• Doutzen Kroes : enceinte et quasi tout le temps nue !

    En pleins préparatifs.jpg

    Le sublime top néerlandais Doutzen Kroes est le visage du nouveau parfum de Calvin Klein, Reveal. Dans la campagne publicitaire, elle entame un jeu de la séduction avec l’acteur britannique Charlie Hunnam. L’occasion de l’interroger sur cette campagne et sur ses souvenirs olfactifs…

    Doutzen, parlez-nous de cette campagne pour Reveal…

    C’était génial et, pour tout vous dire, je ne m’attendais pas à mettre les pieds là-dedans. C’était très… sexuel. C’était chouette de jouer cette rencontre entre deux personnes, avec ce côté voyeur. L’idée, c’est d’être dans des buildings face à face. On se regarde, je le séduis, il me rejoint.  C’est une fantaisie qui n’arrive jamais ou, du moins, qui ne m’est jamais arrivée personnellement. Mais dans la campagne, c’est arrivé, c’était amusant et shooté par Mert & Marcus et l’équipe. Je peux dire que c’était une des expériences les  plus sympas que j’ai vécues. 

    La campagne publicitaire .jpg

    C’était comment d’avoir cette alchimie avec Charlie Hunnam ?

    Il est un tel grand acteur qu’il m’a aidée à rentrer dans cette scène. C’était étonnant de voir comment j’ai pu sortir ça de moi pour jouer cette scène. Ce fut une chouette expérience et Charlie a été génial.  C’est un gentleman et il m’a fait me sentir à l’aise alors que je suis quasiment nue tout le temps et que j’étais enceinte ! Il était très prévenant et ce fut un réel plaisir de travailler avec lui.

    Quels sont vos premiers souvenirs en matière de parfums ?

    Je pense que ça remonte à mon enfance quand je vivais à la campagne avec mes parents et que nous allions chercher des herbes pour faire du thé. Quand je sens de la sauge et du romarin, ça me replonge immédiatement à cette époque de la campagne. Je pense que le parfum est important pour les gens et qu’il fait remonter des souvenirs à la surface. J’adore les fragrances, elles sont un élément important dans ma vie.

    Comment est « Reveal » ?

    Je pense que c’est une fragrance que je peux porter tout le temps, de jour comme de nuit.  Il m’aide à me sentir sexy. Il a un petit côté salé. 

    Le flacon Reveal de Calvin Klein.jpg

    Lors du lancement à New York.jpg

    Parlez-nous des autres fragrances Calvin Klein…

    Depuis qu’ils en ont lancé sur le marché, la marque reste au top.  Ces parfums sont de suite identifiables quand vous les sentez, vous savez de suite que c’est Calvin Klein. 

    Il y a une campagne qui vous a marquée ?

    Celle qui me vient en tête, c’est celle pour Eternity, avec Christie Turlington-Burns, et c’est toujours mémorable pour moi de la voir dans cette campagne.

     

                                                                                            L.B. (Crédit-photos : Calvin Klein). 

     

     

     

     

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les parfums, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Penelope Cruz : "l'humour chez un homme m'attire"

    PORTRAIT 15  _  Nico Bustos for Lancìme ∏ 2014 - copie.jpg

    Vous n’avez pas pu la rater, elle est partout : abribus, magazines, devantures des parfumeries… L’actrice espagnole Penelope Cruz, 40 ans, est le nouveau visage du maquillage chez Lancôme où elle représente le mascara Grandiôse. L’occasion de la questionner sur son rapport à la beauté mais aussi sur son actualité cinéma.

    Après avoir été pendant plusieurs années le visage du parfum « Trésor » de Lancôme, vous prêtez aujourd’hui vos traits à la ligne de maquillage. Qu’est-ce que ça vous fait de représenter le glamour et l’ultra-féminité du maquillage ?

    C’est un grand honneur pour moi de travailler avec cette marque. Trésor a été mon premier parfum et véritablement une partie de moi pendant des années. De plus, j’ai toujours été fans de leurs fabuleux produits. Devenir l’ambassadrice de leur maquillage est une étape supplémentaire dans notre collaboration. Le message à faire passer est que la beauté ne doit pas être une contrainte mais bien quelque chose de libérateur et porteur de joie.

    Quelle est votre relation au maquillage ? Comment êtes-vous au naturel et sur tapis rouge ?

    Quand je ne travaille pas, je porte un peu de blush, du mascara et un rouge à lèvres avec une couleur légère. Quand je sors, j’accentue sur les yeux et la bouche. Et j’essaye toujours de prendre soin de ma peau avec une bonne hydratation.

    A force de côtoyer de grands maquilleurs au cours de votre carrière, ont-ils fini par vous donner quelques bons conseils ?

    J’ai simplement appris à bien me maquiller les yeux et ce n’est pas évident car c’est, à mon avis, ce qu’il y a de plus difficile à réaliser. 

    Lancome_Ombre_I306 - copie.jpg

    Comment réagissez-vous quand vous voyez votre tête dans une campagne publicitaire ?

    Je me dis que j’ai beaucoup de chance de pouvoir travailler avec des artistes comme Mert et Marcus, Mario Testino ou encore Rob Marshall qui a dirigé la récente campagne Trésor. J’ai vraiment été heureuse de voir le bon travail que nous avons fait ensemble.

    D’après vous, comment est la femme Lancôme ?

    J’ai découvert la marque à 13 ans, avec la sublime Isabella Rossellini shootée par Peter Lindbergh. Cela donnait l’image d’une femme forte et indépendante. Elle est aussi confiante, charmeuse et romantique.

    Qu’est-ce qui rend une femme belle et unique ?

    Le fait de s’aimer et de se respecter. Devenir sa propre meilleure amie.

    Parlons beauté. Vous représentez le nouveau mascara Grandiôse. Savez-vous que le mascara est le produit le plus utilisé par les femmes et que 70% d’entre elles l’utilisent cinq fois par semaine ?

    Cela ne m’étonne pas. C’est un produit génial. Personnellement, je l’utilise presque tous les jours. 

    Lancome_Grandiose_02 - copie.jpg

    Qu’attendez-vous d’un mascara ?

    Ce que je cherche, c’est de la longueur et du volume. J’aime aussi le fait que celui-ci travaille sur la courbure.

    Vous prenez soin de vos yeux ?

    J’essaye juste de ne pas aller me coucher sans m’être démaquillée. J’applique aussi Absolue L’Extrait Yeux.

     

                                  L.B. (Crédit-photos : Nico Bustos for Lancôme pour les photos de Penelope Cruz et Lancôme pour les photos "produits"). 

     

     

    Sa carrière

    Regardez-vous vos films et avez-vous, comme certaines stars, du mal à vous regarder à la télé ?

    Je les regarde pour pouvoir m’améliorer. Ce que j’aime, c’est jouer. Le but, c’est finalement peu le résultat mais bien la recherche perpétuelle, la magie du processus et le manque de contrôle qui va avec.  Dans ce métier, vous êtes toujours étudiant et j’adore ça !

    Lequel de vos rôles avez-vous préféré ?

    Il y en a plusieurs. Raimunda dans « Volver », Macarena dans « Girls in your dreams », Maria Elena dans « Vicky Cristina Barcelona » et Italia dans « Don’t move ». Mais plusieurs sont dans mon cœur.

    Qu’est-ce que vous préférez jouer ?

    J’aimerais faire plus de comédie et jouer plus souvent en français. 

    PORTRAIT 4  _  Nico Bustos for Lancìme ∏ 2014 - copie.jpg

    Quels sont vos projets pour l’année à venir ?

    J’ai récemment présenté « Ma Ma », avec Julio Medem. Je produis ce film et je me suis vraiment investie dans de nombreux aspects car je crois en ce projet. Je joue une patiente atteinte d’un cancer mais le film apporte beaucoup d’amour et de lumière.

    Petit questionnaire de Proust. Votre chanson favorite pour le moment ?

    Celle que mon frère Eduardo a composée pour le film « L’Agent ».

    Enfant, vous vouliez faire quoi dans la vie ?

    Danseuse.

    Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir actrice ?

    L’envie de travailler avec Almodovar et Meryl Streep. 

    PORTRAIT 7  _  Nico Bustos for Lancìme ∏ 2014 - copie.jpg

    Qu’attendez-vous des 5 prochaines années ?

    La santé et le bonheur.

    Qu’est ce qui vous motive ?

    Ma famille et mes enfants.

    Ce qui vous captive le plus ?

    Les questions des enfants.

    Où aimeriez-vous voyager ?

    En Polynésie française, aux Galapagos et au Kenya.

    Quelles sont les qualités qui vous attirent chez un homme ?

    L’humour et l’intelligence.

    Et chez une femme ?

    La même chose.

    Qu’est-ce que vous ne pourriez pas abandonner ?

    Ma façon optimiste et positive de voir la vie.

    Comment vous relaxez-vous ?

    En lisant ou en regardant un bon film.

    Passez-vous beaucoup de temps chez vous ?

    Oui. 

    Lancome_Grandiose_Cruz_01 - copie.jpg

    Pin it! Catégories : Le make-up, Les égéries, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • La créatrice Clio Goldbrenner s'offre une collaboration avec Kiehl's

     

    Kiehls_Clio_Goldbrenner_13 - copie 2.jpg

    La jeune créatrice bruxelloise Clio Goldbrenner a été choisie pour dessiner un vanity case, en édition limitée, pour la prestigieuse marque américaine de soins, Kiehl’s.

    Décidément, on ne parle plus que d’elle ! Clio Goldbrenner, jeune créatrice de sacs et accessoires bruxelloise, avait déjà séduit les people qui adorent ses créations. De Sharon Styone à Emilie Dequenne en passant par Solweig Rediger-Lizlow, elles ont toutes craqué pour un modèle dont la marque de fabrique est le morceau de cote de maille doré posé sur un côté du sac.

    Aujourd’hui, la jeune femme collabore avec la prestigieuse enseigne new-yorkaise Kiehl’s. C’est à l’occasion de l’ouverture de sa première boutique bruxelloise en 2013 que la marque américaine tombe sous le charme de Clio qui incarne, selon elle, « à merveille l’esprit et les valeurs de Kiehl’s ». La marque américaine lui propose alors de devenir son ambassadrice. 

    Kiehls_Clio_Goldbrenner_01 - copie.jpg

    « L’idée de la féminité que propose la créatrice – simple, élégante et un brin insouciante – semble un parfait pendant mode à l’univers beauté de Kiehl’s, à son esthétique épurée et délicieusement tradi, chic et trendy sans être tape-à-l’œil », explique-t-on du côté de Kiehl’s. Pour rappel, cette marque est née à New York en 1851 au départ d’une petite pharmacie où l’apothicaire, fils d’émigrés allemands, y concocte lui-même des remèdes à base de plantes en s’inspirant des traditions européennes. Bien vite, les pimpantes actrices et les élégantes de la bourgeoisie émergente de Manhattan défilent dans l’officine de l’East Village pour y acquérir les huiles parfumées, les onguents et les toniques naturels de la marque qui compote aujourd’hui des centaines de points de vente.

    Kiehls_Clio_Goldbrenner_07 - copie.jpg

    Pour revenir à cette collaboration avec Clio Goldbrenner, elle prendra la forme d’un accessoire, le Hygie, un vanity case spécialement dessiné par Clio Goldbrenner pour Kiehl’s et, comble du chic, limité à 100 exemplaires.

    Pour l’occasion, Clio Goldbrenner a revisité le vanity case pour en faire un accessoire à la fois beau et contemporain, s’intégrant pleinement à la vie quotidienne des femmes. Elégant écrin bi-matière en cuir naturel et irisé, il peut accueillir tous leurs produits fétiches, notamment l’Ultra Facial Cream, produit préféré de Clio (spécialement repackagé par ses soins pour l’occasion) et une lanière détachable permet de le porter à l’épaule. 

    Kiehls_Clio_Goldbrenner_02 - copie.jpg

    Le vanity-case Clio Golbrenner for Kiehl’s (195 euros) ainsi que l’édition limitée costumisée de l’Ultra Facial Cream seront disponibles uniquement dans les 5 points de vente Kiehl’s (Bruxelles, Gand, Anvers et Luxembourg-ville) à partir du 18 septembre prochain.

                                                                                              L.B. (Crédit-photos : Clio Goldbrenner et Kiehl's). 

     

    Kiehls_Clio_Goldbrenner_12 - copie.jpg

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Les soins, Les tendances, Tout nouveau tout chaud
  • Les Osbourne se lancent dans la beauté

    crédit Dave Bennett for Getty Images 1.jpg

    Le célèbre duo mère-fille Sharon et Kelly Osbourne annonce une collaboration avec la marque de maquillage MAC. Dès le mois d’août, les fans du duo (photo Dave Bennett for Getty Images) pourront se procurer cette collection (pour les yeux, les ongles mais aussi les lèvres et le visage) imaginées par les deux femmes.

    En Grande-Bretagne, la famille Osbourne est probablement aussi connue que la famille royale. Il y a Ozzy, le père, chanteur dans un groupe métal. Il y a aussi Sharon, la mère, femme d’affaires de 62 ans et présentatrice télé, qu’on a pu voir dans le jury de X-Factor dans son pays ainsi que dans « America’s Got Talent » aux Etats-Unis. Elle est la mère d’Aimee, Jack et Kelly. C’est avec cette dernière, 30 ans, qu’elle lance la collection pour MAC. Kelly est chanteuse, actrice et icône de mode en Angleterre. Elle est même égérie de « Material Girl », la collection de vêtements de Madonna. La famille a été, entre 2002 et 2005, star de la télé grâce à sa propre télé-réalité, « The Osbourne ».

    Fière de cette collaboration avec la marque MAC, Sharon Osbourne, se confie. 

    Le blush par Sharon.jpg

    Comment avez-vous été amenée à collaborer avec MAC ?

    Il y a déjà 10 ans que nous sommes en contact avec cette marque. Nous avons été très heureuses de pouvoir créer nos propres collections mais nous devions attendre que ce soit le bon moment pour pouvoir les sortir ensemble. Nous sommes tellement heureuses que ça ait pu finalement avoir lieu !

    Qu’est-ce que vous aimez chez MAC ?

    J’ai toujours été fan de la marque et il n’y a pas une autre marque avec laquelle j’aurais voulu mettre sur pied une telle collaboration. Je me rappelle quand MAC est arrivé en Grande-Bretagne. Il y avait un magasin, Harvey Nichols, où les gens faisaient la queue pour pouvoir ses procurer les produits. Et je faisais partie de ceux-ci !

    Qu’aimez-vous particulièrement dans votre collection ?

    J’aime bien la palette de fards à paupières. J’ai fait des tas de tests de couleurs et, au final, j’ai trouvé cette combinaison de 4 couleurs qui vont bien ensemble et qui conviennent bien aux brunettes et aux rousses. Il fallait aussi que ça convienne aux femmes de mon âge, contrairement aux produits de Kelly qui s’adressent aux femmes plus jeunes. 

    Signée par Sharon.jpg

    Quel secret de beauté tenez-vous des professionnels du maquillage ?

    De ne jamais faire vos sourcils vous-même à la pince à épiler.

    Quelles sont vos icônes beauté ?

    Twiggy a toujours eu un super maquillage, je trouve. Pour le look plus glamour, je dirais Elizabeth Taylor.

    Comment votre maquillage a-t-il évolué au cours de ces 10 dernières années ?

    J’ai vraiment changé au fil des ans. Quand j’avais 20 ans, je mettais juste un écran solaire et un peu de mascara. Maintenant, je m’occupe de tout mon visage. J’aime utiliser du blush sur mes pommettes, mettre des couleurs sur mes yeux ainsi que du rouge à lèvres.

    Parlez-nous du rouge et du lilas, vos couleurs respectives, à Kelly et à vous…

    Je voulais quelque chose de classique et d’approprié à mon âge. Kelly est un peu plus aventureuse.

    A votre avis, qu’est-ce qui rend une femme belle ?

    La loyauté et la force. 

    Très complices crédit photo MAC.jpg

     

                                                                                    Crédit-photos : MAC)

      

    Kelly : « Pour un beau trait d’eye-liner, pensez au… post-it ! »

     La jeune femme confie volontiers être une « MAC addict ». « J’ai toujours été obsédée par cette marque », confie-t-elle. « Je pense qu’une fois que vous êtes une fille MAC, vous ne changez plus d’avis. Il y a 10 ans, j’ai commencé à parler d’une collaboration avec John Demsey mais je savais que j’étais trop jeune et que, d’abord, je devais développer mon propre style. J’étais très excitée et honorée mais le moment n’était pas encore venu. Maintenant que la collection est finalisée,  je ne pourrais pas être plus heureuse », ajoute-t-elle, précisant que ce qu’elle aime dans cette marque, c’est qu’elle décline chaque couleur pour chaque nuance de peau. Même si elle est extrêmement fière de sa collection, elle a quand même quelques produits qu’elle apprécie particulièrement, comme les rouges à lèvres. « Dodgy Girl, un pourpre, par exemple. Strip Poker, Riot House ou Kelly Yum Yum sont des rouges à lèvres sont très naturels ». Des trucs beauté, elle a pu en glaner quelques-uns auprès des pros qu’elle a rencontrés durant sa jeune carrière. « J’ai travaillé avec les Senior Artists de MAC que sont John Stapleton et Neil Young. Un truc, par exemple, pour un beau trait d’eye-liner, c’est d’utiliser… un post-it », explique celle qui a pour icône beauté… Boy George.  « Il est une de mes plus grandes sources d’inspiration. En grandissant, j’ai beaucoup appris en maquillage auprès de la communauté gay et des drag queens ».

    Si elle devait relooker sa mère ? « J’aimerais qu’elle porte mon rouge à lèvres Dodgy Girl mais je sais que ce n’est pas pour elle. Pour moi, elle est parfaite donc pourquoi voudrais-je changer quelque chose chez elle ? ».  En conclusion, qu’est-ce qui rend une femme belle ? « Ma mère m’a toujours dit d’être moi-même car chaque personne sur cette terre est différente. Je pense qu’une femme est plus attirante si elle a confiance en elle », conclut Kelly.

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Tout nouveau tout chaud
  • Liz Hurley et le cancer du sein

    EH_Estee Lauder_Bloomingdales - copie.jpg

    L’actrice et mannequin soutient la campagne de sensibilisation au cancer du sein lancée par Estée Lauder et en profite pour nous livrer quelques-uns de ses secrets santé et beauté.

    Ambassadrice de la marque américaine de cosmétiques et de soins Estée Lauder depuis 1995, l’anglaise Liz Hurley, actrice, mannequin, créatrice de maillots de bain et maman, soutient la campagne BCA (Breast Cancer Awareness Campagne). Elle a pour mission de sensibiliser le public à l’importance de la santé du sein et du dépistage précoce et de lever des fonds, dans le monde entier, afin de financer la recherche pour trouver un remède contre le cancer du sein.

    L’occasion de questionner cette égérie engagée…

    Qu’est-ce qui vous a poussée à vous associer à la campagne BCA ?

    Peu après mes débuts en tant que mannequin pour Estée Lauder, Evelyn Lauder m’a demandé de l’aider en participant à sa campagne BCA. Elle m’a dit : « Des femmes meurent dans le monde entier et personne n’en parle ». Ces paroles ont touché en moi une corde sensible : ma grand-mère venait de décéder des suites d’un cancer du sein et cette cause me tenait donc tout particulièrement à cœur. Ma grand-mère a attendu deux ans avant d’annoncer sa maladie à qui que ce soit. C’est précisément ce genre de chose qu’Evelyn voulait changer. Mon travail dans le cadre de la campagne BCA est très enrichissant et je sais que ma grand-mère serait fière de me voir poursuivre la mission d’Evelyn. 

    Le pin's de soutien.jpg

    Vous vous êtes liée d’amitié avec la regrettée Evelyn Lauder, au fil des années. Comment vous a-t-elle soutenue dans votre mission commune, à savoir lutter contre le cancer du sein ?

    Evelyn Lauder dirigeait le mouvement de sensibilisation de manière forte, inspirante et passionnée afin d’attirer l’attention du public sur l’importance de la santé du sein et du dépistage précoce pour sauver des vies. Je me souviens encore de nos nombreux voyages à travers le globe. C’était un mentor merveilleux. Elle m’avait fait promettre de faire une mammographie et m’a même offert mon premier examen à l’occasion de mon quarantième anniversaire cette année-là ! Ce n’est là qu’un des nombreux exemples de son dévouement sans égal à cette cause. C’est pourquoi je continue à tenir ma promesse aujourd’hui et à consulter mon médecin.

    Que souhaiteriez-vous que les femmes et les hommes retirent de cette campagne BCA ?

    J’aimerais que tout le monde sache que la peur qui entourait auparavant le cancer du sein cède peu à peu la place à l’espoir et à l’inspiration car nous n’avons de cesse de nous soutenir les uns les autres et d’agir pour lutter contre la maladie. Le cancer du sein est une épreuve que de nombreux hommes et femmes traversent ensemble et c’est en écoutant et en partageant les histoires des autres que nous deviendrons plus forts ensemble. 

    Plusieurs marques sont associées à l'initiative.jpg

    Pourquoi la campagne BCA de cette année est-elle importante à vos yeux ?

    Le cancer du sein de connaît pas de frontière et ne fait pas de discrimination : il peut frapper tout le monde, quel que soit le pays. La campagne BCA de cette année est l’occasion de rassembler des millions de personnes à travers le monde (femmes, hommes, familles, proches) qui pourront ainsi se soutenir les uns les autres.

    Parlons un peu de vous. Quel est votre meilleur conseil santé ?

    La recherche montre qu’un mode de vie sain joue un rôle important dans la prévention du cancer du sein. J’aime la nourriture simple. Je possède ma propre ferme biologique et je ne mange que de la viande provenant de mon élevage. Je cultive la plupart de mes légumes et j’achète le reste sur les marchés à des agriculteurs locaux. 

    Elizabeth Hurley.jpg

    Votre meilleur conseil beauté ?

    Je suis scrupuleusement un conseil que m’a donné ma grand-mère. Elle me disait qu’il était essentiel de respirer l’air frais la nuit. Je pense qu’elle avait raison : lorsque je dors en laissant les fenêtres fermées, je me réveille avec le visage fatigué et les yeux gonflés.

    Votre conseil pour le voyage ?

    Il est important de s’hydrater, que ce soir sur la route ou en avion. J’essaie toujours de commencer la journée par un grand verre d’eau avant de faire quoi que ce soit d’autre. Lorsque je suis en déplacement, j’ai toujours une bouteille d’eau sur moi et j’en emporte une dans mon sac ou dans ma voiture. 

    Une partie des ventes est reversée à l'association.jpg

    Votre couleur préférée ?

    Le rose. J’ai énormément de vêtements de cette couleur. J’aime aussi voir d’autres femmes porter du rose. C’est une couleur qui convient à toutes les carnations et couleurs de cheveux.

    Votre dernier exercice physique ?

    Je promène mes chiens tous les jours et je fais un petit jogging, même si ce n’est pas mon activité préférée. 

     

    Votre dernier coup de fil ou message ?

    Un message de mon fils, l’amour de ma vie. Nous sommes très proche.

     

                                                                                              L.B. (Crédit-photos : Estée Lauder). 

     

    Cancer du sein : une femme sur neuf en Belgique

    Depuis 1994, la campagne de sensibilisation du cancer du sein (BCA) lancée par The Estée Lauder Companies a permis de récolter plus de 39 millions d’euros en faveur de la recherche, de l’éducation et des soins médicaux.  Pour donner quelques chiffres, il faut savoir que, dans notre pays, une femme sur neuf développera un cancer du sein invasif au cours de sa vie (Source : Belgian Cancer Registry) et que plus un cancer est détecté tôt, plus on a de chance de survie : 98% des patients atteints du cancer du sein sont encore en vie 5 ans après le diagnostic et la plupart sont même guéris. Selon les dernières données disponibles, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en Belgique en 2013. Cette année, quelque 80 cancers du sein ont été détectés chez des hommes, dans notre pays.

     

    ---------------------------------------------------------------------------

    Pin it! Catégories : Le make-up, Le teint, Les égéries, Tout nouveau tout chaud
  • Une nouvelle Cool Water pour Davidoff

    CWW Nightdive the line - copie.jpg

    La nuit, l'océan a quelque chose de magique, l'alliance hypnotisante de la puissance et de la sensualité. Et c'est précisément ce que Davidoff a voulu capturer dans le nouveau parfum « Cool Water Woman Night Dive ». Ce parfum, aux influences aquatiques sources d'inspiration pour Cool Water Woman, possède en outre un soupçon caractéristique de charme et de mystère qui en fait un élément de contraste parfait du nouveau « Cool Water Night Dive for Man ».

    Cool Water Woman Night Dive reproduit la caresse de l'eau sur la peau, la sensation océanique de la mer pendant la nuit.

    Cool Water Woman Night Dive est une création née de l'inventivité du maître parfumeur Véronique Nyberg. Le parfum s'ouvre sur la mandarine pétillante d'Italie. Puis, l'introduction séduisante fait place à l'absolu aromatique de mastic. Cette note olfactive très distinctive, épicée et boisée, est la caractéristique de la gamme Cool Water Night Dive. L'empreinte olfactive subtile émane d'une combinaison élégante de patchouli oriental et de cèdre majestueux. Ces notes de fond puissantes confèrent au parfum inoubliable chaleur, profondeur et touche mystérieuse.

    Le flacon Cool Water Night Dive a également la forme symbolique d'une goutte d'eau. Cette silhouette douce et féminine est interprétée différemment pour refléter l'intensité du nouveau parfum, lieu de la rencontre ingénieuse de la sensualité et de la modernité. Les nuances ombrées, du bleu violet foncé au bleu plus clair, rappellent l'océan éclairé par la lune. L'emballage présente le même dégradé de bleu, parfaitement assorti aux nuances foncées de la version masculine.

    La publicité est photographiée par Nathanael Goldberg, un artiste connu pour ses photos de mode et ses photos impressionnantes et pittoresques de paysages naturels. Il immortalise un moment essentiel de la mythologie Cool Water Woman Night Dive. Sous un ciel illuminé par la lune, la sirène irrésistible sort des profondeurs de l'océan pour enlacer son bien-aimé.

    Cette photo iconique met en vedette le duo Cool Water Night Dive : le top-modèle espagnol Christian Santamaria et la top-modèle américaine très prometteuse Samantha Gradoville. Samantha est également le visage de la nouvelle campagne Davidoff Cool Water Woman. Disponible en parfumeries dès la mi-septembre. 

    Davidoff.png

    Pin it! Catégories : Les parfums, Nos amis les hommes, Tout nouveau tout chaud