• Comment on habille nos loulous pour la rentrée?

    La Redoute 3.jpg

    On va bientôt ranger les tongs, robes de plage et autres marcels pour les troquer contre des vêtements plus élégants et plus appropriés à la rentrée des classes. Comment va-t-on habiller nos jeunes à la rentrée ? Suivez le guide…

    Les jeunes aiment faire comme les grands. Pour la rentrée, on va donc leur concocter une garde-robe à la fois chic et confortable mais aussi avec une pointe de rock’n’roll. Pas question de se laisser miner le moral par la chute des feuilles. La rentrée, c’est l’occasion de revoir les copains mais aussi d’afficher de nouveaux looks branchés.

    Pour les petits gars, plusieurs tendances se dessinent. La première, c’est l’inusable chemise à carreaux qui reste, cette année encore, un incontournable. On lui ajoute un slim et un gilet, par exemple.  Les petits sportifs aimeront le sweat sportif d’une marque connue (Adidas, par exemple), avec le t-shirt sport. On aime aussi le polo à longues manches, le pull à capuche (un autre indémodable), la doudoune sans manche et le blouson. Quoi qu’il en soit, sachez que cette année, les collections sont ultra lookées et colorées, avec de nombreuses couleurs chaudes. Bonne nouvelle ? On trouve de super affaires très « tendance », notamment en ligne, à des prix très abordables. 

    La Redoute 2.jpg

    Pour les petites filles qui veulent être stylées comme leur maman, c’est d’abord la tendance « preppy » : mi-écolière mi mini-miss, faussement sage. Elles craqueront aussi pour le vintage US : les écussons, boots et autres doudounes sans manche.  On peut y ajouter un bonnet tombant en grosse maille. Autre tendance à la mode cet automne, tout ce qui est « army » : on veut du kaki, du camouflage et tout ce qui rappelle l’uniforme d’officier. On casse, par exemple, le côté trop militaire du kaki avec un pantalon ou une jupe rose framboise, par exemple. On aimera aussi la veste droite dans des couleurs chaudes. Dernier détail ? L’accessoire argenté comme le sac « glitter ». 

    3 Suisses 1.jpg

     

    On va adorer l’automne !

     

                                                      L.B. (Crédit-photos : La Redoute pour les deux premières et 3 Suisses pour la dernière). 

    Pin it! Catégories : Fashion, Tout nouveau tout chaud
  • Que va-t-on porter cet hiver?

    Twin Set 3.jpg

    Pour certaines d’entre nous, les vacances ne sont plus qu’un lointain souvenir et il est déjà temps de penser à la rentrée. Que faut-il acheter et porter pour être dans la tendance de cet automne-hiver ? Voici les 20 tendances les plus en vue…

    D’ici la rentrée, notre jolie nuisette noire satinée sera de sortie. Elle ne sera plus confinée dans notre chambre : cet hiver, on se couvre, mais on ose surtout sortir ses habits de nuit. Attention, on ne parle pas du gros pyjama en pilou mais plutôt de la jolie nuisette noire courte satinée comme celle vue récemment sur Victoria Beckham.  Du côté des couleurs, on aimera le gris (très chic) mais aussi le rose (principalement en version manteau) sans oublier le bleu marine ainsi que le mix toujours gagnant noir et blanc.

    Pour ce qui est des matières, on craquera notamment pour la (fausse) fourrure dont les couturiers ne se lassent pas. Dans des couleurs flashy, en volume XXL ou en accessoires, elle est une des tendances « phare » de la saison à venir. Le mohair aura aussi la cote tout comme ce qui nous tient au chaud dans un cocon bien douillet. A nous la chaleur et le confort. On appréciera également le retour des carreaux et la résille métallique qu’on porte en robe ou en top.  On craquera pour l’asymétrie : plus court devant que derrière, le décolleté qui penche ou l’épaule qui se débraille un peu. Le tout dans une tendance minimaliste. Cet hiver, on n’en fait pas de trop ! 

    Mont Saint Michel pour La Redoute.jpg

    A nos pieds, on veut des cuissardes ou, dans un tout autre style, des souliers plats qu’on a beaucoup vus dans les défilés. A nous la jolie paire de derbies !

    Au final, un vent un peu punk et grunge soufflera sur la saison. Pas encore choisi votre style ? Le style « garçonne » sera très en vogue tout comme le retour aux années ’40 et au tailleur.  Un dernier détail mode ? On aimera la jupe crayon. Sans oublier le look camouflage et le 100% « caïman » même si on préfère toujours, comme pour la fourrure, la version  « fausse ». Vite, il est temps de shopper ! 

    La Redoute 2.jpg

     Crédit-photos : Twin Set, Mont Saint Michel pour La Redoute et La Redoute). 

                                                                                          

    Pin it! Catégories : Fashion
  • Claire De Regge, la Liégeoise qui fait la couverture du Elle Belgique

     

    998712_10151452366781734_1044388373_n.jpg

    A 19 ans, elle défile déjà pour les plus grands et fait la Une de prestigieux magazines de mode. Entre 2 avions, en shooting en Corée, nous avons pu lui poser quelques questions sur Liège, la ville qui reste chère à son cœur.

    Les débuts de Claire De Regge, 19 ans, dans le mannequinat ont démarré un peu par hasard. « Un ami m'a envoyé des photos et j'ai voulu la rencontrer », confie Hakim Felidj, de Hakim Model Management, qui s’occupe de sa carrière. « Tout de suite, j’ai voulu commencer à la développer. En général,  je trouve les mannequins dans la rue ou sur photos via d’autres personnes. Je fais ce job depuis 22 ans », ajoute-t-il. Et Hakim ne s’est pas trompé. Du potentiel, Claire en a. Pour preuve, elle a déjà défilé pour Burberry Prorsum, Alexander Wang, Gap ou encore Vera Wang et Peter Pilotto. Du côté des magazines, on a vu la jolie Claire dans L’Officiel UK, Vogue Italie et Elle Belgique, mais aussi dans une campagne pour Longchamp récemment tournée à Paris. Il est vrai que ses mensurations laissent rêveur : 83 – 61 – 90. Elle mesure 1m79, a les cheveux bruns clairs et les yeux bleus/gris. 

    Claire De Regge 1.jpg

    Il y a peu, elle a vécu deux mois à Milan, avec son copain, pour le mannequinat. Repérée par l’agence Elite de Milan, elle a en effet parfois du boulot dans cette ville mais c’est à Liège qu’elle vit toujours. « Je vis dans le centre. Mon papa est dans le centre également, près de chez moi, alors que ma maman est à la campagne, à Hamoir », explique Claire qui fêtera ses 20 printemps en septembre prochain. Son papa, c’est Jean-Yves De Regge, photographe.

    C’est d’ailleurs à Liège qu’elle a achevé ses études. « J’étais dans le général à l’Athénée Royal d’Aywaille option « sciences » puis de la 4e à la 6e, je suis allée en option artistique, à l’Institut Marie-Thérèse (NDLR : elle a obtenu son diplôme en juin 2012) ». Ses racines sont dans la cité ardente. « Dès que je ne suis pas à l’étranger, je reviens ici, chez moi. Ce qui me manque le plus quand je ne suis pas ici ? L'ambiance, ça peut se trouver partout et j'aime varier la nourriture donc ce n'est pas trop ça qui me manque. Ce qui me manque vraiment, ce sont mes proches et mes amis. Mais je reste le plus possible en contact avec eux même si je n'ai pas beaucoup le temps », confie Claire à qui on ne peut que souhaiter une belle et longue carrière au top mondial. 

    Claire De Regge 3.jpg

     

                                                                                                             L.B. 

    Elle parcourt le monde

    Entre Paris, Milan ou la Thaïlande, la belle semble souvent entre deux avions. Pour preuve, quand nous avons cherché à la joindre, elle était en Corée. « J’y suis avec mon copain, nous sommes à Séoul. Nous avons tous les deux un contrat de travail là-bas pour une durée d'environ 2 mois », explique Claire qui devrait rentrer à Liège début septembre. Il y a quelques semaines, elle était en shooting en Thaïlande pour le magazine Elle Belgique dont elle fait la couverture d’août. Après 16 heures d’avion et de voiture, elle dit avoir vécu une semaine de rêve faite de travail bien évidemment mais aussi de découverte de la faune locale, les éléphants, et de moments magiques comme les bains de minuit sous la moiteur tropicale.

    Et après ? « En ce moment et depuis un an maintenant, je me consacre pleinement au mannequinat mais qui sait combien de temps cela pourra durer ? Dans tous les cas, j’ai un diplôme de base et je peux donc reprendre des études quand j'en ai envie », explique la jeune fille qui a visiblement la tête sur les épaules. 

     

    Claire De Regge 5.jpg


    Pin it! Catégories : Les égéries, Tout nouveau tout chaud
  • Les secrets de beauté de l'égérie d'Estée Lauder

    Estee Lauder 12.jpgConstance Jablonski, le visage de la marque de cosmétiques et de maquillage Estée Lauder, confie ses secrets de beauté et son rapport à l’été.

    Agée de 22 ans, Constance Jablonski est un top français, d’origine polonaise. Elle entre dans le mannequinat en remportant, en 2006, le concours de l’agence Elite. Depuis, elle a fait du chemin, accumulant les couvertures de magazines, les défilés et les marques de prestige. En 2010, elle est devenue le visage d’Estée Lauder et a commence à defiler pour la marque de lingerie Victoria’s Secret.

    Quels sont vos endroits favoris à Paris et New York?

    Quand le beau temps est là, j’aime bien les Jardins du Luxembourg pour un pique-nique ou juste pour prendre le soleil. A New York, j’apprécie le Battery Park ou me promener le long de l’Hudson, surtout quand les cours de tennis et les marches de beach volley ont repris pour la saison. 

    Quelle est votre fleur préférée?

    J’adore les lys.

    Quand il fait beau, changez-vous de routines “beauté”?

    Oui, j’adore faire de l’exercice en extérieur. J’ai horreur de courir en sale. Dès que le beau temps revient, je sors faire du jogging.

    Qu’attendez-vous le plus quand le beau temps revient?

    Ce que j’attends le plus, c’est justement un temps parfait, pas trop chaud ni trop froid. La nature à son apogée, les arbres et la nature en fleurs.

    Estee Lauder 16.jpgQuel est votre rendez-vous préféré dans ce contexte? 

    Un rendez-vous parfait, dans ces conditions, serait un lunch en extérieur sur une terrasse romantique, suivi par une belle promenade dans un beau parc. 

    Vous qui voyagez beaucoup, pouvez-vous nous confier vos petits “trucs” pour être toujours au top?

    J’ai toujours avec moi des petits formats de mes crèmes préférées pour pouvoir les emmener avec moi dans la cabine de l’avion : la crème hydratante Nutritious Vita-Mineral, la crème pour les mains Re-Nutriv, un baume pour les lèvres et mon IPad. Je m’assure toujours d’avoir téléchargé 2 bons livres ainsi que mes films et shows télévisés préférés. J’ai aussi la lotion Nutritious Energy avec moi pour m’aider à me réveiller quand je suis fatiguée et qu’il y a le décalage horaire. Estee Lauder 8.jpg

    Vous avez récemment vu les tendances mode, qui sont vos créateurs favoris?

    J’aime la nouvelle collection d’Hedi Slimane pour Yves Saint Laurent. Je trouve qu’il a fait un super boulot.

    Quels sont vos incontournables en mode?

    J’ai très envie d’un trench bleu flashy de chez Burberry.

    Votre accessoire préféré pour vous adapter au climat?

    Le meilleur conseil que je pourrais donner, c’est une grosse écharpe bien chaude. Facile à porter et pratique pour les soirées fraîches et les nuits. J’ai reçu une écharpe en cashmire il y a 3 ans et c’est devenu une de mes pièces favorites dans ma garde-robe.

    Comment prenez-vous soin de votre peau?

    Dès le printemps, ma peau est moins sèche et ne nécessite d’être hydratée qu’une fois par jour. J’utilise la crème hydratante Nutritious Vita-Mineral chaque matin. Elle est légère, pleine de vitamines et l’odeur de grenade me rappelle le printemps.

    Vous vous maquillez comment?

    Les teintes des ombres à paupières Pure Color Stay-On sont parfaites pour le jour et le soir. Elles durent toute la journée et je peux faire un regard plus perçant en soirée.

    Que préférez-vous dans le look beauté d’Anthony Vaccarello?

    Il met en valeur mes yeux et ma peau, sans être chargé. J’adore. C’est beau et sophistiqué sans être “too much”. C’est comme ça que je préfère porter le maquillage. Pure_Color_Sheer_Matte_Lipstick.jpg

     

                              Laurence BRIQUET (crédit-photos : Estée Lauder). 

    Pin it! Catégories : Le make-up, Les égéries
  • Frida Gustavsson : "la perfection est ennuyeuse"

    Frida Gustavsson2.jpgFrida Gustavsson, un des Anges de la marque de lingerie Victoria’s Secret et égérie de la marque de cosmétiques Maybelline New York, confie ses secrets de beauté et ses préférences mode.

    Frida, 20 ans depuis quelques jours, est Suédoise. Elle a commencé sa carrière de mannequin en 2008 après avoir été découverte en faisant du shopping à Stockholm. Depuis, le mannequin a fait du chemin. Elue top modèle de l’année en 2011, par le magazine Elle, en Suède, elle a fait de nombreuses couvertures de magazines (Elle, W, Vogue…) et défilé pour les plus grands (Louis Vuitton, Dior, Marc Jacobs, Alexander McQueen, Dolce & Gabbana…). Depuis peu, elle est l’égérie de la marque américaine de cosmétiques Maybelline New York. L’occasion pour nous de parler beauté avec elle…

    Frida, vous avez toujours été passionnée par la mode ?

    Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé essayer des vêtements et jouer des personnages avec des vêtements. Je pense que la mode et les fringues permettent à une personne d’être elle-même. Quand j’étais adolescente, j’aimais aller dans des magasins vintage et faire mes propres vêtements. C’est quelque chose que j’aime encore faire aujourd’hui.

    Comment pourriez-vous décrire votre goût pour la mode ?

    Mon style varie beaucoup, en fonction de mes humeurs, du climat et de l’endroit où je me trouve.  En été, j’aime bien un style bohème, un peu rétro, avec de longues robes dans le style seventies ainsi que des chapeaux. En hiver, je suis plus masculine. En général, j’apprécie de combiner des vêtements de ville avec des pièces de créateurs.

    Qu’est-ce qui vous donne confiance dans votre travail en tant que mannequin mais aussi dans la vie ?

    La confiance peut venir de choses inattendues comme le sourire d’un étranger dans la rue, par exemple. En fait, j’ai confiance quand je suis bien, entourée de gens que j’aime et en qui j’ai confiance. C’est une des raisons pour laquelle je vis entre Stockholm d’où je viens et New York. Rien ne me donne plus confiance que de passer du temps avec mes amis et ma famille.

    Comment définiriez-vous la beauté ? Qu’est-ce qui rend une femme belle ?

    Pour moi, la beauté est une question de confiance. Rien n’est plus beau ou plus inspirant qu’une femme forte et confiante qui marche en rue, en ayant l’air d’être heureuse.  C’est un genre de beauté qui irradie. La beauté physique varie et peut prendre tellement de formes que c’est difficile de dire juste une chose qui serait belle. Pour moi, les petits défauts et les imperfections font qu’une personne est belle. La perfection est ennuyeuse et n’est pas intéressante.

    Avez-vous des trucs « beauté » qui vous ont été transmis par votre maman ou votre grand-maman ?

    En Suède, nous avions des hivers très froids et très rudes. Depuis mon plus jeune âge, ma mère insistait sur l’importance d’une bonne hydratation et de boire beaucoup d’eau pour garder ma peau hydratée. Question maquillage, ma mère m’a toujours dit de mettre en valeur les choses qui étaient bien plutôt que de tenter de cacher ce qui n’allait pas.

    Qu’est-ce qu’on trouve toujours dans votre trousse de maquillage ?

    J’ai toujours un anti-cernes, un bon mascara et de l’eyeliner noir. L’Eye Studio Master Drama de Maybelline est un de mes favoris. Frida Gustavsson 2.jpg

    C’est quoi votre look beauté favori ?

    Que ce soit pour sortir avec des amis en journée ou pour une sortie en soirée, j’aime bien me faire un look « drama » avec des yeux noirs « smoky » et une bouche bien rouge.

                                                                          Laurence BRIQUET (crédit-photos : Maybelline). 


    « J’adore tester les cuisines du monde »

    Cela vous fait quoi d’être devenu une égérie Maybelline New York ?

    La femme Maybelline New York est forte et a confiance en elle. J’aime cette manière de penser. Je suis honorée et fière de représenter une marque aussi iconique et de faire partie de la famille Maybelline New York.

    Quel est votre produit préféré de la marque ?

    J’aime la Dream Fresh BB Crème car elle réunit plusieurs bienfaits en un seul produit. Et « Baby Lips » est parfait pour garder mes lèvres hydratées et les protéger du soleil.

    Parlez-nous de New York…

    New York est la capitale du monde et j’aime y aller. Que ce soitr pour l’art, la musique ou la mode, New York a le dernier cri et le meilleur pour chacun. C’est la raison principale pour laquelle j’aime cette ville. C’est un mélange de cultures et la ville accueille chacun. Pour moi, New York est synonyme de fun et de liberté.

    On peut connaître vos endroits préférés ?

    Je l’ai dit, je suis une grande fan de shopping vintage et il y a tellement de magasins pour cela à New York, surtout dans le West Village. J’aime bien aussi des marques plus actuelles comme « Comme des Garçons », Prada et Acne.

    Votre resto préféré ?

    J’adore La Bottega, le restaurant de l’Hôtel Maritime. Je mange toujours là quand je suis près de la 16e rue. J’aime aussi déjeuner au Café Cluny, Lucien et Indochine. Maybelline 1.jpg

    Vous faites quoi de vos loisirs ?

    J’aime bien l’art et donc je passe beaucoup de temps dans des expositions. Il y a tellement de beaux musées et de galeries à New York. Parmi mes favoris, il y a le New Museum, la galerie Gagosian et la galerie Gladstone. A part ça, j’aime bien me promener et faire mon jogging le long de la route West Side ou me promener dans Soho avec des amis. J’aime aussi jouer dans la forêt et les champs. Je suis une vraie fille d’extérieur !

    Où aimez-vous voyager ?

    Mon continent préféré, c’est l’Afrique et j’espère y voyager encore souvent, spécialement au Kenya, en Tanzanie et au Maroc. Pour un prochain voyage, j’aimerais faire le Nord de l’Inde.

    Qu’est-ce que vous aimez manger ?

    Quand j’étais en Suède, je détestais beaucoup de poissons. Aujourd’hui, mon plat favori, c’est le saumon grillé avec une sauce à base d’avocat et de feta. J’adore voyager, découvrir de nouvelles cultures et j’essaye toujours la cuisine locale. J’ai, par exemple, eu une fois un magnifique houmus au Maroc. Je ne l’oublierai jamais. Meybelline 5.jpg


    Pin it! Catégories : Le make-up, Les égéries, Les ongles
  • Yves Saint Laurent célèbre les 30 ans de son "Paris"

    YSL_Paris_30ans_02.jpgParis, la célèbre eau de toilette lancée par Yves Saint Laurent en 1983, fête donc ses 30 ans. Raffinée, tendre et piquante à la fois, elle mélange bouquet de roses, violette et bergamote. Pour son anniversaire, la marque nous offre une eau de toilette légère, en édition limitée, "Paris, premières roses". Vaporisateur 125 ml au prix conseillé de 67 euros. (Crédit-photos : Yves Saint-Laurent). 

    Pin it! Catégories : Les parfums, Tout nouveau tout chaud
  • Kanye West achète un bijou "Made in Belgium

    Kimy 5.jpg

    Le chanteur a craqué pour une croix dessinée par la jeune Kimy Gringoire (photo ci-dessus) qui a lancé sa marque en octobre dernier. Voilà donc un beau premier client « people » pour le jeune label bruxellois.

    Ce n’est pas tous les jours qu’on vend des pièces à des stars internationales. Cette aventure exceptionnelle, la jeune Bruxelloise Kimy Gringoire l’a vécue il y a quelques semaines. Lancée en octobre dernier, sa marque, Kim Mee Hye, a la chance d’être vendue, depuis février, chez Colette, le concept-store hyper tendance de la rue Saint-Honoré, à Paris. « J’ai contacté l’acheteuse du magasin par mail. Elle a apprécié mon travail et elle m’a passé commande », explique la jeune créatrice bruxelloise. Peu de temps après, les pièces de Kimy ont été exposées dans le magasin, dans ce que l’on appelle un « display », une vitrine. Il y a quelques semaines, alors que la Fashion Week bat son plein dans la capitale française, le rappeur Kanye West décide de faire un saut chez Colette pour faire un peu de shopping. L’étage du magasin est alors bouclé pour que la star puisse faire son choix en toute tranquillité. « Des amies qui étaient présentes sur place pour voir l’espace de vente ont été averties que Kanye West a acheté une de mes croix. L’information m’a ensuite été confirmée par le magasin », explique Kimy. Il faut dire que la jeune fille conçoit et vend des bijoux haut de gamme qui célèbrent le retour de la simplicité et dont la croix est la pièce maîtresse. Signe de foi, de croyance et d’amitié, elle a visiblement plu au fiancé de Kim Kardashian qui a acheté un modèle moyen en or jaune, 18 carats. « Mes pièces peuvent être personnalisées mais il le fera faire lui-même », précise Kimy. Quant à la croix achetée par le chanteur, elle est montée sur une chaîne en or d’environ 66 centimètres. Coût ? 2.400 euros. Mais le rappeur a pris le modèle le moins cher : un autre collier de la même marque est affiché à 4.000 euros. Raisonnable, ce Kanye finalement… 

    Kimy 3.jpg

    Quant à Kimy, elle poursuit son petit bonhomme de chemin. Passionnée par la joaillerie, elle a voulu créer une marque et tout un univers qui lui ressemblent. Elle dit notamment avoir trouvé son inspiration près d’autres designers à Bali. Elle vit entourée d’artistes dont son homme qui est tatoueur à Bruxelles. Ses pièces sont vendues à Bruxelles, Liège, Knokke et Paris mais d’autres boutiques sont actuellement sur les rangs pour vendre ses créations. 

     

                                                                                      Laurence BRIQUET

    Kimy 1.jpg


     

     

    Pin it! Catégories : Fashion, Nos amies les stars, Tout nouveau tout chaud
  • Dix tendances qu'on aime cet été

    La Redoute 3.jpg

    L’été est là. Voilà enfin l’occasion d’exhiber les pièces qu’on gardait précieusement dans notre garde-robes en attendant le retour du soleil. Mais, au fait, que doit-on porter cet été pour être dans la tendance ?

    On a repéré pour vous 10 tendances mode pour briller cet été.

    1)   Cet été, on craque pour l’allure sixties et yéyé avec des lunettes papillon, une mini-jupe ou encore une robe trapèze.

    2)   Dragons et autres pivoines vont nous faire apprécier les imprimés asiatiques. Notons que, du côté des imprimés, on les aime aussi en version safari ou plus décalés.

    3)   Question couleurs, cette saison, osez le rose flashy ou le blanc reposant.

    Xandres 2.jpg

    4)   Envie de vacances ? Hawaï sera dans la tendance avec ses paysages tropicaux, ses palmiers et oiseaux qui s’affichent sur nos t-shirts et pantalons.

    5)   Cet été, le costume se revisite et on dit oui au smoking pour filles.

    6)   Pour la touche de glam, on ose les sequins dorés et les irisés aux reflets miroitants.

    7)   Non, le carreau n’est pas réservé qu’aux chemises de bucherons !

    8)   Plissé ou frangé, vous avez fait votre choix ?

    9)   On ne se lasse pas des petits pois.

    10)                Dernière tendance « in », les volants qui accessoirissent à merveille nos robes, tops et jupes.

     

    L.B. (Crédit-photos : La Redoute et Xandres). 

    Pin it! Catégories : Au soleil, Fashion
  • Je me maquille comment cet été?

    Clarins.jpg

    Teint nude, ongles qui font le show, cils XXL… autant d’incontournables de notre maquillage de cet été. Comment les choisir ? Suivez le guide…

    Si le soleil ne nous a pas encore tellement donné l’opportunité de craquer pour les nouvelles couleurs de l’été, les semaines qui viennent devraient changer la donne. La saison estivale est là, les vacances se profilent peut-être pour nombre d’entre nous et la plage se rapproche un peu plus chaque jour. L’occasion pour nous de fondre pour les tendances maquillage de l’été.

    Première tendance, le rose. En ombre à paupières, en blush ou même en mascara, il est la couleur-phare de la saison et il est partout.  Tout comme son copain le bleu. A nous les ombres à paupières colorées.  On ose, par exemple, la couleur moutarde qu’on pose dans le coin interne de l’œil et que l’on prolonge avec du fard brun. Oui, à l’esprit néon sur les yeux ! Idem pour les lèvres : si le mat a la cote, on aime le flashy  orange, rouge ou même rose. 

    Dior.jpg

    Toujours du côté des yeux, cet été, on crée la surprise avec un mascara coloré qui est parfaitement raccord avec nos cils très développés. A nous le format XXL pour nos cils et l’œil de biche. Le sourcil est épais, voire broussailleux, et on comble avec un crayon « spécial sourcils » les zones qui sont un peu dégarnies. Sur les joues, on opte pour l’over blush (un coup de blush bien marqué) ou on lui préfère la discrète touche de lumière sur les joues. Et, surtout, on ne zappe pas l’épisode correctif : embellisseur de teint, correcteur pour imperfection…  Quant à nos ongles, une fois de plus, ils font le show avec des couleurs flash, des motifs incrustés ou des stickers colorés. (Crédit-photos : Clarins, Dior et OPI). 

    OPI.jpg

    Pin it! Catégories : Au soleil, Le make-up, Le teint, Les ongles, Les tendances, Tout nouveau tout chaud
  • Amanda Seyfried : "J'exerce le plus beau métier du monde"

    Givenchy 1 - copie.jpg

    La jeune actrice américaine, Amanda Seyfried, vue notamment dans « Mamma Mia ! » et dans « Lovelace », est l’égérie du parfum Very Irresistible de Givenchy. L’occasion pour nous de l’interroger sur son nouveau rôle d’égérie d’une grande marque.

    Originaire de Pennsylvanie, Amanda Seyfried est sans conteste  une des révélations cinématographiques de ces dernières années. Elle a commencé sa carrière alors qu’elle était adolescente et on a pu la voir dans une vingtaine de films dont « Mamma Mia ! », Cher John », « Lettre à Juliette » et, plus récemment, « Les Misérables » et « Lovelace ».  Proche de Riccardo Tisci, le génial créateur de la maison Givenchy, elle incarne depuis peu le nouveau visage du parfum Very Irresistible. Lancé il y a 10 ans, ce jus a connu plusieurs variations (une eau de toilette en 2003, une eau de parfum en 2005 et une version intense 6 ans plus tard) et, cette année, une réinterprétation de son flacon mythique, sous la direction de Pablo Reinoso.

    Quant à la belle Amanda, elle a été lookée par Riccardo Tisci pour la campagne publicitaire et photographiée par Glen Luchford. Pour la version filmée, Givenchy a fait appel à Cédric Klapisch, le réalisateur, entre autres, de « L’auberge espagnole » et des « Poupées russes », qui a signé un spot télé qui rappelle un café de Saint-Germain-des-Prés, avec ses banquettes en cuir rouge et sa bombe qui affiche un sourire ravageur et un mythique petit chapeau noir.

    Avec Thierry Maman, le patron des Parfums Givenchy, elle se livre sur son actualité et son nouveau rôle d’égérie.

    Amanda, qu’est-ce que cela vous fait d’être l’égérie de Givenchy ?

    C’est extraordinaire de pouvoir donner une image si élégante et radieuse. Je suis très honorée de représenter cette marque, et plus particulièrement un parfum aussi somptueux et sophistiqué, féminin et moderne. Ce petit flacon renferme beaucoup de choses. J’adore le parfum. J’ai un odorat très fin et je suis très sensible aux fragrances.

    Vous connaissez Riccardo depuis un certain temps et avez déjà porté ses robes. Vous êtes donc une vieille connaissance de Givenchy ?

    Une vieille connaissance, non. Mais on peut dire que je faisais partie de la famille avant de participer à cette campagne. Et je me sens extrêmement heureuse au sein de cette famille.

    Vous êtes actrice, et vous faites aujourd’hui votre entrée dans l’univers de la mode, des fragrances, du grand luxe et des Maisons situées George V… Qu’est-ce qui distingue ces deux mondes ?

    Je suis un peu intimidée par le monde de la mode, parce qu’il est nouveau pour moi. Mais c’est un monde qui m’a très bien accueillie, et je m’y sens bien. En outre, j’ai réalisé que la mode et les fragrances sont elles aussi une expression artistique. En réalité, Givenchy ne représente pas simplement une mode ou un style de vie, mais également une forme d’art profonde, bien plus proche de ma vie d’actrice que je ne l’aurais imaginé. Ces deux univers sont étroitement liés, et c’est ce qui donne un sens à cette collaboration. Je ne me serais pas lancée dans cette aventure si je n’en avais pas ressenti  la pertinence.

    Êtes-vous une accro du parfum ?

    Accro ? Je n’aime pas me considérer comme accro à quoi que ce soit, mais je suis très sensible aux odeurs. Ces fleurs, par exemple, sont absolument incroyables. Et en ce qui me concerne, bien que je sois supposée apporter une image jeune à cette fragrance, je me sens plus mûre lorsque je porte Very Irrésistible.

    Êtes-vous fidèle à votre fragrance ? 

    Givenchy 6.jpg

    Si je suis fidèle ? Oui.

    Oui, êtes-vous fidèle ou changez-vous de parfum selon votre humeur ?

    Oui, j’y suis fidèle, je pense. Du matin au soir.

    Parlez-nous du tournage et de la publicité.

    Nous avons tourné de nuit, pour éviter la foule, ce qui n’a pas été facile. Mais nous avons trouvé la bonne atmosphère, les bonnes sensations. Au début, c’était un peu difficile… parce que c’était la toute première fois que je travaillais avec Givenchy. C’était extraordinaire… Le réalisateur était formidable, les deux jours de tournage exaltants, les tenues magnifiques. Ce costume était incroyable. D’ailleurs je l’ai encore. Et j’ai eu la chance de jouer un personnage qui ne me ressemble pas du tout, un personnage qui m’a donné un sentiment de toute-puissance. C’était un rôle exceptionnel, et une très bonne idée.

    Quels sont vos projets ?

    Un western, au Nouveau-Mexique. C’est une comédie. En fait, nous avons tourné une version où l’homme me poursuit, trébuche et tombe.

    L’homme cherche à vous attraper, c’est bien cela ?

    …et c’est un danseur de ballet. Il fait cela avec beaucoup de grâce. C’était vraiment très drôle. Mais le western sur lequel je travaille avec Seth McFarlane, qui a fait Ted et Les Griffin, est lui aussi très amusant. Cela m’y a fait étrangement penser. C’est vraiment formidable ! J’exerce le plus beau métier du monde et je suis vraiment heureuse de vivre cette aventure.

     

                                                                                              L.B.

    Pin it! Catégories : Les égéries, Les parfums, Tout nouveau tout chaud