps considéré le vieillissement comme une pathologie, une fatalité, la fin de quelque chose, un peu comme un paradis perdu. Je le vois plutôt comme une opportunité. Un tiers du vieillissement est génétique, on ne peut pas vraiment lutter contre. Les deux autres tiers, nous avons donc totalement la main dessus. Il ne tient qu’à nous de bien vieillir et de garder une belle énergie intérieure, celle qui fait du bien à soi... et aux autres ! 

Un soin qui défie le temps.jpg

Comment cultivez-vous votre énergie au quotidien ?

Pour moi, vieillir en beauté est un état d’esprit : avoir plus confiance en soi, pardonner plus facilement à soi-même et aux autres et surtout, continuer à s’intéresser aux choses et à prendre soin de soi. Si je ne fais pas mon âge, c’est parce que j’ai su rester curieuse et que j’ai un mode de vie sain.

Vous avez des problèmes avec votre peau ?

Les rides, je m’en fiche ! Je suis au-delà de ça. Le vrai souci, c’est que ma peau est plus fine, plus terne, plus fragile, elle pâlit et se froisse facilement, un peu comme une fleur qui se serait fanée. Cela devient difficile d’avoir bonne mine et de refléter ma bonne humeur intérieure, même avec du maquillage, pas toujours adapté il faut bien le dire.

Qu’est-ce qui vous donne confiance en vous ?

J’ai confiance en moi lorsque je suis entourée de gens qui m’aiment, quand je suis douée pour quelque chose, lorsque mon travail est apprécié à sa juste valeur et quand je sais que je me montre sous mon meilleur jour, par exemple, lorsque je représente la marque sur le tapis rouge du Festival de Cannes ! 

Pour les femmes d'âge mûr, dès 11,99 euros.jpg

 

En bref 

  • Jane Fonda est née le 21 décembre 1937, à New York. Elle a donc 78 ans.
  • Elle est la fille d’Henry Fonda et de Frances Ford Seymour.
  • Sa mère s’est suicidée quand Jane avait 12 ans.
  • Son premier mari, Roger Vadim, le donna le rôle qui fit d’elle une star, Barbarella, en 1968.
  • Un an plus tard, elle devient une star internationale pour son rôle dans « On achève bien les chevaux », de Sidney Pollack.
  • Dans les années ’80, elle se lance dans les vidéos d’aérobic qui se vendront à plusieurs millions d’exemplaires.
  • Dans les années ’90, elle abandonne le cinéma pour les séries télé.
  • Elle a milité pour diverses causes : contre la guerre au Vietnam et l’administration Bush mais pour la paix et la résolution du conflit israélo-palestinien.
  • Elle parle couramment français.
  • Elle a trois enfants : deux filles et un garçon.
  • Elle a été mariée 10 ans au magnat de la presse Ted Turner mais ils ont divorcé en 2001.

 

 

Pin it! Catégories : Les cheveux, Les égéries, Les soins, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.