• Produits futés à prix serrés

    Parce qu’on n’a pas toutes le budget pour s’offrir des marques de luxe en cosmétiques et soins, on investit dans les produits futés à prix serrés.

    Une 3.jpg

    Qui n’a jamais eu envie de s’offrir, ne fût-ce qu’une fois, un beau soin d’une grande marque parce que le packaging était glamour et attirant ou parce qu’on a vu la publicité dans un abribus ou à la télé ? Malheureusement, toutes les femmes n’ont pas le budget pour s’offrir du Dior ou du Lancôme. Heureusement, des marques vendues en grandes surfaces, magasins de marque (Yves Rocher, par exemple), pharmacies ou para-pharmacies, proposent des soins malins, des pigments très glam et des textures étonnantes pour des prix très abordables. 

    OPI.jpg

     

     

    Est-ce qu’acheter un produit moins cher veut dire qu’il est moins bon ? Heureusement, non, car de nombreux tests sont effectués, par les grandes marques, avant la commercialisation. Prenez l’exemple de L’Oréal Paris qui vend ses produits en grandes surfaces et qui, dans le même temps, maquille les stars, avec ses propres produits, au Festival de Cannes. Oui, Eva Longoria porte des ombres à paupières de L’Oréal Paris tandis que Blake Lively utilise un mascara de la même marque. Pourquoi pas nous ? 

    La collection exclusive Pure Reds.jpg

    Pourquoi ces marques affichent-elles des prix serrés ? Ce prix est lié aux volumes de production importants qui permettent d’amortir les coûts de développement.

    Une 1.jpg

    Du côté des parfums, pas toujours besoin non plus de s’offrir une grande marque : des marques de grande distribution font aussi appel à des « nez » pour concevoir leurs jus et cela, à base d’ingrédients de qualité. Conclusion ? Même si on a un budget serré, ce n’est plus une raison pour faire l’impasse sur la beauté. 

    Puressentiel.jpeg

     

    Yves Rocher.jpg

     

                                                                                                    L.B. (Crédit-photos : Une, OPI, L'Oréal Paris, Puressentiel, Yves Rocher).

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les ongles, Les soins, Les tendances, Testé pour vous, Tout nouveau tout chaud
  • Lupita Nyong'o : "Julia Roberts m'a montré sa famille sur son téléphone"

    PIC 3 _ Alexi Lubomirski for Lancìme ∏ 2014.jpg

    L’actrice oscarisée est la nouvelle égérie de Lancôme. Celle que l’on  retrouvera également, l’an prochain, à l’affiche de Star Wars, épisode VII, nous livre ses secrets de beauté.

    Lupita Nyong’o, 31 ans, est une actrice d’origine mexicano-kenyane. Peu connue du grand public, elle a littéralement explosé cette année dans “12 years a slave” pour lequel elle a d’ailleurs décroché l’Oscar du second rôle féminin pour son rôle de Patsey. L’an prochain, elle sera à l’affiche de Star Wars VII. En attendant, celle qui a aussi élue “plus belle femme du monde” par le magazine People, nous livre ses secrets d’égérie de la gamme de rouges à lèvres L’Absolu Rouge, de Lancôme.

    Lupita, comment êtes-vous entrée en contact avec Lancôme?

    Mon premier contact avec la marque s’est fait via un produit que mon maquilleur professionnel, Nick Barose, a utilisé pour me maquiller pour le Festival du Film de Toronto, le blush Subtil. Je trouvais qu’il illuminait mes joues sans en faire de trop. Puis, j’ai eu des contacts avec des responsables de Lancôme pendant la promo de “12 years a slave”. J’ai appris à connaître la marque et eux, à savoir ce qui est important pour moi dans la beauté. Voilà comment notre collaboration a démarré.

    Cela vous fait quoi de rejoinder la famille des ambassadrices Lancôme qui réunit déjà d’autres actrices comme Julia Roberts, Penelope Cruz ou encore Kate Winslet?

    Je les respecte et les admire toutes. Je sais que je suis en bonne compagnie. J’ai rencontré Julia Roberts à de nombreuses reprises. Elle est juste aussi chaleureuse et avec autant de prestance que comme elle apparaît pour la campagne “La vie est belle”. La première fois qu’on s’est rencontré, elle m’a montré des photos de sa famille sur son téléphone. 

    PIC15 _ Alexi Lubomirski for Lancìme ∏ 2014.jpg

    Qu’est-ce que cela vous fait d’être la première actrice noire à rejoindre la marque?

    Je suis très honorée d’être une pionnière et de faire partie d’une entreprise qui change les tendances.

    Quels sont produits préférés chez Lancôme?

    J’utilise le soin Génifique que j’utilise pour hydrater ma peau. Il peut se mettre avant, pendant ou après le maquillage. Je prends aussi le blush Subtil qui se marie bien avec mon teint. Ma peau n’est jamais très éclatante, j’ai donc besoin de l’illuminer sans avoir l’air artificiel. J’aime aussi le gloss “Baume in Love”. 

    PIC14 _ Alexi Lubomirski for Lancìme ∏ 2014.jpg

    Parlez-nous de vos routines beauté?

    Très peu de travail! Les jours où je ne travaille pas, je porte du gloss ou du baume pour les lèvres car c’est facile à mettre. Je fais mes sourcils et, en fonction du temps que j’ai devant moi, je mets du liner et du mascara.

    Quel conseil beauté votre maman vous a-t-elle donné?

    Elle m’a notamment dit que la manière dont je traite mon corps de l’intérieur se voit à l’extérieur. 

    PIC19 _ Alexi Lubomirski for Lancìme ∏ 2014.jpg

    Comment prenez-vous soin de votre peau?

    Je lave mon visage religieusement, matin et soir. Si ma peau semble grasse, j’utilise un nettoyant dégraissant. Si elle est sèche, je mets une formule plus crèmeuse. Après ça, j’hydrate. J’aime aussi les huiles naturelles et l’effet qu’elles font sur ma peau.

    Quel est votre conseil beauté numéro un pour les femmes qui ont la peau noire?

    De protéger leur peau du soleil. J’avais toujours cru que le soleil ne pouvait pas m’affecter jusqu’à ce que je sois brûlée. Pour une femme noire, c’est plus difficile de détecter un problème. C’est la raison pour laquelle il faut bien protéger sa peau. Nous ne sommes en effet pas à même de voir ces signes assez tôt. 

    Lancome_Absolu_Rouge_texture - copie.jpg

                                                                                                       L.B. (Crédit-photos : Alexi Lubomirski for Lancôme pour les photos de Lupita Nyong'o et Lancôme pour les photos des produits). 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Les égéries, Tout nouveau tout chaud
  • Des Miss au grand coeur

    Poverello 1 - copie.jpg

    Il y a quelques jours, Cilou Annys, Miss Belgique 2010, et Coralie Porrovechio, Miss Global Teen Belgium 2015, ancienne finaliste de Miss Belgique, qui est francophone et originaire de Dilbeek, ont visité l’association Poverello à Bruges où elles ont offert 35 kilos de chocolat, spéculos, massepain, biscuits et mandarines à l’occasion de la Saint-Nicolas. C'est Soeur Cecile Halewyn, la responsable de Poverello Brugge, qui a accueilli les deux Miss et le responsable de Missitems. Cette action est une idée de Missitems, le site web lancé en août 2007 par le Brugeois Filip Vanden Berghe. La nourriture offerte a été achetée par Cilou Annys, Coralie Porrovechio, Filip Vanden Berghe et Jean-Marie Vandecasteele (directeur national de Miss Global Teen Belgium). « En tant que Miss Global Teen Belgium, je prévois quelques actions de bonne cause avant mon départ en Argentine pour le concours international, en février. Ma visite à Poverello en est un bel exemple. Je trouve qu’il est important que les jeunes fassent aussi un effort pour les gens qui ont des difficultés dans notre société actuelle », explique Coralie. Filip Vanden Berghe raconte le démarrage de cette opération de solidarité. « C’est la quatrième fois que Missitems visite Poverello en belle compagnie. En juillet 2012, nous y avons remis le logo gigantesque de Missitems en chocolat à l’occasion de notre 5e anniversaire. En juillet 2013, Poverello a reçu des bonbons et des boissons rafraîchissantes. En avril 2014, nous y avons déposé plusieurs kilos d’oeufs de Pâques en chocolat. Il est magnifique que Cilou et Coralie aient directement réagi de façon enthousiaste quand je les ai contactées concernant notre visite de la Saint-Nicolas à Poverello Brugge. Avec cette initiative, Missitems veut montrer qu’une bonne Miss a incontestablement un grand côté humain et elle fait plus que se bouger uniquement dans le monde du glamour ». (Crédit-photos : Missitems). 

    Poverello6 - copie.jpg

    Pin it! Catégories : Tout nouveau tout chaud
  • Projet digital dernier cri pour Salvatore Ferragamo

    19914 FER 13G FRC R1G12T30_DT01S13 copy - copie.jpg

    Salvatore Ferragamo lance un nouveau projet digital, A Men's Story, qui rend hommage à la collection printemps-été 2015 pour hommes. Sept hommes influents figurent devant l'objectif du photographe et réalisateur Francesco Carrozzini et sous la direction du Directeur Créatif Massimiliano Giornetti. Ils sont caractérisés par leur approche différente et leur besoin de créer leurs propres règles. Chacun raconte son histoire tout en portant un total look Salvatore Ferragamo printemps-été 2015. Il s’agit de Douglas Booth, un acteur de 22 ans, A$AP Rocky, un chanteur de hip hop américain, Henrik Lundqvist, un jouer de hockey suédois (New York Rangers), Ryan McGinley, le plus jeune photographe à avoir exposé dans le musée Whitney, Alexander Gilkes, un entrepreneur britannique (co-fondateur du site web de ventes aux enchères Paddle8), Louis Marie de Castelbajac, un artiste et entrepreneur français et Tyronne Wood, un directeur de galerie et consultant d'art britannique. A découvrir sur le site web: http://manstory.ferragamo.com. (Crédit-photo : Salvatore Ferragamo). 

    19914 FER 27F FRC R1G21T30_DT01S00 - copie.jpg

    Pin it! Catégories : Nos amis les hommes, Tout nouveau tout chaud
  • Envie d'une chouette idée cadeau pour Noël?

    William Walcott - Derek Rose - Ligné bleu sur bleu - 262e - copie.jpg

    Saviez-vous  que le marché belge du peignoir et de la robe de chambre dépasse les 710.000 pièces par an (source : GFK) ? Chez nous, le site William Walcott, premier site spécialisé dans la vente de manteaux d’intérieur et de bains pour homme et femme, propose, des pièces vivantes et colorées pour elle et lui mais aussi pour enfants. Robes de chambre, kimonos, sorties de bain ainsi que vestes d’intérieur élégantes et dans des matières nobles. On dit bye bye à son vieux training déformé et on opte pour une pièce en cachemire ou encore en coton molletonné. A découvrir sur : www.williamwalcott.com. (Crédit-photo : William Walcott). 

     

    Pin it! Catégories : Fashion
  • Le top 5 de Sudpresse pour Miss Belgique 2015

    Titsia leylah annelies lauranne et ginger - copie.jpg

    Elles étaient trente mais il n’y en a qu’une qui décrochera la couronne de Miss Belgique, le 10 janvier prochain. Qui succédera à Laurence Langen, Miss Belgique 2014 ? Nous avons établi un top 5 (tout à fait subjectif) des filles qui nous semblent pouvoir prétendre à la couronne. (Crédit-photo : Kevin Swijsen, de gauche à droite, Titsia, Leylah, Annelies, Lauranne et Ginger)

    1)    Annelies Toros, 19 ans, d’Anvers

    Annelies Toros, étudiante en communication, est Miss Anvers. En Egypte où les 30 finalistes préparent le show du 10 janvier prochain, son prénom revient systématiquement dans la bouche des autres candidates comme étant une des grandes favorites de cette cuvée 2015. « Une Miss Belgique doit être élégante, sympa et classe. J’espère avoir ces qualités ! », nous explique-t-elle.

    Son plus : son physique de poupée.

    Son moins : sa timidité.

     

    2)     Titsia Brabants, 21 ans d’Anvers

    Titsia, c’est la bomba latina du voyage. Un corps magnifique, de longs cheveux bruns et un tempérament de feu, la belle Titsia a vécu une partie de son enfance au Mexique où elle a côtoyé… Antonio Banderas et Mélanie Griffith. « Mon beau-père était garde du corps d’Antonio Banderas. J’ai grandi avec ses enfants », ajoute la belle qui n’en dira pas plus : elle et sa famille sont tenus par un contrat de confidentialité qu’ils ont signé.

    Son plus : Son corps de bombe latine.

    Son moins : son passé aux côtés du bel Antonio dont elle aime parler et qui peut susciter des jalousies auprès des autres filles.

     

    3)    Ginger Van Eetvelde, 25 ans, de Laeken

    B    Blonde, sculpturale et avec un faux air américain, Ginger Van Eetvelde, 25 ans, fait déjà figure de favorite auprès des 30 finalistes de Miss Belgique présentes en Egypte. « Je le sais, j’ai entendu que des filles me donnaient. Cela ne me met pas de pression, je suis plutôt cool. Certaines disent que je suis diva ? Sûrement pas. Je reste super simple. Regardez, au bord de la piscine, je suis une des seules à sortir sans maquillage ".  

            Son plus : son sourire permanent, sa bonne humeur et son peps.

     

            Son moins : un caractère peut-être un peu trop affirmé pour devenir Miss.

     

    4)       Leylah Alliet, 23 ans, Roulers

    Diplômée en marketing et immobilier, Leylah Alliet, 23 ans, de Flandre occidentale, n’a pas peur d’évoquer son ambition. « Je suis très ambitieuse. Je veux saisir toutes les opportunités dans la vie. J’ai vu mes parents qui le faisaient et je veux faire comme eux », explique la jolie brune, argumentant que son papa cumule deux jobs.

     

    Son plus : elle se débrouille bien en français.

     

    Son moins : déjà beaucoup de jolies brunes en compétition.

     

    5)       Lauranne Demesmaeker, 24 ans, de Mont-Saint-Guibert

       Etudiante en 2e année de bac droit, Lauranne Demesmaeker a longtemps privilégié le sport au monde la beauté. Elle a même fait partie de l’équipe belge d’équitation quand elle était adolescente mais a dû abandonner ses rêves suite à une chute. Le concours de Miss Belgique ? « J’ai toujours bien aimé. Il ouvre des portes. Le droit, j’aime bien, mais cela me plairait aussi de travailler à la télé »,  confie-t-elle.

      Son plus : elle cartonne au niveau des sms et cela lui donne de solides chances de terminer dans les 10 premières, le soir de la finale.

        Son moins : sa timidité.

     

     

                                                                                                                            L.B.

     

     

     

    Pin it! Catégories : Au soleil, Tout nouveau tout chaud
  • Qui sera la Beach Babe?

    Francophones.jpg

    La semaine des 30 finalistes de Miss Belgique 2015 à Sahl Hasheesh, en Egypte, touche tout doucement à sa fin. Ce vendredi, les filles ont eu droit à une journée sur une île où elles ont profité du soleil et d’une mer translucide. Le soir, défilé et actes personnels à réaliser devant les clients de l’hôtel Baron Resort, où elles séjournent, invitées par Jetair. Au cours de la soirée, Miss Wallonie, Miss Flandre et Miss Bruxelles ont été élues. Au programme de samedi : un quiz sur la Belgique ainsi que l’élection de la « Beach Babe », la fille qui défile le mieux sur la plage. (Crédit-photo : Kevin Swijsen). 

    Pin it! Catégories : Au soleil, Tout nouveau tout chaud
  • Quand les Miss ne peuvent plus parler avec la presse

    Crédit Kevin Swijsen.jpg

    Depuis dimanche, les 30 finalistes de Miss Belgique sont à Sahl Hasheesh, en Egypte, pour préparer la finale du 10 janvier prochain. Si les filles font beaucoup de séances-photos et de vidéos, elles sont aussi là pour rencontrer la presse francophone et néerlandophone qui fait partie du voyage. Ces rencontres permettent de mieux connaître la future Miss mais aussi de prendre la température au niveau de l’ambiance entre les filles. Et d’ambiance, il en fut question ces derniers jours puisqu’une finaliste s’est épanchée dans la presse à propos du concours qu’elle estime tronqué. « Certaines filles paieraient des dessous de table pour être dans le top des sms », avait-elle expliqué. Depuis, la finaliste a fait son mea culpa mais le mal est fait : de nombreuses candidates la boycottent, d’autres ne veulent même plus être prises en photo avec elle. Darline Devos, la présidente du comité, a réagi aux accusations. « Non, je ne connais pas encore le nom de la gagnante. Le comité est une entreprise mais nous n’obligeons personne à acheter les flyers », a-t-elle commenté. Cela n’a visiblement pas suffi pour éteindre l’incendie.

    Surprise en train de manger avec la presse, la jeune fille a été fermement invitée à quitter la table « dans la minute ». Un peu plus tard, ce sont plusieurs autres candidates à qui le comité a fait savoir qu’elles devaient changer de table, alors qu’elles s’apprêtaient à manger avec des journalistes. « On ne peut plus manger avec vous », a discrètement confié une fille. Interrogée, la présidente du comité s’est expliquée. « Je ne veux pas qu’une fille seule mange avec la presse car les autres candidates risquent de penser qu’elle est favorisée et ça, je ne le veux pas». Ne serait-il pas temps pour le comité de mieux gérer sa communication ?

    (Crédit-photo : Kevin Swijsen, photo d'illustration). 

    Pin it! Catégories : Au soleil, Tout nouveau tout chaud
  • Du rififi chez les Miss

     

    group 3122014© Kevin Swijsen (2) - copie.jpg

    « Non, je ne veux pas poser à côté d’elle en maillot », c’est ce qu’a dit une candidate au photographe quand ce dernier lui a demandé de prendre la pose avec une concurrente de la même région. Le décor est planté et l’ambiance n’est pas toujours au beau fixe entre les filles. Pour rappel, les 30 finalistes de Miss Belgique 2015 sont actuellement à Sahl Hasheesh, en Egypte, pour préparer la finale du 10 janvier prochain. Les causes des tensions sont multiples. Certaines candidates pensent que la présidente du comité Miss Belgique a déjà fait son choix pour la prochaine Miss, ce que Darline Devos dément catégoriquement. D’autres ont l’impression d’être les vaches à lait du comité, juste bonnes à ramener de l’argent, notamment via les votes sms. « Le comité est une entreprise », rappelle Darline Devos, la présidente. A côté de cela, les finalistes évoquent entre elles de possibles gagnantes car « elles ont le physique de l’emploi ». De quoi mettre encore plus de pression sur les épaules des favorites. Et créer des petites tensions supplémentaires… (Crédit-photo : Kevin Swijsen, photo d'illustration). 

    Pin it! Catégories : Au soleil, Tout nouveau tout chaud
  • Premiers petits bobos pour les Miss en Egypte

    RelaxQuadShopping 1122014© Kevin Swijsen (5).JPG

    Les finalistes Miss Belgique sont actuellement à Hurghada, en Egypte, pour préparer la finale de Miss Belgique, programmée le 10 janvier prochain. Si le séjour se déroule bien, deux finalistes ont déjà fait un passage chez un médecin local : une pour une infection au pied (une plaie qui s’infecte) et une autre pour une blessure à la cheville lors d’un shooting. Un membre du groupe a aussi contracté une otite. Pas facile la vie au soleil !

    A part ça, les filles passent une semaine très agréable, faite de séances-photos, d’activités ludiques (quad) ou encore de sport (tennis). Plusieurs Miss fréquentent assidument la salle de sport de l’hôtel tandis que d’autres préfèrent se faire brunir au soleil. A chacune sa manière de préparer la finale… (Photo d'illustration. Crédit-photo : Kevin Swijsen).

    Pin it! Catégories : Au soleil, Tout nouveau tout chaud