• Sandrine Corman prend la pose pour Melvin

    Pensive, la belle sort son poncho pour affronter l'hiver.jpg

    Pour fêter son 40e anniversaire, la marque 100% belge Melvin a choisi l’animatrice Sandrine Corman, 35 ans,  pour être l’égérie de sa collection automne-hiver 2015.

    Animatrice, maman, mannequin et jeune mariée, elle est sur tous les fronts et la marque a vu en elle l’ambassadrice idéale pour se donner un coup d’éclat. Dans cette campagne automne-hiver 2015, on la voit qui porte un poncho à franges, une chapka, un gilet en laine ou encore une petite veste en tweed. Ses cheveux blonds sont lâchés sur les épaules et la belle, tantôt pensive, tantôt souriante, amène effectivement toute sa fraîcheur à la marque. Sur les clichés qui ont probablement été pris il y a quelques semaines, aucune trace de la future grossesse que l’animatrice a annoncée en mai dernier.

    Pas de trace d'un éventuel baby bump chez l'animatrice.jpg

    Cette année, la marque 100% belge Melvin fête donc ses 40 ans et a voulu marquer le coup. Comme Sandrine, elle ne vieillit pas ! Une femme active, moderne, élégante et toujours débordée, voilà qui Melvin tente de satisfaire au travers de ses collections.

    Bête de mode

    Les clientes apprécient la qualité de tissus mais aussi son accessibilité de prix et bien entendu ses inconditionnels pantalons fluides et prints qui font la signature de la marque. Du côté des prix, comptez environ 90 euros pour un sac, 110 euros pour un pull, 120 euros pour une robe et 190 euros pour un manteau.

    Pour Sandrine, cette collaboration n’est pas une première. L’animatrice de RTL-TVi et de M6 prête également son visage, depuis plusieurs années,  à la marque de vêtements JBC pour laquelle elle avait notamment réalisé une collection de t-shirts à son effigie, en 2013. La même année, elle avait aussi rejoint le team beauté de Garnier et vantait les mérites de la coloration Nutrisse. 

    Sandrine sera bien au chaud cet hiver.jpg

                                                                                     L.B. (Crédit-photos : Melvin). 

    Pin it! Catégories : Fashion, Tout nouveau tout chaud
  • La Wallonie a ses 5 Miss !

    Samedi soir, le Wex de Marche-en-Famenne a vibré pour l’élection des Miss des cinq provinces wallonnes. Ces Miss espèrent toutes décrocher leur billet pour la finale de Miss Belgique 2016. Miss 5 provinces wallonnes.jpg

    Après une interminable soirée (plus de 4h30) rythmée par de la danse, des actes personnels et des défilés, il a fallu choisir parmi toutes les jeunes filles. Elles étaient 82 sur scène : 22 pour la province de Liège, 22 pour le Hainaut, 10 pour la province de Namur, la même chose pour le Luxembourg et 18 pour le Brabant wallon.

    Pour la province de Liège, c’est Coralie Franze, d’Ouffet, qui repart avec la couronne. Elle a pour première dauphine Alison Clément (de Jalhay) et Julie Catalano (d’Oupeye). Audrey Bertrand (Lierneux) repart avec le titre de Miss Public, c’est-à-dire la fille qui a obtenu le plus de votes par sms.

    Dans le Hainaut, la couronne est allée à Laura Dupont (Châtelet), suivie de Camille Vanhiesbecq (Perrones-lez-Binche), première dauphine, et de Alison Khramaz (Menin). Miss Public pour le Hainaut est Justine Francotte (Charleroi).

    A Namur, Emilie Mauléon (Erpent) devient Miss Namur 2016 devant Laura Alaime (Gedinne), première dauphine, et Leïla Obchette (Jemeppe-sur-Sambre). Cette dernière est également Miss Public.

    Dans la province de Luxembourg, le jury a couronné Margaux Leclère (Neuvillers). Elle est également Miss Public. Elle a pour première dauphine Géraldine Krebs (Arlon) et pour deuxième dauphine Amandine Onraet (Arlon également).

    La présidente du jury, Darline Devos, a aussi donné 8 Crown Cards, c’est-à-dire la possibilité à 8 filles d’être repêchées et de pouvoir participer à la pré-sélection nationale qui aura lieu début octobre. Il s’agit de Nathalie Champenois (Libramont), Apolline Davreux (Namur), Julie Konings (Soumagne), Eléonore Paquay (Verlaine), Manon Dawir (Awans), Floriane Cavillot (Verviers), Chloé Wilmet (Ham-sur-Heure) et Laura Van de Velde (Orp-Jauche).

    Ce n’est que début octobre que seront choisies les finalistes de Miss Belgique 2016. Quelques 60 filles de toutes la Belgique seront conviées à cette pré-sélection nationale dont les Miss des provinces, leurs dauphines et les Miss Public.

    La finale de Miss Belgique 2016 aura lieu le 9 janvier prochain.

     

                                                                   Laurence BRIQUET

    Pin it! Catégories : Tout nouveau tout chaud
  • La folle vie de Kate Moss

    Rimmel Wake Me Up Mascara Kate Moss BTS 6.jpg

    Alors que sa vie sentimentale semble sombrer, le top anglais Kate Moss est magnifique dans la nouvelle campagne Rimmel pour un nouveau mascara. L’occasion de nous pencher sur la vie et la carrière de la Brindille…

    Depuis 2001, le top britannique Kate Moss collabore avec une autre institution britannique, la marque de maquillage Rimmel. « Toujours pile dans la tendance dans le choix à la fois des couleurs et du détail choc, elle apporte à Rimmel, et à ses propres collections, ce quelque chose que seule Kate Moss est capable d’apporter », explique la marque anglaise pour justifier le choix de la belle Kate. Cette dernière avait d’ailleurs développé et créé pour Rimmel, en 2011, une gamme de rouges à lèvres « Kate Moss for Rimmel ».

    Aujourd’hui, le top prête son joli minois pour le dernier-né de la marque, le Wonder’Full Wake Me Up Mascara, enrichi en vitamines et… concombre. Pour cette nouvelle campagne, incarnant le style british cool, Kate adopte un look rock chic dans une publicité télévisée dynamique. Avant de découvrir les scènes d’un réveil qui sonne, d’un oreiller qui explose et les sonorités typiques de Big Ben, elle nous demande « Ready to Wake Up? » (prête à se lever ?). Le nouveau Wonder’full Wake Me Up Mascara With Vitamins & Cucumber est le premier mascara de Rimmel qui veut jouer un rôle d’eye-opener pour ouvrir le regard dès le matin. Un mascara que le top a la vie dissolue a sans doute déjà adopté… 

    Rimmel Wonder´full Wake Me Up Mascara, black, 13.99 euros.jpg

     

                                                                            Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Rimmel)

    Une carrière faite de (très) hauts et de (très) bas

    La  carrière de Kate Moss, 41 ans, débute quand elle a 14 ans. Elle a été repérée alors qu’elle montait dans un avion, à l’aéroport JFK de New York, en provenance des Bahamas, direction Londres. A 15 ans, la belle défile déjà pour John Galliano. Kate Moss n’oubliera probablement jamais que Galliano lui a mis, en quelque sorte, le pied à l’étrier. Du coup, quand en 2011, le célèbre couturier est mis à pied pour ses propos racistes tenus dans un café, la belle vole à son secours. Elle lui offre sa « réhab créative » en lui demandant de créer sa  (magnifique) robe pour son mariage avec Jamie Hince. Kate sait ce que le créateur a vécu, en étant hué par la presse et viré par ses patrons. Elle a connu pareille situation quand, en 2005, le journal britannique The Daily Mirror publie, à la une, une photo de Kate Moss en train de prendre de la cocaïne. Du coup, le top perd des contrats, est obligée (comme Galliano) de présenter des excuses et d’intégrer (comme lui aussi) une clinique pour subir une cure de désintoxication. Son come-back, elle le doit au Vogue France qui lui offrira, quelques mois plus tard, sa cover. 

    Rimmel Wake Me Up Mascara Kate Moss BTS 3.jpg

    Passons cet épisode douloureux pour revenir sur la carrière de la brindille. La personne qui l’avait repérée avait bien du mérite (ou du talent) d’avoir décelé chez elle son potentiel. Cela ne semblait pas évident : Kate est petite pour un top (1m70), elle des jambes relativement courte, même un peu arquée, une toute petite poitrine… Bref, ses détracteurs ne lui prédisaient pas une longue carrière. Grave erreur ! La belle, au look et au style inimitables, a un charme fou et elle est solaire sur les photos de magazines. Elle défile pour les plus grands (Chanel, Dior, Marc Jacobs…) et enchaîne les unes des plus grands magazines.

    Par contre, elle est beaucoup moins solaire quand elle sort de boîtes de nuit ou des soirées mondaines. On a souvent vu le top en piteux état, mélange d’alcool, de fatigue et peut-être d’autres choses. En 1998, la brindille avait déjà intégré une clinique de Londres pour soigner son addiction à l’alcool. Elle avait alors expliqué qu’elle buvait très souvent après les défilés, comme beaucoup d’autres gens du milieu. Sa vie dissolue serait peut-être d’ailleurs à la base de ses problèmes de cœur du moment (lire par ailleurs).

    Ceci dit, la belle reste au top. De nombreuses marques (Liu Jo, Fred, Rimmel…) lui font toujours confiance et elle continue sa vie de top parmi les mieux payés au monde. 

    Rimmel Wonder´full Wake Me Up Mascara, extreme black, 13.99euro.jpg

     

                                                                                     L.B.

     

    Kate, au bord du divorce ?

    Si on lui prête des liaisons avec de nombreuses célébrités (dont Daniel Craig et Leonardi Di Caprio, notamment), Kate a souvent défrayé la chronique avec ses histoires d’amour. En 1994, elle rencontre Johnny Depp qui la quittera 4 ans plus tard, la laissant dans une profonde dépression. Avec lui, elle formait un couple glamour qui faisait le bonheur des tabloïds. Vanity Fair les avaient même élus « couple de la décennie ».

    En septembre 2002, elle a une fille, Lila Grace (12 ans aujourd’hui) avec Jefferson Hack, le rédacteur en chef d’un magazine avec qui le top reste 3 ans. 

    Rimmel Wake Me Up Mascara Kate Moss BTS 5.jpg

    En 2005, elle rencontre le controversé Pete Doherty, connu pour ses nombreuses addictions. Le musicien, britannique comme elle, n’est visiblement pas très fidèle et la belle le quitte en 2007. Peu de temps après, elle rencontre Jamie Hince (46 ans), guitariste du groupe The Kills qu’elle épouse durant l’été 2011.  Mais, depuis quelques mois, il semble que le couple traverse une zone de turbulence. Des tabloïds anglais parlent même de divorce en vue et d’une bagarre autour… d’Archie, le bull terrier du couple. Le duo n’a plus été vu ensemble depuis mars dernier tandis que le guitariste aurait été aperçu passant du bon temps avec une autre que Kate, cet été, au festival de Glastonbury. Les conflits viendraient de la vie tumultueuse du top qui apprécierait plus que tout les sorties arrosées, ce qui ne plairait pas (ou plus) à son double. Affaire à suivre…

     

                                                                                     L.B.

     

    Pin it! Catégories : Le make-up, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Qui seront les Miss wallonnes?

    Floriane Cavillot, pour la province de Liège, avec Annelies Toros, Miss Belgique 2015.jpg

    Ce samedi, on connaîtra les Miss des cinq provinces wallonnes. Elles espèrent toutes être sélectionnées pour figurer parmi les finalistes de Miss Belgique 2016. Samedi 29 août, on connaîtra les Miss des cinq provinces wallonnes (Liège, Hainaut, Luxembourg, Namur et Brabant wallon). Elles seront désignées, ainsi que leurs deux dauphines, lors d’une soirée de gala qui sera organisée par la société PLG au Wex, de Marche-en-Famenne. Plusieurs centaines de personnes sont attendues pour cet événement qui sera rythmé par des défilés et des chorégraphies. Il sera animé par Olivier Duroy et les filles seront notamment habillées par la styliste Déborah Velasquez. Pour rappel, il y a actuellement quelque 220 candidates pour la Belgique qui espèrent décrocher la couronne de Miss Belgique 2016 dont une petite centaine pour la Wallonie. Notons que Miss Bruxelles sera, elle, élue en septembre.

    Parmi ces Wallonnes, 26 concourent pour Liège, 13 pour Namur, 12 pour Luxembourg, 31 pour le Hainaut et 19 pour le Brabant wallon. Les filles ayant récolté le plus de sms durant les 2 derniers mois seront également récompensées, le soir de l’élection. Qui sera en Egypte ? Ceci dit, leur élection ne signifie pas encore qu’elles figureront parmi les 20 à 24 finalistes de Miss Belgique. Au mois d’octobre, Darline Devos réunira un jury qui sera chargé de choisir ces 20 à 24 finalistes parmi les Miss des provinces, leurs dauphines, les Miss Public (celles qui ont le plus de sms) ainsi que les Crown Card (une invitation donnée par la présidente à une fille même si celle-ci n’a rien gagné au niveau provincial). On aura alors, fin octobre, la liste définitive des finalistes de Miss Belgique 2016. En novembre, ces finalistes s’envoleront pour l’Egypte où elles iront passer une semaine à l’hôtel Baron Resort de Sharm el Sheik. Là, elles tourneront les petits clips vidéo ensoleillés projetés le soir de la finale et en profiteront pour faire des photos pour l’annuaire de Miss Belgique. La grande finale de Miss Belgique 2016 aura lieu en janvier, à La Panne.

    Laurence BRIQUET (Photo : Floriane Cavillot, pour la province de Liège, avec Annelies Törös, Miss Belgique 2015). 

    Pin it! Catégories : Tout nouveau tout chaud
  • Montre-moi ta montre !

    L'acteur Simon Baker représente Logines Crédit photo Longines.jpgSportive et musclée, vintage ou classique, bling bling ou plus discrète, la montre est l’accessoire tendance de l’été au poignet de notre chéri. Laquelle choisir ?

    Le salon Baselworld qui se tient chaque année, à Bâle, en Suisse, nous avait donné les grandes lignes de la saison. Pas étonnant ! Il s’agit du grand rendez-vous mondial annuel des horlogers et bijoutiers. Montre collection Conquest, Longines, 4.450 euros.jpg

    C’est comme ça qu’on a appris que, cet été, oui, il y a la montre connectée qu’on voit partout. Elle accompagne tous les sportifs et note toutes les performances. Elle permet de lire ses mails, de voir sur son cadran qui nous appelle… Mais la montre sait aussi rester classique. Ce qui ne veut pas dire ringarde ! La bonne vieille montre homme a de l’allure, cette saison, et on ne s’en plaint pas.

    Il y a d’abord la sportive, une sorte de montre couteau suisse qui le suivra partout. Qu’il soit fan de plongée, d’aviation ou de course automobile, elle accompagnera votre aventurier dans toutes ses épreuves sportives, le tout avec élégance.

    De père en fils

    On verra aussi beaucoup de modèles avec le cadran ouvert, c’est-à-dire où le mécanisme se dévoile. C’est pas compliqué, on voit tout ! Montre, GC, 450 euros.jpg

    Il y en aura aussi pour ceux qui veulent que ça brille et que ça se voit. Oui, le bling bling a encore de beaux jours devant lui.

    Quant au vintage, il reste aussi de circonstance. C’est le bon vieux classique qu’on achète pour ne pas se tromper et qui se transmet de père en fils. Le cuir s’habille toujours de brun, de gris ou de bleu, à moins que vous ne préfériez un bracelet métallique.

     

    Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses !

     

                                                                 Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Longines, Esprit et Thomas Sabo). Montre, Thomas Sabo, 339 euros.jpg

    Pin it! Catégories : Fashion, Nos amis les hommes, Tout nouveau tout chaud
  • Beauté bio ou nature, quelle différence ?

    Crédit - Une.jpg

    Même dans le maquillage, le bio et le naturel ont la cote. Des soins aux légumes en passant par des crèmes aux fleurs, sans oublier les ingrédients d’origine naturelle et les packs éco-conçus : c’est certain, notre beauté s’est mise à l’heure du bio, du naturel et du développement durable. Mais comment s’y retrouver dans cette jungle de produits verts ? 

    Crème légère pour les mains, Bee Nature, 13 euros.jpg

     

    Produit bio ou naturel, c’est quoi la différence ? Un cosmétique bio est, comme c’est le cas pour l’alimentation, un produit qui utilise des ingrédients venant de l’agriculture biologique et dont les procédés de fabrication sont respectueux de l’environnement. Donc, ce n’est pas parce qu’une crème contient un ingrédient bio que tout le produit est bio. Quant au produit « naturel », il doit, lui, répondre à d’autres critères. La majorité des ingrédients doit être « d’origine naturelle » et même quelques pourcents venant de l’agriculture bio. 

    Déodorant certifié Bio Spray, Puressentiel, 10,90 euros.jpg

    Prenons l’exemple de la marque Une, lancée par l’entreprise Bourjois, qui propose une nouvelle gamme de maquillage pour une beauté respectueuse de la femme, de la planète et de la peau. Elle propose des produits essentiels, faciles à utiliser et légers sur la peau. Sans OGM, sans parabènes, sans parfums de synthèse ni colorants artificiels, la gamme Une contient au minimum 95 % d’ingrédients d’origine naturelle et transformés selon  des procédés Ecocert. 

    Poudre bronzante Sun Radiance, Une, 16,99 euros.jpg

    Des labels existent

    Pour vous y retrouver, sachez qu’il existe aussi des labels (Cosmétique Bio, notamment) mais il est clair que certaines marques essayent de se donner une image verte alors qu’elles en sont loin. Bref, lisez attentivement la notice si vous cherchez un produit bio ou naturel. 

    Yves Rocher.jpg

    Quant à leur efficacité, sachez que les marques qui vendent du bio ou du naturel font de plus en plus souvent appel à des études cliniques pour prouver leur efficacité. C’est donc encourageant ! Et puis, en tout cas, ces produits peuvent convenir à des personnes en recherche d’un mode de vie plus sain et plus respectueux de l’environnement et de la nature. 

    Huile en crème corps, Melvita,-16,90EUR - copie.jpg

     

                                                                 Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Une, Bee Nature, Puressentiel, Une, Yves Rocher et Melvita). 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les cheveux, Les ongles, Les soins, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • Un parfum pour Miu Miu à la rentrée

    Stacy Martin.jpg

    Créée par Miuccia Prada en 1993, la marque Miu Miu lancera, en septembre prochain, son premier jus dont l’égérie sera l’actrice franco-britannique Stacy Martin, vue notamment dans le film « Nymphomaniac » de Lars von Trier (2014). 

    La rigueur artistique et l’esprit iconoclaste de Stacy Martin concordent parfaitement avec la représentation de la femme Miu Miu : à la fois raffinée et rebelle, mais par-dessus tout audacieuse. Telle est l’image que le photographe Steven Meisel a capturée lors de la campagne Miu Miu automne/hiver 2014 dont Stacy Martin tient le rôle principal. 

    C’est Coty, société internationale de produits de beauté de premier plan, qui se chargera de la commercialisation de ce nouveau parfum. L’offre des produits Coty comprend déjà des marques mondiales comme adidas, Calvin Klein, Chloé, Davidoff, Marc Jacobs, OPI, philosophy, Playboy, Rimmel et Sally Hansen.

     

                                                                                            L.B. (Crédit-photo : Miu Miu). 

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les parfums, Tout nouveau tout chaud
  • Mmmmh, ça sent bon l'été...

    Angel Eau sucrée, Thierry Mugler, 66 euros pour 50 ml.jpgL’été approche et avec lui son lot de nouveautés parfumées qui sentent bon les vacances. Agrumes, rose, bergamote, jasmin… Ces fragrances nous transportent au paradis !

    Pour nous plaire, les grandes marques de cosmétiques et de parfums doivent rivaliser d’imagination et de créativité. C’est la raison pour laquelle on voit, chaque année, cette déferlante de nouveaux jus dans les rayons. Mais peut-être pas si nouveau que ça… Ce qu’on voit arriver sur le marché pour attirer le consommateur, ce sont les flankers qui sont le petit frère ou la petite sœur d’un parfum existant dont ils empruntent le nom voire beaucoup plus.  « On garde généralement le flacon et le nom et on ajoute un nouvel ingrédient », ajoute Christine Thyange, Head of Training & Development Ici Paris XL Benelux.

    Noa l'Eau, Tropical Collection, Cacharel, 40 euros pour 50 ml.jpgCela passe aussi par le lancement de produits avec des flacons ou des emballages fun et vitaminés. Une manière d’amener le bonheur et d’insuffler une bonne dose d’optimisme dans les rayons.  Les marques de parfums ne vendent-elles pas du rêve, du glamour et de l’émotion, voire du mystère et de la séduction. L’idée étant de montrer au consommateur qu’il a raison de faire un pied de nez à la morosité. Pour cela, elles savent se montrer créatives et convaincantes pour nous redonner l’envie de fréquenter les parfumeries et d’acheter des parfums. L Loewe Cool, 52 euros pour 50 ml .jpg

     

                                                                          Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Thierry Mügler, Cacharel et Loewe).  

    Pin it! Catégories : Les parfums, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • Coloré, le bijou de l'été !

    La belle Georgia May Jagger, égérie de Thomas sabo.jpgPavé de pierres, brillant, animalier ou géométrique, le bijou de cet été nous en fait voir de toutes les couleurs…

    On l’aime parce qu’il accessoirise toutes nos tenues. Une fois qu’on est maquillée, bien habillée et bien chaussée, on se tourne vers lui pour finaliser notre look. Parce qu’un beau bijou, c’est la pièce qu’il nous faut pour accessoiriser à merveille nos fringues. Lequel choisir parmi toutes les marques et tous les styles ? Cet été, on aime d’abord tout ce qui rappelle le sorbet. On veut de la douceur et des couleurs qui fondent dans la bouche comme une bonne crème glacée.

    La couleur est donc de mise avec des pierres colorées et des diamants mais aussi des bijoux multi-couleurs. C’est d’autant plus facile pour les assortir à nos vêtements. Les pierres précieuses (émeraude, rubis ou diamants) seront de sortie tout comme les semi-précieuses (comme la topaze) mais elles optent, cette saison, pour la version subtile.

    On lézarde

    Les formes se la jouent géométriques pour miser sur les effets visuels. La faune et la flore ont toujours la cote : à nous la broche lézard ou les boucles d’oreilles fleurs qui se parent de pierres de couleurs. Boucles d'oreilles, Tikli, 210 euros.jpg

    Enfin, sachez que les perles sont aussi de la partie. Non, elles ne sont pas réservées aux colliers « trois rangs » de nos mamies. En tout cas, sachez également que les bijoux massifs ne sont plus dans la tendance, cette saison. On leur préfère du plus discret et plus fin.

    Mais, au final, il faut que ça brille !

     

                                                                 Laurence BRIQUET (Crédit-photos : Thomas Sabo, Tikli et Rita & Zia) Bague, Rita&Zia-325€.jpg

    Pin it! Catégories : Au soleil, Fashion, Tout nouveau tout chaud
  • L'été des finalistes de Miss Namur

    Rhada Vandamme 2.jpg

    Entre répétitions pour le gala du 29 août prochain et activités organisées par le comité, les finalistes de Miss Namur profitent de leur été pour voyager, se reposer ou passer du temps entre amis…

    Pour Sarah Castro, 21 ans, de Noiseux, les vacances se résumeront à un week-end à la mer, à Ostende, avec son compagnon et des amis. « Je suis technicienne de surface et j’ai travaillé en juillet, à domicile », nous explique-t-elle. La jeune fille doit également régulièrement participer à des activités organisées par le comité provincial ou national comme des visites de villes belges (Bruges, Spa…). « J’essaye de participer à beaucoup de choses mais quand les activités tombent en semaine, c’est plus compliqué pour moi, étant donné que je travaille », ajoute celle qui veut montrer que ce n’est pourtant pas incompatible de travailler et de vouloir être Miss. « Je fais aussi du débardage de sapin, dans les bois », précise Sarah. 

    Sarah Castro et son compagnon.jpg

    Cindy Colaci, 17 ans, étudiante en vente, de Namur, est, elle, partie presque tout le mois de juillet retrouver sa maman dans un camp résidentiel où vit sa maman. « J’irai peut-être un peu à la mer, c’est tout ». 

    Cindy Colaci.jpg

    Quant à Leïla Obchette, 18 ans, de Jemeppe-sur-Sambre, elle est restée au pays pour pouvoir participer aux nombreuses activités organisées pour les finalistes. «Il y a pas mal de choses qui sont organisées et qui sont rapprochées dans le temps », explique-t-elle. « Je participe aux activités, j’alimente ma page Facebook, je cherche des endroits pour mettre les affiches… Cela prend du temps », ajoute celle qui ne sent pas encore trop le stress monter, à moins de 3 semaines de la finale (NDLR : c'est le 29 août prochain). « Peut-être que 3 ou 4 jours avant la soirée, je serai stressée mais là, pour le moment, ça va ! ».  

    Leila Obchette 1.jpg

    Dur dur de trouver des sponsors

    Radha Vandamme (photo en tête d'article), 18 ans, de Namur, est partie fin juin, pour tout le mois de juillet, travailler comme animatrice dans un club, près de Nîmes. « Je prépare également mon déménagement dans un appartement donc je n’ai pas pu participer à toutes les activités des finalistes mais je vais m’y remettre. J’ai hâte d’être au gala », explique celle qui a pourtant failli abandonner l’aventure. « Je n’ai pas de sponsors pour mes affiches et mes flyers. C’est dur d’en trouver. Je ne vous cache pas que j’ai failli abandonner à cause de ça. Finalement, je vais les payer de ma poche », ajoute Radha. 

    Rhada Vandamme 1.jpg

    Enfin, sans être exhaustif, Apolline Davreux (la blonde sur la photo ci-dessous), 19 ans, de Namur, donne, elle, des cours de danse pendant son été. « Je travaille comme prof de danse mais aussi comme étudiante chez Delhaize ». Elle est partie en Espagne, en juillet, avec des amies. Pour l’heure, elle se prépare pour le gala. « Plus l’échéance approche, plus le stress monte. J’ai envie d’aller loin dans l’aventure. Ce soir-là, je pense que le stress sera énorme », conclut-elle. 

    Apolline Davreux (la blonde), avec une amie.jpg

     

                                                                 Laurence BRIQUET

    Pin it! Catégories : Tout nouveau tout chaud