• L'Oréal, une entreprise éco-responsable

    Contrôle qualité.jpg

    Le groupe L’Oréal est installé à Libramont depuis déjà 40 ans. L’occasion de faire le point sur tous les efforts de l’entreprise en matière de développement durable qui ont notamment permis de réduire de moitié la consommation en eau. L’usine belge est d’ailleurs régulièrement citée par le Groupe pour ses réalisations.

    Installée depuis 1975 à Libramont, l’usine belge de L’Oréal est un site de référence du groupe en matière de développement durable. Elle est spécialisée dans la production de produits de coloration pour le marché européen de la grande consommation. Elle emploie actuellement 400 personnes et produit plus de 200 millions de kits de coloration par an.

    « Depuis plus de 20 ans, cette grande entreprise de la province du Luxembourg
prend des initiatives pour limiter son impact sur l’environnement. Elle est devenue, au fil du temps, un modèle pour le groupe en matière de nouvelles technologies, d’organisation et de formation. C’est pourquoi elle illustre parfaitement le projet « Sharing Beauty With All », programme ambitieux et formel, développé par L’Oréal en matière de développement durable à l’horizon 2020 », explique Etienne Genin, directeur de L’Oréal Libramont. 

    Recyclage des eaux de lavage.jpg

    En se donnant comme ambition d’atteindre encore 1 milliard de consommateurs à l’avenir, le défi de L’Oréal est de produire plus, avec moins d’impact.

    100% énergie verte

    Depuis 2009, l’usine de Libramont est la première usine 100% énergie verte du groupe. Elle a aussi multiplié les initiatives pour réduire la consommation d’eau, utiliser l’énergie de manière rationnelle, réduire les déchets, promouvoir le recyclage et limiter les transports.

    Cette année, l’usine tire donc un bilan plus que positif de ses efforts. Premier chiffre-clé, une réduction de 180% des émissions de CO2 (par rapport à 2005), grâce à la mise en route d’une unité de biométhanisation ouverte en 2009.  La consommation d’eau a, elle, baissé de près de 53% grâce à l’optimisation des lavages, aux boucles de refroidissement de l’eau et à la réutilisation des eaux de lavage. Les déchets ont été réduits de 25% et, depuis 2000, il n’y a plus aucun déchet qui part en décharge. Comment ? Grâce, par exemple, à l’utilisation de caisses-navettes entre les fournisseurs et l’usine au lieu d’emballages carton jetables. Ces caisses navettes  sont réutilisées jusqu’à 30 fois. Les caisses d’emballage sont aussi remplacées par du film plastique.

    Unité de biométhanisation.jpg

    Par ailleurs, l’usine a diminué de 10% le nombre de camions sur les routes grâce à la fabrication intra-muros de ses flocons et au séchage des boues de la station d’épuration dans la serre solaire. Ce qui représente environ 1.500 camions de moins sur les routes.

    Et l’usine n’entend pas s’arrêter en si bon chemin…

     

                                                                   Laurence BRIQUET (Crédit-photos : L'Oréal Groupe). 

     

     

    Pin it! Catégories : Les cheveux, Tout nouveau tout chaud
  • Urban Decay s'offre Gwen Stefani

    Urban Decay s'offre Gwen Stefani.jpg

    Si la rentrée nous avait annoncé la bonne nouvelle de l’arrivée de la marque américaine Urban Decay en Belgique, décembre nous annonce la plus chic des collabs…

    Les beautistas ne jurent que par elle. Elle, c’est Urban Decay, la célèbre marque qui commercialise les palettes « Naked ». Elle est arrivée en septembre chez ICI Paris XL rue Neuve à Bruxelles, puis un mois plus tard à Anvers. Elle est aussi dispo en ligne. 

    Mais la bonne nouvelle de cette fin d’année, c’est la collaboration avec la chanteuse américaine Gwen Stefani. Elle signe une collection limitée dont elle a géré, dit la marque, tous les détails, des couleurs aux packagings. « Quand Urban Decay est venu me voir pour collaborer, j’ai de suite pensé que c’était une bonne idée. La manière dont ils ont construit leur entreprise est très similaire à mon approche. Cela parle d’expression personnelle créative, d’être fort et de ne pas avoir peur de sortir du cadre. Tout qui partage ma vie sait que j’adore le maquillage », a expliqué la chanteuse à propos de cette collaboration. « Depuis mon plus jeune âge, c’était pour moi une vraie passion artistique. Actuellement, j’ai l’habitude d’être make-up artist. J’aime me maquiller et avoir plein de manières de m’affirmer à travers ça (…). Nous avons développé et créé des produits que je porte tous les jours. C’est la vérité. Je suis très excitée par tout ce que nous avons fait et j’ai hâte de partager ça », a-t-elle ajouté. 

    La chanteuse a été attentive aux détails.png

    On n’en saura pas plus pour l’instant sur cette collection à découvrir à partir de début décembre dans une sélection de magasins ICI Paris XL et en ligne sur www.iciparisxl.be.

     

                                                                   Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Urban Decay). 

    Palette, 49,90 euros.jpg

     

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Tout nouveau tout chaud
  • Chaud devant !

    Hampton Bays.jpg

    C’est la révélation mode de cet hiver : la laine fait son grand retour mais pour ne pas suivre la mode comme des moutons, on vous guide à travers les tendances qui auront le chic pour assurer et réchauffer notre look…

    L’hiver approche et on rêve déjà de se lover dans un petit pull en laine bien confortable. Celui qui nous tiendra chaud mais qui nous assurera aussi d’avoir le look cocotte. Fini la laine qui gratte, aujourd’hui, le pull en laine se la joue câlin et malin. On a envie de douceur et de chaleur. On rêve d’une petite veste ou d’un gilet en mouton retourné. A moins que ce ne soit d’un petit pull qui réchauffe notre petite robe dont a on envie. Il la rend instantanément chic et c’est ça qu’on aime. Boots, écharpes, mitaines ou bonnets : les accessoires suivent aussi la tendance pour nous réchauffer en douceur avec des laines chics qu’on osera sortir. Bye bye le look yeti emmitouflée dans de gros pulls informes. La laine 2015 est chic et on la porte aussi bien pour aller au bureau que pour sortir le soir, aller boire un verre entre copines ou au resto entre amis. Petite astuce ? Elle est parfaite pour masquer un petit ventre. 

    Veste cachemire, Tommy Hilfiger, 899 euros.jpg

    Pas de total look

    Du côté des couleurs, on a le choix : blanc, écru, pastel ou même gris (c’est le nouveau noir, paraît-il). A moins que vous ne préfériez des couleurs plus automnales et plus chaudes. Et si vous ne voulez pas un total look laine, vous pouvez procéder par touches. Les accessoires en laine ou mouton retourné ne manquent pas. A vous les boots, le sac, en passant par l’écharpe, il y en aura pour tous les goûts et toutes les bourses pour s’assurer une touche bestiale et cosy.

    Gants, New Look, 9,99 EUR.jpg

    Quant au petit gilet en mouton retourné, il a ce on-ne-sait-quoi très seventies. Et ça tombe bien puisque les années ’70 font un retour en force dans notre garde-robe cet hiver. Ou comment combiner deux tendances au top de la mode… 

    Robe en laine, Eden Park, 215 euros.jpg

     

     

                                                                   Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Hampton Bays, Tommy Hilfiger, New Look et Eden Park).

    Pin it! Catégories : Fashion, Tout nouveau tout chaud
  • Bleu de toi

    Fard, Magnetic Blue, Magnif'Eyes, Rimmel, 7,49 euros.jpg

    Bleu saphir, cobalt, émeraude, roi, marine ou électrique, il est la star de cet hiver. Pas de doute, nous serons toutes bleus de lui…

    Si le nude est toujours d’actualité avec un maquillage léger et discret qui affiche un teint « zéro défaut », il est une autre grande tendance qu’on va adorer cet hiver. Cette tendance, c’est le bleu. Fards à paupières, palettes, mascaras, liners, vernis… Il est partout et sous toutes ses couleurs. Bleu électrique, marine, irisé ou roi, il a la cote et on le portera à toutes les sauces cette saison. Moins dur que le noir et plus facile à porter que le vert, il va à toutes les couleurs d’yeux. Vous avez les yeux marrons ou verts ? Prenez plutôt un bleu foncé pour plus d’intensité. On peut même faire un smoky eyes à base de bleu. 

    Quatuor Smokey Eyes, Yves Rocher, 29,90 euros.jpg

     

    Sur les paupières d’abord. Bye bye les tons qu’on appliquait puis qu’on estompait. Cette année, on opte pour des aplats d’ombres à paupières unis. La vraie star, ce sera le liner, bleu évidemment. Métallique, comme sur les défilés, il donne de la lumière au regard. N’oubliez pas de poser avant une base pour fards à paupières qui permettra aux pigments de bien accrocher la paupière et de tenir de longues heures. 

    Phyto Eye Twist Lagon, Sisley, 35 euros.jpg

     

    Œil de biche

    Le liner, lui, se met au ras des cils ou dans une version XXL spécial « œil de biche ». Graphique ou double trait, on a le choix, pourvu qu’on utilise du bleu. 

    Crayon Magic Smoky, Estée Lauder, 24,83 euros (uniquement sur www.esteelauder.be).jpg

     

    Et la bouche, si elle est rouge, sera sublimée par un teint nude, on l’a dit, mais aussi par des cils épais et une touche de bleu sur les paupières. Les sourcils, pour leur part, sont appuyés et ultra-dessinés. Le plus cette saison ? Le bleu irisé qui apporte de la lumière au regard. 

    Sur les ongles aussi, ce sera « bleu de toi » avec des couleurs allant de l’électrique au bleu nuit.

    Bref, pour réveiller le regard et son look, on opte pour cette teinte pop, star de la saison. 

    Crayon Skinny Stick for Eyes, couleur jean, Clinique, 20,60 euros .jpg

     

                                                          Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Rimmel, Yves Rocher, Sisley, Estée Lauder et Clinique). 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les ongles, Les parfums, Les tendances, Tout nouveau tout chaud
  • Rihanna craque pour la marque belge Thea

    Bagues dès 600 euros.jpg

    Rihanna, les Anges de Victoria’s Secret, Miranda Kerr, Cara Delevingne ou Kate Moss : les stars craquent toutes pour les bijoux de la marque belge Thea. Créée il y a 4 ans par Emilie Duchêne, la petite marque qui monte fourmille d’idées pour les prochains mois et nous promet déjà des couleurs et du peps pour cette saison.

    Vous avez sans doute déjà vu ces magnifiques bijoux sur des stars ou même sur une copine. Les bijoux Thea sont reconnaissables. Il s’agit en effet d’un concept personnalisable, d’un bijou unique, fabriqué sur mesure et 100 % belge. Or, diamant, tout est là pour nous faire rêver. 

    Rihanna a craqué pour la marque.png

    A l’origine ? La jolie Emilie, Duchêne, la fille de Luc Duchêne (qui a lancé les marques Chine, Luc.Duchene et Mer du Nord). Emilie a voulu créer sa collection de bijoux, Thea, en hommage à sa fille. Au début, la marque a démarré avec des bagues et des bracelets, en or rose, blanc ou jaune, que l’on personnalisait avec un prénom, une date ou un souvenir. Et déjà cette notion de pièce unique et sur-mesure. La gamme s’est élargie avec des pierres. On retrouve maintenant des diamants noirs, des colliers, des boucles d’oreilles, des bagues de phalanges, des boutons de manchettes pour hommes, des bracelets pour enfants et même des studs (clous d’oreilles) et des collections plus colorées comme la récente Rainbow qui mise sur la couleur et la fantaisie. La jeune femme a pu la lancer grâce au soutien du projet Kickstarter qui lui a permis de décrocher plus de 25.000 euros. Le tout, en gardant cet esprit de personnalisation et de pièce unique qu’on aime s’offrir pour se faire plaisir. 

    Stud coeur, à partir de 190 euros.jpg

    Candice, Alessandra et les autres

    Depuis son lancement, la marque n’a cessé de séduire les stars. Après Kate Moss et sa fille Lila, il y a eu les célèbres mannequins de la marque de lingerie américaine Victoria’s Secret. Vous voyez la marque qui fait défiler ses filles tels des oiseaux de paradis ? Toutes, plus sublimes les unes que les autres. Au total, 12 Anges (dont Candice Swanepoel, Alessandra Ambrosio ou Behati Prinsloo) arborent une sublime bague de la marque belge Théa. « J’ai été contactée par une des stylistes de Victoria’s Secret. Elle avait découvert mon univers via Pinterest (NDLR : un réseau communautaire) et elle cherchait une nouvelle marque de bijoux que les filles porteront dans le catalogue de la marque », explique Emilie Duchêne.  « C’était tellement énorme, j’étais tellement étonnée. J’ai répondu à la styliste pour lui demander comment nous pourrions collaborer », ajoute-t-elle. Une fois l’effet de surprise passé, elle s’est mise au travail. Pour 5 à 6 filles (les plus connues), elle a réalisé une bague avec leur prénom. Les autres ont eu droit à un bijou avec leurs initiales, sous la forme d’une double bague de phalange. 

    Les bijoux faits pour Kate Moss et sa fille Lila.jpg

    On le sait, la marque américaine aime mettre en avant ses mannequins. « Elles ont déjà porté des bijoux où il était écrit « Angel » ou « VS » pour le catalogue mais, ici, on va un pas plus loin dans la personnalisation », confie la Bruxelloise.

    « Le deal, c’était que les filles gardent le bijou après le shooting pour le catalogue », poursuit Emilie. « Elles ont joué le jeu et partagé des photos d’elles avec mes créations sur les réseaux sociaux en me mentionnant. Depuis lors, j’ai une foule de commandes provenant des Etats-Unis. Je touche là un autre marché, c’est génial », ajoute la créatrice qui avait, on l’a dit, séduit le mannequin Kate Moss avec ses bijoux. Cette dernière lui avait dit : « J’adore ce que vous faites, c’est canon et j’en veux pour mes copines ! ». On a également vu Rihanna, Cara Delevingne ou Jessica Alba porter des bijoux Thea. 

    Elle a de la suite dans les idées.jpg

    Retrouvez son univers sur : www.thea-jewelry.com

     

                                                                            Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Thea Jewelry).

    Pin it! Catégories : Fashion, Les tendances, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Liz Hurley lutte contre le cancer du sein

    William P. Lauder et Elizabeth Hurley Iont illuminé l'Empire State Building - crédit Estée Lauder copie.jpg

    Elizabeth Hurley est actrice, mannequin, créatrice de maillots de bain, agricultrice et maman. Depuis ses débuts en tant qu’ambassadrice d’Estée Lauder en 1995, l’égérie à la beauté intemporelle a fait sien l’objectif qui animait Evelyn H. Lauder, à savoir sensibiliser le public à l’importance de la santé du sein et lever des fonds dans le monde entier afin de financer la recherche et de trouver un remède au cancer du sein. Elle est ambassadrice mondiale de la campagne BCA, Breath Cancer Awareness Campaign, la campagne de sensibilisation du cancer du sein du groupe américain qui démarre en octobre.

    Liz, qu’est-ce qui vous a poussée à vous associer à la campagne BCA ?

    J’étais très proche de ma grand-mère, une femme merveilleuse, débordante d’énergie et qui aimait s’amuser. Lorsqu’elle a découvert une grosseur au niveau de son sein, elle a eu trop peur pour en parler. En fait, elle a attendu deux ans avant de dire à quelqu’un qu’elle avait un cancer du sein. Cette histoire m’a terriblement marquée, et lorsqu’Evelyn Lauder m’a demandé de l’aider en participant à la campagne BCA peu après mes débuts en tant que mannequin pour Estée Lauder, je me suis tout de suite sentie concernée par cette cause. Ma grand-mère venait de décéder des suites de sa maladie, et je voulais lui rendre hommage, aider à diffuser le message sur l’importance de la santé du sein et contribuer ainsi à sauver des vies. 

    Liz Hurley crédit Estée Lauder.jpg

    Quelles actions menez-vous en qualité d’ambassadrice mondiale pour la campagne BCA ?

    Chaque année, c’est avec plaisir que je me rends aux quatre coins du monde afin de diffuser le message de
la campagne BCA à propos de la santé du sein, de l’éducation et de l’importance de la recherche médicale pour trouver un remède à la maladie. Je rencontre de nombreuses personnes qui ont été touchées par le cancer du sein et je discute avec des chercheurs qui font d’énormes progrès sur la voie de l’éradication de cette maladie. Toutes ces personnes m’inspirent énormément, de même que tout ce qu’elles mettent en œuvre pour soutenir la cause et encourager leurs proches à faire de même. C’est ce que le slogan « Ensemble, nous sommes plus forts » signifie à mes yeux. C’est en unissant nos forces et en luttant ensemble pour atteindre un objectif commun que nous pourrons réellement obtenir des résultats, et je suis convaincue qu’Evelyn penserait la même chose. Cette année, j’encouragerai des femmes et des hommes du monde entier à démontrer en quoi chacune de nos actions peut avoir un impact sur la lutte contre la maladie. Nous persévérons aujourd’hui avec le même dévouement et le même engagement qu’Evelyne manifestait jadis.

    Au fil des ans, vous avez noué une relation d’amitié avec Evelyn Lauder. Quel est votre plus beau souvenir d’une action que vous et Evelyn avez menée de front en faveur de la lutte contre le cancer du sein ?

    Evelyn Lauder dirigeait le mouvement mondial de sensibilisation du cancer du sein de manière forte, inspirante et passionnée. Elle était un merveilleux mentor ! Je garde de très bons souvenirs de nos nombreux voyages à travers le globe. Je me rappelle avoir été particulièrement émue lorsqu’en 2010, nous avons établi le premier record mondial d’illumination
du plus grand nombre de monuments pour une cause en l’espace de 24 heures. Evelyn et moi avons allumé ensemble le dernier d’entre eux, l’Empire State Building, en y projetant un rose éclatant. C’était un moment fort pour nous deux, et je n’oublierai jamais notre émotion, nous qui savions que cet effort mondial était en train d’attirer l’attention sur l’importance de la santé du sein et allait être une source d’inspiration pour le monde entier. Chaque fois que je poursuis la tradition et que j’illumine un monument emblématique, je ne peux m’empêcher de penser à Evelyn. 

    Emulsion hydratante Clinique, 54,80 euros dont 14,55 euros au profit de l'action.jpg

    Que souhaiteriez-vous que les gens
du monde entier retirent de la campagne BCA de cette année ?

    Le cancer du sein ne connaît pas de frontières et ne fait pas de discrimination : il peut frapper tout le monde, quel que soit le pays. Nous avons déjà accompli de grandes choses, mais il reste encore beaucoup à faire pour que le cancer du sein ne soit plus qu’un lointain souvenir. J’ai l’espoir que, partout dans le monde, les gens se rendront compte de l’impact que chaque action, même insignifiante en apparence, peut avoir pour nous rapprocher d’un monde sans cancer du sein. Des démarches simples peuvent être très utiles, comme rappeler à ses amis de planifier leurs rendez-vous médicaux annuels ou faire un don en l’honneur d’un être cher pour soutenir la recherche par l’intermédiaire de la Breast Cancer Research Foundation® (BCRF). Collectivement, nos actions peuvent avoir un impact bien plus marqué. 

    On se fait plaisir en soutenant la recherche, avec ce blush Clinique (26,60 euros dont 3,65 euros pour la recherche).jpg

     

     

    « Adoptez un mode de vie sain »

     

    Cette cause vous tient vraiment à cœur. Comment encouragez-vous vos proches à agir à vos côtés ?

    J’ai la chance d’avoir des amis et des proches très dévoués, qui sont chaque année à mes côtés. Certains portent le ruban rose tout au long de l’année, la plupart me tiennent au courant lorsqu’ils prévoient leurs rendez-vous médicaux et j’insiste toujours sur l’importance de surveiller sa santé.

    Quelle action simple en rapport avec la lutte contre le cancer du sein aimeriez-vous que davantage de gens entreprennent dans le monde ?

    J’aimerais que les gens consultent régulièrement leur médecin et fassent vraiment preuve de proactivité lorsqu’ils ont l’impression que quelque chose d’anormal se passe dans leur corps. 

    William P. Lauder, Elizabeth Hurley et une partie du personnel crédit Estée Lauder.jpg

    Qui est votre plus grande source d’inspiration ?

    Mon fils, Damian. En tant que maman, je veux la meilleure vie possible pour lui, ce qui implique de grandir dans un monde où il n’aura pas à craindre que ses proches soient touchés par cette horrible maladie.

    Que faites-vous pour décompresser après une longue journée ?

    J’aime prendre un bon bain chaud le soir avant d’aller dormir, et flâner dans ma ferme avec mon fils.

    Vous avez un mode de vie très sain. Donnez-nous un bon conseil !

    La recherche montre qu’un mode de vie sain joue un rôle important dans la prévention du cancer du sein. J’aime la nourriture simple. Je possède ma propre ferme biologique et je ne mange que de la viande provenant de mon élevage. Je cultive la plupart de mes légumes et j’achète le reste sur les marchés à des agriculteurs locaux.

    Vous parcourez le monde. Quel est votre secret pour avoir toujours l’air au top en voyage ?

    Il est important de s’hydrater, que ce soit sur la route ou en avion. J’essaie toujours de commencer la journée par un grand verre
d’eau avant de faire quoi que ce soit d’autre. Lorsque je suis en déplacement, j’ai toujours une bouteille d’eau sur moi et j’en emporte une dans mon sac ou dans ma voiture. En plus de ça, j’utilise le sérum Advanced Night Repair d’Estée Lauder deux fois par jour depuis 20 ans, je ne peux pas m’en passer !

     

    Des produits de beauté vendus pour la bonne cause 

    Trois mini rouges à lèvres dans un sac bandoulière Estée Lauder, 33,11 euros dont 20% des ventes reversées pour la campagne BCA.jpg

     

    C’est en 1992 qu’a été lancée avec courage et audace la campagne de sensibilisation du cancer du sein (BCA) de The Estée Lauder Companies par Mme Evelyn H. Lauder. Cette année-là, elle avait co-créé le label « Ruban rose », symbole universel de la santé du sein. Dédiée à la lutte contre le cancer du sein par le biais de l’éducation et de la recherche médicale et actuellement active dans plus de 70 pays, la campagne BCA a permis de récolter plus de 51 millions d’euros en faveur de la recherche, de l’éducation et des soins médicaux dans le monde entier, dont près de 40 millions d’euros ont servi à financer 185 projets de recherche de la Breast Cancer Research Foundation® (BCRF) aux quatre coins du monde ces 21 dernières années.

    À l’heure actuelle, pour chaque euro récolté, la BCRF alloue 81 cents à des programmes de recherche et de sensibilisation. Elle a jusqu’à présent récolté plus de 497 millions d’euros, qui ont permis d’alimenter les découvertes en matière de biologie des tumeurs, de génétique, de prévention, de traitement, de survie et de métastases.

    L’action de Mme Lauder est aujourd’hui poursuivie par son fils, William P. Lauder, président des sociétés du groupe Estée Lauder.

    Quatre marques du groupe participent à l’action : Estée Lauder, Clinique, Aveda et Darphin. Elles vendent chacune des produits spécifiques au profit de la lutte contre le cancer du sein. Chez Clinique, par exemple, une émulsion hydratante et un blush vendu dans une jolie pochette rose. Une partie des bénéfices des ventes sont reversés à l’opération.

    La campagne de cette année démarre début octobre jusqu’au 4 février 2016, journée mondiale contre le cancer.

                                                                                              L.B. (Crédit-photos : Estée Lauder)

     

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Les soins, Les tendances, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Une collection capsule pour les 30 ans de Doutzen Kroes

    NicoAlsemgeest_DoutzenLunch _5.JPG

    La marque de vêtements WE Fashion a récemment présenté la collection capsule qu’elle lance pour célébrer le trentième anniversaire du top hollandais Doutzen Kroes.

    Elle en a de la chance, Doutzen ! Une collection rien que pour elle ! La marque WE Fashion vient en effet de présenter au top la collection  « WE & dance4life celebrate Doutzen’s 30th », une collection à la gloire du top et de l’association qu’elle soutient.

    Cette collection comprend onze articles dont une veste de biker en cuir, une minijupe, un jean skinny, une écharpe colorée ou encore un bracelet et deux t-shirts graphiques dont les bénéfices de la vente seront versées à dance4life, la bonne cause pour laquelle Doutzen se donne corps et âme. De plus, chaque article fait la promotion du « safe sex » avec une bourse contenant notamment un préservatif Wingman. 

    Echarpe, 34,99 euros.jpg

    Top model engagé

    Le top model international Doutzen Kroes est en effet depuis cinq ans déjà l’ambassadrice enthousiaste de dance4life, l’organisation qui s’engage dans le monde entier pour renforcer la confiance et instruire des jeunes gens, afin d’œuvrer pour un monde sans sida.

    Elle se charge de l’éducation sexuelle dans les écoles, en utilisant la musique et la danse pour inspirer et sensibiliser les jeunes. Cette initiative néerlandaise est active dans plus de 20 pays et répartie dans les 5 continents. Depuis 2009, Doutzen Kroes est la fière ambassadrice de dance4life. Elle a déjà voyagé en Tanzanie et en Thaïlande afin de visiter les programmes de l’association. 

    NicoAlsemgeest_DoutzenLunch _6.JPG

    La collection capsule dédiée à Doutzen est disponible depuis quelques jours dans tous les Women stores WE en Europe (Pays- Bas, Belgique, France, Allemagne et Suisse). La collection est également disponible en ligne sur www.wefashion.com.

                                                                                              L.B. (Crédit-photos : WE Fashion).

     

    Interview express de Doutzen Kroes

    Que pensez-vous de la collection ?

    Ils y ont très joliment intégré mon style, car j’aime également porter des jeans skinny et un blouson en cuir. C’est sympa, ce qu’ils ont fait.

    WE Fashion a créé spécialement pour mon anniversaire une collection dont la totalité des recettes ira à dance4life. Je trouve vraiment formidable qu’ils fassent cela pour dance4life. 

    T-shirt, 19,99 euros.jpg

    De quoi se compose la collection ?

    De 11 articles, dont des jeans, un blouson en cuir, une jupe, deux t-shirts et un sac en cuir.

    Que se passera-t-il avec les recettes de la collection ?

    Elles vont aux projets d’éducation mondiaux de dance4life. dance4life collabore avec les jeunes à l’avènement d’un monde sans SIDA. C’est absolument indispensable, car chaque jour, 6.000 personnes sont encore infectées par le VIH.

    Doutzen, qu’allez-vous faire d’autre pour dance4life dans les prochains mois ?

    À la fin de l’année, je partirai en Asie pour dance4life. L’idée m’emballe complètement, car cela fait un certain temps que je ne suis plus partie en voyage pour dance4life, notamment en raison de la naissance de ma fille Myllena. Un tel voyage est toujours une grande source d’inspiration pour moi, cela me permet à chaque fois de voir à quel point le travail de dance4life est encore toujours indispensable. 

    Veste biker en cuir, 129,99 euros.jpg

      

    Pin it! Catégories : Fashion, Les égéries, Tout nouveau tout chaud
  • Qui sera la prochaine Miss Belgique? 14 francophones en lice

    IMG_3806 - copie.jpgElle étaient 1.500 puis 220 et ne sont finalement plus que 30. Elles, ce sont les finalistes de Miss Belgique. Il y a 14 francophones et 16 néerlandophones.

    Chaque année, elles sont de plus en plus nombreuses à espérer décrocher la couronne de Miss Belgique. Pour l’élection 2016, quelque 1.500 filles se sont inscrites. Il a évidemment fallu élaguer et, fin août, elles n’étaient plus que 220 à participer aux élections provinciales. Pour la Wallonie, on dénombrait 30 candidates pour le Hainaut, 26 pour la province de Liège, 19 pour le Brabant wallon, 16 pour Namur et 11 pour le Luxembourg. Parmi elles, il a fallu choisir une Miss et ses dauphines, ce qui fut fait fin août. Depuis, le stress montait parmi les filles, étant donné qu’une place de dauphine ou de Miss n’est plus, depuis quelques années, l’assurance d’une place en finale. La présidente du comité, Darline Devos, a la possibilité de distribuer des Crowne Cards qui donnent accès à la toute dernière sélection, celle qui réunit les Miss des provinces et leurs dauphines ainsi que les Miss Public, c’est-à-dire les filles qui ont eu le plus de votes sms, et les filles qui ont eu le précieux sésame (Crowne Card).

    Cette sélection finale a eu lieu il y a quelques jours. Les filles sont repassées devant un jury qui en a retenu 30, 14 francophones et 16 néerlandophones. Ce sont donc ces finalistes qui ont été présentées cette semaine au Carré, une discothèque de Willebroek et qui participeront à l’élection, en janvier prochain. Pour l’occasion, elles ont rencontré la presse ainsi que les sponsors et ont défilé. Le public a également pu découvrir quelques vidéos présentant les finalistes et ces dernières se sont également présentées au micro. Une sorte de grande répétition générale avant l’élection de janvier.  La soirée a cependant connu un couac puisque Noémie Happart, Miss Belgique 2013, qui devait présenter la soirée a annulé sa participation quelques heures à peine avant le show.

     

                                                                   Laurence BRIQUET

     

     

     

     

     

    Voyage de rêve en novembre

     

    Parmi les cadeaux offerts aux finalistes, il y a  notamment le beau voyage que les finalistes effectuent fin d’année vers un destination soleil. Cette année, ce sera l’Egypte, grâce au partenariat avec Jetair. Les filles s’envoleront en novembre vers Sharm El Sheik et l’hôtel Baron Palace où elles passeront une semaine, en groupe. Ce ci dit, il ne sera que peu question de farniente même si l’endroit s’annonce paradisiaque et ensoleillé. Les filles devront en effet se prêter au jeu des interviews puisque des journalistes seront aussi de la partie. Elles tourneront des petits clips vidéo de présentation qui seront diffusés le soir de la finale, le 9 janvier prochain, sur la chaîne AB3, en direct de La Panne. Elles poseront également pour des sponsors et profiteront néanmoins de la plage et de la piscine de l’hôtel. Ce voyage est aussi l’occasion de faire plus ample connaissance et de découvrir la vraie personnalité des filles.

    Pin it! Catégories : Tout nouveau tout chaud
  • Arizona Muse, obsédée par une peau propre

    Arizona Muse crédit photo Estée Lauder.jpg

    Le top est le nouveau visage d’Estée Lauder et plus spécialement de la nouvelle fragrance “Modern Muse”. Une muse moderne incarnée par Arizona Muse : un hasard? Pas vraiment…

    Arizona, comment s’est passé le shooting pour la campagne publicitaire?

    On a tourné au Musée Guggenheim de New York.  C’était génial. J’ai grandi dans l’art car mon père était marchand d’art. C’était géant de passer la journée au Guggenheim, maintenant vous en avez la preuve en photo.

    Comment est la nouvelle fragrance?

    Je l’aime car elle a un côté “duel”. Elle est féminine et forte à la fois. Les boisés donnent une richesse mais il y a aussi de la légèreté avec les floraux. 

    Le flacon Modern Muse crédit photo Estée Lauder.jpg

    C’est quoi, pour vous, une muse moderne?

    Elle a confiance en elle, elle est stylée et inspire les autres.  Une muse moderne est heureuse.

    Quelles sont, selon vous, des muses icôniques?

    Je pense à Jeanne d’Arc. Elle était une femme qui a su garder sa féminité mais a été assez forte pour emmener les hommes dans la bataille. Je pense aussi aux autres top models avant moi, comme Carolyn Murphy. Elle a eu une si longue carrière avec Estée Lauder. C’est inspirant. Angelina Jolie, également. Elle est belle, talentueuse et elle protège bien ses enfants. C’est important pour moi.

    Des muses plus personnelles?

     Mes muses personnelles sont mes amies et ma maman. 

    Arizona Muse 1 crédit Estée Lauder.jpg

    Etes-vous la muse de quelqu’un?

    J’espère l’être un jour. Je pense que ça prend du temps mais j’aimerais inspirer les gens à être les meilleurs qu’ils puissent être.

    C’est votre première campagne avec Estée Lauder? Qu’est-ce que ça vous fait d’être ambassadrice de cette marque?

    C’est génial. Je suis très heureuse de faire partie de cette famille. Chacun est si gentil et je suis chanceuse d’être une partie d’une marque d’une telle envergure. Cela signifie vraiment beaucoup pour moi.

    Quels sont vos premiers souvenirs de la marque?

    Les coulisses des défilés. Il y avait toujours des produits comme des fonds de teint utilisés par les maquilleurs professionnels.

    Quel est le meilleur conseil beauté que vous ayez reçu et de qui?

    J’ai appris par Tom Pecheux (NDLR : un make-up artist de renommée mondiale) à appliquer le fond de teint avec les doigts, pour ne pas laisser de traces sur le visage ou le cou. 

    Arizona Muse 2 crédit Estée Lauder.jpg

    Votre routine beauté?

    Je suis obsédée par une peau propre. J’utilise toujours un nettoyant puis un toner. En journée, je porte la BB Crème Daywear.

    Que faites-vous pour rester en forme?

    J’adore le yoga. C’est bien plus que de l’exercice physique. Il aide aussi à votre équilibre dans votre vie émotionnelle.

    Comment prenez-vous soin de vos cheveux?

     

    J’ai les cheveux fins donc j’utilise des sprays volumateurs pour leur donner de la texture et du poids. Les produits Bumble & Bumble sont super car ils ne collent pas.

    Vous êtes connue pour vos sourcils. Quels conseils donneriez-vous à nos lectrices?

    Je ne les épile pas et je comble les trous avec un crayon. 

    Arizona Muse crédit Estée Lauder 5.jpg

    Quel est votre style vestimentaire?

    J’expérimente. Maintenant que je vieillis, j’aime la féminité qu’apporte le fait d’être une femme. J’aime m’habiller. Quand j’étais plus jeune, j’étais plus garcon manqué. J’aime le côté naturel mais quand je me maquille, je fais ça bien. Et comme je l’ai dit, j’aime bien une peau propre. C’est une obsession.

    Votre truc quand vous voyagez en avion?

    Boire beaucoup d’eau et avoir un anti-cernes sous la main. Cela aide à masquer les traces d’un long vol.

    Votre astuce beauté?

    De l’eyeliner brun à l’intérieur de l’oeil.

    Où vivez-vous?

    J’ai déménagé à Londres l’an passé et j’adore cette ville. J’aime le climat, l’air frais et les parcs. La famille de ma maman y vit aussi et c’est chouette d’être près d’eux. J’en suis très heureuse.

    Quel conseil donneriez-vous à une jeune fille qui veut se lancer comme top?

    D’être soi-même, d’avoir confiance et d’être sympa avec les autres.

    Qu’est-ce que vous aimez dans la maternité?

    Voir mon fils grandir et entendre ce qu’il pense. Le moment d’aller au lit, j’adore ça car c’est le moment où on parle.

     

                                                                                                                L.B. (Crédit-photos : Estée Lauder).

     

      

    Qui est Arizona Muse? 

    Une BB Crème multi-action.jpg

     

    Arizona Muse, 26 ans, est un top américain, né à Tucson, en… Arizona. Elle a débuté comme mannequin en 2008 et a fait des campagnes pour Louis Vuitton, Chloé ou encore Isabel Marant et Yves Saint Laurent. Son plus? Sa beauté lumineuse mais aussi ses sourcils épais qui sont un peu devenus sa marque de fabrique. Businesswoman et même actrice, la jeune femme est tombée enceinte de son fils à l’âge de 19 ans, à une époque où elle ne savait pas encore sérieusement ce qu’elle voulait faire de sa carrière. Ce que les marques apprécient chez elle? Sa beauté, bien sûr, mais aussi son enthousiasme et son énergie.

     

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les parfums, Tout nouveau tout chaud
  • Cet hiver, on sera "nude"

    Boots, UGG, 209,95 euros.jpg

    Beige, crème, chair ou rosé, le nude signe son grand retour, à la rentrée. Léger et doux, il sera notre chouchou cet hiver.

    On l’a connu dans le maquillage. Le nude, c’est l’incarnation du discret et du naturel. Une manière d’être belle sans en faire de trop et en laissant aux autres le colorblock et ses couleurs criardes. A nous le teint qui affiche « zéro défaut » mais qui a l’air criant de naturel, comme si on n’était pas maquillée. 

    Combi, Coralie Marabelle pour La Redoute, 149,99 euros - copie.jpg

    Et bien, en mode, c’est pareil. Le « nude », c’est le retour des couleurs légères et du pastel. Des couleurs remplies de douces tonalités qui vont avec toutes les carnations, ce qui n’est pas le cas de tous les coloris hélas ! Mais qui refuserait un joli chemisier rose pâle ou un pull cachemire crème ? Que l’on soit brune, rousse ou blonde, le nude vous ira bien au teint. Et ça tombe bien puisque c’est la tendance de la saison. 

    Sac, Tswin-Set, 130 euros.jpg

    Au bureau et pour sortir le soir

    Comment le porte-t-on ? Cet hiver, pas de demi-mesure, on veut du nude mais en total look. On ose les couleurs légères et les jeux de transparence. On porte le nude en manteau, sur les accessoires mais aussi sur les chaussures et les fringues de tous les jours (slims, pulls, chemises…). La bonne nouvelle, c’est que le nude est tellement partout qu’il nous habille pour le bureau mais aussi pour rêvasser au soleil lors de l’été indien (on dégaine nos solaires couleur nude) et pour sortir le soir. A nous le fourreau chair ou crème pour le mariage de notre meilleure amie. 

    Robe cocktail, Liu Jo, 535 euros.jpg

    Enfin, si vous estimez ne pas avoir la silhouette pour porter du nude (parce qu’on sait toutes que le noir amincit), sachez que des accessoires « nude » sont quand même à votre portée comme une jolie ceinture, un sac ou des boots. On vous l’a dit, il y en aura pour tout le monde…

     

                                                                   Laurence BRIQUET (Crédit-photos : UGG Australia, La Redoute, Twin-Set et Liu Jo).

    Pin it! Catégories : Fashion, Tout nouveau tout chaud