Les Miss de retour d'Egypte

voyage-miss-2016-398.JPG

On avait craint pour leur sécurité mais il n’en fut rien : les 30 finalistes Miss Belgique sont rentrées hier d’Egypte, sans souci particulier et sans les contrôles très stricts qu’on aurait pu craindre à Hurghada.

On se souvient que leur voyage avait été perturbé par l’attentat contre l’avion russe à Charm-el-Cheikh, le 31 octobre dernier. Leur voyage initialement prévu vers cette destination avait été modifié trois jours avant le départ et le groupe avait finalement pris la direction d’Hurghada, à la place.

Dans leur hôtel 5 étoiles, les filles avaient été confinées : pas d’excursion au programme et on se sort pas de l’hôtel, tel avait été le mot d’ordre. Vendredi soir, comme le monde entier, le groupe avait découvert, par les réseaux sociaux, la tragédie parisienne, ce qui n’avait pas manqué de faire paniquer les filles. « On en a beaucoup parlé entre nous. Nous étions choquées », nous expliquait Ashley Thirry, de Woluwe-Saint-Lambert, en direct d’Hurghada, le week-end dernier. « J’ai peur d’autant que j’ai vu que les terroristes menacent la Belgique. On se pose évidemment des questions », ajoutait-elle. Au final, les filles se sentaient même plus en sécurité en Egypte qu’en Belgique, avec cependant une petite crainte pour le retour. On se souvient que c’est au retour des vacances que l’avion russe avait explosé en vol.

Hier soir, le petit groupe est donc revenu d’Hurghada, via un vol direct opéré par Jetairfly. En Egypte, malgré le fait qu’une bombe avait probablement été posée à bord de l’avion russe, les contrôles douaniers ne semblent pas avoir été durcis (même s’il y avait un double contrôle des bagages) et le groupe s’en est même étonné. De même, on ne notait pas, dans l’aéroport égyptien, de présence militaire ou policière renforcée. Parents et candidates ont donc été plus que soulagés de se retrouver…

 

                                                                        Laurence BRIQUET (Crédit-photo : Vincent Lorent)

Un voyage souvent occulté par l’actualité

Le traditionnel voyage des Miss est évidemment une belle occasion de parler d’elles dans la presse. Le comité emmène d’ailleurs dans ses bagages quelques journalistes, photographes et caméramen, avec l’idée que tout ce petit monde répercute, dans ses médias, le voyage et tout ce qui s’y déroule. Mais, il faut reconnaître, que depuis 3 ans, le comité n’a pas de chance. Alors que cette édition 2015 a été marquée par les attentats de Paris qui, au lendemain de l’arrivée des candidates à Hurghada, a monopolisé les médias pendant toute la semaine, les éditions précédentes n’avaient pas été meilleures, toutes proportions gardées. L’an passé, la Reine Fabiola est décédée en plein milieu de voyage, détournant, elle aussi, l’attention des journalistes sur son décès. Un an avant, en octobre, rebelotte, alors que les Miss venaient d’arriver à Djerba, en Tunisie, on apprenait l’accident d’avion qui avait coûté la vie à 11 parachutistes, à Gelbressée. Espérons que l’édition 2016 soit plus calme…

 

                                                                                 L.B.

Pin it! Catégories : Au soleil, Tout nouveau tout chaud

Les commentaires sont fermés.